Le « nucléaire démocratique » n’existe pas

768 visites

Article paru sur bureburebure.info qui retrace pourquoi une société nucléaire est forcément associée à un État autoritaire.

Un discours trompeur trouve aujourd’hui de plus en plus d’écho : le nucléaire, énergie soi-disant « décarbonée », pourrait sauver le climat. Cette assertion mensongère s’effondre dès que l’on examine avec un peu de rigueur cette filière industrielle prise dans sa totalité. Pour autant, ce débat d’actualité ne doit pas éluder les autres raisons fondamentales de s’opposer à cette technique. Parce qu’il est intimement lié à la production des armes les plus destructives jamais conçues, qu’il participe d’un ordre militaire et colonial et qu’il ne peut se permettre la moindre transparence, le nucléaire est intrinsèquement opposé à la démocratie.

(Article paru dans un dossier sur le nucléaire de la revue Nature et Progrès de février 2021. )

***

Voici une phrase qui n’a rien perdu de sa puissance révélatrice depuis qu’elle a été écrite pour la première fois, en 1958, dans un rapport de l’OMS. Elle dit que : « du point de vue de la santé mentale, la solution la plus satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude ». Soixante ans plus tard ce drôle de programme semble parfois s’être réalisé. Si le nucléaire est la source principale d’électricité en France (78 % du mix énergétique), peu de personnes pensent en effet être à même de comprendre et de juger de son fonctionnement et de son organisation. Peu s’inquiètent des conséquences sanitaires des installations qui pullulent sur le territoire et les accidents liés à l’activité nucléaire ne suscitent que peu de remous dans l’opinion lorsqu’ils sont dévoilés. C’est que les gouvernements successifs et leurs partenaires industriels ont eu à cœur de rendre la chose inintelligible pour le « grand public » et de l’en tenir à l’écart.

L’histoire de l’imposition du nucléaire civil en France est donc celle d’une double victoire sur la démocratie : avoir fait croire, d’abord, qu’une technologie était si complexe qu’elle ne pouvait pas être appréhendée par le commun des mortel·le·s, avoir affirmé, ensuite, que son utilisation se passerait donc de l’assentiment des populations.

La suite à lire sur : https://bureburebure.info/le-nucleaire-democratique-nexiste-pas

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Militarisme / Armements » :

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans les...

› Tous les articles "Militarisme / Armements"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Sébastien Briat assassiné par la société nucléaire, le 7 novembre 2004

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas passer pour lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets...

>Dérive en Smart-city ou Visite de la ville-machine

Dans le cadre de la sortie de notre brochure de dé-codage de la smart-city lyonnaise, nous proposons un rendez-vous au départ de Perrache pour visiter le quartier emblématique de la ville-machine qu’est la Confluence afin d’y déceler, à partir des dispositifs et appareils que nous y rencontrerons, les...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"