Les lycéen·nes reprennent la rue : récit d’une belle journée dans le Grand Lyon le 3 décembre

903 visites
RevancheLycéenne

Dans toute la France depuis vendredi dernier les lycéens et lycéennes s’activent pour bloquer leurs établissements et prendre la rue, de toutes les manières possibles. Selon l’Union Nationale Lycéenne, c’est 300 lycées mobilisés ce lundi, avec 100 000 lycéen.nes dans la rue, un mouvement lancé sous le #RevancheLycéenne la semaine dernière. A Lyon et en banlieue plusieurs lycées étaient bloqués, avec leurs lots de péripéties. Récit d’une belle journée, pleine d’espoir et de détermination.

Vers un mouvement massif de la jeunesse lycéenne ?

Les revendications sont claires : l’arrêt de la casse de l’éducation nationale et des conditions matérielles scolaires acceptables pour tous et toutes. Ce mouvement s’inscrit dans un contexte de forte contestation sociale, comme en atteste encore ce matin le blocage de la place de la Concorde et de l’Assemblée Nationale par les ambulancier.es ou encore le mouvement des Gilets Jaunes qui porte la conflictualité de cette période à un niveau élevé. Contre un gouvernement toujours plus méprisant, un système toujours plus violent, ça s’organise.

A Lyon et en banlieue plusieurs lycées étaient bloqués, avec leurs lots de péripéties. Récit d’une belle journée, pleine d’espoir et de détermination.

La Martinière (Lyon 8e), Ampère Saxe (Lyon 2e), Lumière, Récamier (Perrache), Sartre à Bron, Sembat Séguin à Vénissieux, Doisneau à Vaulx-en-Velin et d’autres étaient bloqués tôt dans la matinée. Encore une fois la répression fût énorme. Une lycéenne est durement touchée à l’arcade sourcilière par un tir de flashball (et non pas à l’épaule comme le disent les salauds de LyonMag) à la Martinière, un lycéen à eu le bras cassé, 2 blessés et une arrestation à Vaulx-en-Velin et des affrontements violents entre jeunes et la BAC, parfois les CRS à la Martinière et dans les lycées en banlieue. Partout, les flics mettent la pression. Les poubelles s’enflamment, les barricades se montent, parfois les voitures de police sont attaquées à coup de planches de bois. Les gazs prennent place devant les lycées de la métropole.

A 10h, le rendez-vous est donné devant le rectorat (Lyon 7e). C’est d’abord 200 lycéen.nes qui font face au rectorat, rejoints par un cortège de 150 autres lycéen.nes. On pouvait lire sur une pancarte « Les coups de matraques sont gratuits pourtant la fac est payante », rappelant les dizaines de jeunes lycéen.nes et étudiant.es, frappé.es, blessé.es, humilié.es par la police tout au long de ces derniers mois de mobilisation contre Parcoursup, les réformes du lycée et de l’Université. Le rassemblement déclaré se transforme en longue manifestation sauvage, le long des quais Claude Bernard, en passant par la Guillotière, Saxe Préfecture, en traversant le Rhône pour récupérer les jeunes du lycée Ampère (malheureusement sans succès, les portes ayant été fermées avant l’arrivé du cortège), puis allant sur la place des Terreaux, dans les pentes (ou le cortège est coupé net par les CRS) pour terminer sur la place de l’Opéra. Une grande marche suivie de très près par la police et les RGs. Autour de midi, les jeunes sont accueilli.e.s par les quelques étudiant.es présente.es à leurs cotés dans une salle de la fac Lyon 2 où ils/elles ont pu débattre des évènements de ce matin.

Il a été décidé de reconduire les blocages à Lyon, où plusieurs lycées seront concernés. On a affaire à des jeunes déterminé.es et confiant.es pour la suite. Ils/elles prennent leurs marques et imposent un réel rapport de force, parfois même physiquement comme en témoigne les affrontements de ce matin, parfois très violents. A trop faire les malins, les bacqueux continueront à manger des planches dans la figure.

Nous tenons à apporter tout notre soutien aux blessé.es de ce matin. Si quelqu’un.e a des nouvelles de la lycéenne blessée par flash-ball devant la Martinière merci de nous les faire parvenir.

Face à la répression, à ceux qui cassent l’éducation, à ceux qui précarisent de plus en plus de jeunes, on s’organise toutes et tous ensemble !

A demain pour un nouvel épisode de la #RevancheLycéenne !

#LyonMagArrêteDeMytho #SurLeTerrain #JournalismeDepuisLaBarricade

Construisons l’Autonomie - Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « RevancheLycéenne » :

>Reportage sonore au Lycée Doisneau de Vaulx-en-Velin le 7 décembre

Depuis le vendredi 30 novembre, le lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin est bloqué par les élèves. Comme d’habitude, la répression s’abat plus durement sur les lycéen.nes de banlieue qu’au centre ville. Ce 7 décembre, jour de manif à Lyon, nous sommes allés à la rencontre des lycéen·nes et profs en...

> À Doisneau, les enseignant·es en grève aux côtés des lycéen·nes

Depuis le vendredi 30 novembre, les lycéen·nes du Lycée Robert Doisneau participent au mouvement en cours pour dénoncer les effets de parcoursup et de la réforme du lycée et du baccalauréat. Cette semaine encore, le fonctionnement du lycée est fortement perturbé. Les revendications portées par le...

› Tous les articles "RevancheLycéenne "

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>27e édition de l’« Appel du 18 joint »

Le Collectif d’information et de recherche cannabique (CIRC) de Lyon organise son rassemblement festif annuel pour réclamer une réforme de la politique en matière de cannabis. Le mardi 18 juin 2019 de 18 h à minuit, Parc des berges, Lyon 7e. (Entrée : rue Jonas Salk, métro B Stade de Gerland, tram T1...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"