Manifestation et grève nationale des professionnels de l’urgence sociale

1068 visites
1 complément

Jeudi 3 Mars 2011 : Grève nationale des professionnels de l’urgence sociale... Nous serons en grève/manifesterons depuis nos départements respectifs pour demander l’application de la loi. Ce mouvement national est inédit... !
A Lyon : rassemblement à 14 heures devant la préfecture en compagnie des personnes concernées et des citoyens sensibles à cette question.

APPEL A LA GREVE GENERALE DES PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence ». Art L 345-2-2 Code de l’action sociale et des familles.
« Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. » Art.L 345-2-3.

Cet hiver, dans de nombreuses villes de France plusieurs dizaines de personnes ont été contraintes de dormir dehors bien qu’ayant sollicité le 115. A la fin de l’hiver, lorsque les structures ouvertes pour la période de froid fermeront leurs portes, elles seront plusieurs centaines dans chacune des grandes agglomérations de notre pays.

Cette situation est hors la loi, inacceptable et contre productive en termes de dépense publique.
Nous savons combien les remises à la rue mettent à mal les projets de réinsertion formés durant l’hiver, condamnant les personnes à se dégrader physiquement et psychiquement.

Parce que, dans les conditions actuelles, nous nous trouvons dans l’incapacité d’effectuer les missions qui nous sont confiées (mise à l’abri, prendre soin et accompagnement social)
Parce que nous ne voulons plus, par notre silence, être complices des disfonctionnements du dispositif,

NOUS, PROFESSIONNELS DE L’URGENCE SOCIALE, SERONS EN GREVE
LE JEUDIMARS
ET EN APPELLERONS PUBLIQUEMENT AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Nous demandons :
- Conformément à la loi, la non remise à la rue des personnes hébergées dans des conditions précaires durant l’hiver.
- Un effort tangible en matière de création de formes de logement adapté et, pour ce faire, un réel financement du chantier de la Refondation.

A Lyon : rassemblement le jeudi 3 Mars à 14 heures devant la préfecture en compagnie des personnes concernées et des citoyens sensibles à cette question.

P.-S.

Contact : reelengagementsdf@gmail.com

Documents associés à l'article :

jeudi 3 mars 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 mars 2011 à 12:00, par anonymous inconiclown

    Dès 9h15 tous les téléphones existants sur le gymnase étaient en marche pour appeler le 115.
    Parfois un coup de chance, une voix répondait, sinon rappeler ultérieurement en français et en anglais !!!

    La plupart des personnes qui avaient appelé ou pour qui nous avions appelé (car pas de téléphone) avaient une place pour le gymnase Bellecombe.

    A 10h30 restaient encore une famille qui a eu une place et quelques célibataires ou couples sans enfants. Comme j’insistais pour leur trouver une place, je me suis entendu dire par le 115 qu’ils avaient comme consigne de prendre en priorité les familles avec enfants et les personnes âgées, et que les autres personnes devaient rappeler à 21 heures et j’apprends que :

    La Direction Départementale de la Cohésion Sociale
    avait réduit le nombre de places au gymnase Bellecombe de :
    140 places ... à 110 places !!!!

    De qui se moque t-on ?

    Hier matin mercredi 2 mars :
    6 représentants d’associations et organisations concernées par l’hébergement d’urgence et le logement avaient rendez vous avec le Directeur Départemental de la Cohésion Sociale sur l’hébergement d’urgence et le logement.
    A été débattu notamment la fin de l’hébergement d’urgence dans le cadre du plan froid dont les gymnases :
    Le directeur départemental de la Cohésion Sociale a confirmé que le Préfet s’était engagé à ne pas fermer les gymnases en fonction de la météo ....

    Aujourd’hui jeudi 3 mars :
    le Préfet supprime 30 places dans le gymnase Bellecombe ...

    C’est de la provocation, c’est du mépris pour nous tous, c’est bafouer une parole donnée.

    C’est consternant.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info