Manifestation interprofessionnelle Samedi 29 Mars

1374 visites
1 complément

Manifestation interprofessionnelle à l’appel des travailleurs pour la défense du régime de retraite, mais aussi pour celle de la sécurité sociale, de l’éducation nationale et contre la casse du code du travail.

MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE

Samedi 29 Mars - 14h place Bellecour

A l’appel des travailleurs et des étudiants de lyon II.

Ci-dessous l’appel/analyse de la CNT 69 ainsi que le tract d’appel des étudiants.


Tract d’appel de l’UD CNT 69

LES CONQUETES PASSEES ONT PERMIS AUX TRAVAILLEURS D’OBTENIR DES PROTECTIONS SOCIALES basées
sur la solidarité, nous permettant de nous en sortir tous ensemble et de vivre dignement. Un
nombre important de ces conquêtes sociales l’ont été à la suite de la seconde guerre
mondiale, le patronat, ayant collaboré lors de celle-ci n’avait d’autres choix qu’accepter
ces choix de société. Depuis il ne cesse de grignoter nos acquis, aidés en cela par des
gouvernements successifs qui souhaitent nous faire passer d’un système basé sur la solidarité
à un système d’assurance individuelle tout à leur profit.
Le patronat et son syndicat poursuivent de front 2 objectifs, détruire nos conditions de travail
(remise en cause permanente des 35h, casse du contrat de travail et du code du travail) et
récupérer les cotisations sociales (exonérations...) ce qui revient à vider les caisses de
retraite, de chômage, et de la Sécurité Sociale...

JPEG - 216.1 ko

IL EST PLUS QUE TEMPS DE S’ENGAGER DANS LA LUTTE, dans la bataille syndicale. Tous ensemble
nous devons user de notre force qui est de bloquer l’économie pour qu’enfin le patronat
dans son ensemble nous prenne au sérieux et nous entende.

IL EST GRAND TEMPS D’ORGANISER TOUS ENSEMBLE L’OFFENSIVE !

UN SYSTEME DE RETRAITE EN PANNE ?

Le discours sur l’impérieuse nécessité d’augmenter la durée de
cotisations cache en fait la volonté de baisser le niveau des
pensions et de favoriser le recours aux retraites
complémentaires privées, pour tous les travailleurs.
Le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) qui a estimé à 15 %
du PIB l’effort consacré aux prestations vieillesse en 2040, pour
2001 ce chiffre était de 18 %. Or le PIB a progressé de 328 % de
1960 à 2006 et dans le même temps les revenus financiers des
entreprises ont capté une part croissante des richesses créées
avec une progression de 7413 % (pour exemple les bénéfices
des entreprises du CAC 40 étaient de 101 milliards d’euros en
2007).

101 MILLIARDS D’EUROS DE BENEFICE POUR LES ENTREPRISES DU CAC 40 EN 2007.

Le besoin de financement du système de retraite est de 4,5
milliards d’euros pour 2007, il sera de 5,7 milliards en 2008, les
exonérations de cotisations sociales avoisinent les 30 milliards
d’euros. C’EST DE L’ARGENT QUI NE RENTRE PAS DANS LES CAISSES ET CREE DONC ARTIFICIELLEMENT LE
TROU DES CAISSES. MAIS C’EST AUSSI UN ENCOURAGEMENT AUX BAS SALAIRES.

4,5 % : C’EST LE TAUX D’AUGMENTATION DES SALAIRES QUI SUFFIRAIT A COMBLER (PAR
LES COTISATIONS) LE DEFICIT DU REGIME GENERAL DES RETRAITES POUR 2007.

SECURITE SOCIALE

Au nom du trou de la sécu, on demande aux malades d’être
Responsables. Responsables de leur maladie ? C’est bien encore
une fois le « marche ou crève » que l’on propose. On nous impose un
système de classe plus couramment appelé système à 2 vitesses.
D’un côté on aura une assistance réduite au minimum avec une
sécu voiture-balai et de l’autre une assurance privée pour qui pourra
se l’offrir. Cela se met en place par le déremboursement total ou
partiel de plusieurs centaines de médicaments, le forfait d’un euro
de notre poche sur les consultations, actes médicaux, radios et
analyses, forfait de 18 euros sur les actes de plus de 91 euros, le forfait journalier de 16 euros
en cas d’hospitalisation, les pénalités pour les patients ne respectant pas le parcours de soins
coordonnés. Ceci n’étant pas suffisant, depuis le début de l’année on a droit aux

FRANCHISES MEDICALES : 0,50 euros sur les boîtes de médicaments et les actes paramédicaux, 2 euros sur
les transports en ambulance...
De plus avec le plan Hôpital 2008/2012 IL FAUDRA BIENTOT VENDRE NOS ORGANES POUR SE PAYER
UNE OPERATION

REVENDICATIONS DE LA CNT
- Retour aux 37,5 annuités pour tous
- Départ en retraite à 55 ans pour les travaux pénibles
- Arrêt des exonérations patronales et leur remboursement pour boucher « le trou » de la
sécu
- Création massive de postes dans les services publics pour les besoins de la population
- Arrêt du recours à l’emploi précaire
- Abandon des franchises médicales

Union départementale CNT 69

44 rue Burdeau 69004 Lyon, tél : 04 78 27 05 80, ud69@cnt-f.org

Permanences : (1er et 3e lundis du mois de 18 h à 19 h, mardi et mercredi de 18h à 20h)

JPEG - 34.6 ko

Appel des étudiants de lyon II :

Les réformes de Sarkozy et du gouvernement Fillon continuent de mettre à mal l’enseignementsupérieur et la recherche...

Premières répercussions concrètes de la LRU :

- L’application de la loi d’autonomie des universités
se fait déjà ressentir à Paris Dauphine avec une augmentation
significatives des frais d’inscription (de
1600 à 3200 € par an)
- Des aménagements de filières sur demande sont effectués
sur la demande et au profit des entreprises
(Conforama, Nitendo, Microsoft pour n’en citer que
quelques uns)

“Opération campus” :

- Il met en place la création de 10
pôles universitaires « d’excellence ». Le
financement du développement des
campus se fera grâce à la cession de la
participation de l’Etat dans le capital
d’EDF, ce qui représente une somme
de 5 milliards d’euros. Un milliard
(seulement), en plus des 5Md€, sera
consacré à l’ensemble des opérations
imobilières concernant les campus.

Réforme du Capes :

- A long terme, la commission Pochard prévoit la suppression
du CAPES pour le remplacer par un master
d’enseignement, ce qui permettra aux chefs d’établissements
de recruter les professeurs, allant de paire
avec le projet « d’autonomie de gestion » des lycées.

Plan licence :

- Ce plan organise la suppression des filières spécialisées
en première année qui seront remplacées par 5
grandes filières (science, médecine, sciences humaines,
droit, histoire-géographie).
- Il prévoit l’augmentation du nombre d’heures hebdomadaires
(5h) sans création de poste d’enseignants,
passant par la réforme du statut d’enseignant-chercheur
(pluridisciplinarité des professeurs,
baisse du temps consacré à la recherche…),
l’emploi de professeurs en contrat précaire
et la limitation du nombre d’étudiants,
ayant une répercussion directe sur la
qualité de l’enseignement.
- Il fixe l’obligation de signer un contrat
de réussite, conduisant à une réorientation
en filière professionnelle dès la fin
du premier semestre en cas d’échec.
- Il met en placecdes stages obligatoires
non rémunérés durant la licence.
- Enfin il organise la mise en concurrence des universités
avec l’obligation de publier leurs taux de réussite.

Recherche :

- Des réformes budgétaires et organisationelles du
CNRS et des laboratoires de recherche sont entreprises
avec la création de l’AERES (Agence d’Evaluation de
la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) qui va
faire passer la recherche sous la domination des intérêts
économiques des grands groupes et des politiques
ce qui empechera les acteurs de la recherche d’avoir un
pouvoir de décision sur leurs recherches.

Mais cette série d’attaque contre l’enseignement supérieur et l’éducation
s’inscrit dans un contexte bien plus important de casse de l’ensemble de
nos droits. Seule l’unité des travailleurs et de la jeunesse face à ce
gouvernement permettra de lui imposer un recul. C’est pourquoi nous nous
joignons à l’appel à la manifestation des salariés mobilisés pour la
sauvegarde des retraites.

JPEG - 68.4 ko

MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE

SAMEDI 29 MARS

Soyons nombreux samedi à 14h place Bellecour

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

>[Dijon] Solidarité avec les habitant·es des Grésilles

Poubelles incendiées, voitures dégradées, tirs de coups de feu, armes lourdes, les images circulent abondamment et attisent tous les fantasmes. En plein mouvement contre le racisme et les violences policières, c’est l’actualité idéale pour brouiller les cartes, redorer le blason de la police et raviver...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"