8 décembre : manifestation pour faire la lumière sur les morts en détention et contre toutes les prisons

2234 visites
7 compléments

Nous vous invitons a venir vous rassembler devant la Maison d’Arrêt de Corbas. Rendez-vous à 18h30 à l’arrêt du tram T2 « Esplanade des Arts » (Saint-Priest) pour s’y rendre tous ensemble le jeudi 8 décembre.

Stop à la destruction des détenus et des familles !

Pour dénoncer l’inhumanité qui règne derrière les murs de la pénitentiaire, faire cesser les traitements indignes qu’elle inflige, exiger la vérité et la justice pour tous les disparus en détention,

Nous vous invitons à venir vous rassembler devant la Maison d’Arrêt de Corbas le jeudi 8 décembre à 19h.

Rendez-vous à 18h30 à l’arrêt du tram T2 « Esplanade des arts » pour s’y rendre tous ensemble.

JPEG - 344.8 ko

Ci-joint, le journal de 12 pages écrit par les différents collectifs qui militent sur/contre la prison.

PDF - 1.6 Mo
jeudi 8 décembre 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 9 décembre 2011 à 10:33, par nord

    Quelqu’un sait ou on peut trouver un compte rendu de la mobilisation anti carcéral et antifa ?

  • Le 7 décembre 2011 à 11:13, par Ban Public

    90e suicide ou mort suspecte connu(e) en détention en 2011

    Le nombre de suicides ou de morts suspectes en prison ne diminue pas.
    Un suicide ou mort suspecte tous les trois jours en prison,
    10 fois plus qu’en milieu libre.

    Manquement grave de l’administration pénitentiaire. L’omerta [1] continue sur la réalité des chiffres quant aux conditions et lieu réel du décès.

    Maison d’arrêt de Lons-le-Saunier
    Suicide par pendaison d’un homme, 61 ans
    Le 4 décembre 2011

    Maison d’arrêt de Lyon-Corbas
    Suicide par pendaison de Jérémy M., 25 ans, en détention provisoire
    Le 30 novembre 2011
    Nous exigeons, les familles et proches exigent la vérité de la part de l’administration pénitentiaire et des autorités judiciaires afin que toute la lumière soit faite sur ces nouveaux décès.
    Les familles et proches souhaitent une vraie prise en compte de leurs souffrances et une aide directe de la part de l’administration pénitentiaire.
    Les autorités judiciaires doivent assumer toutes leurs responsabilités sur ces nouveaux décès.

    90 suicides et morts suspectes connus depuis le 1er janvier 2011
    Nous savons que ces chiffres ne reflètent pas la réalité. La création de l’Observatoire des suicides et des morts suspectes sur le site prison.eu.org a permis d’interpeller l’opinion publique.
    http://www.prison.eu.org/spip.php?page=rubrique&id_rubrique=68
    « L’ensemble des études pointent comme des périodes de particulière vulnérabilité, outre l’entrée en détention, certains moments particuliers :
    la période correspondant au jugement ;
    le placement au quartier disciplinaire ;
    la période postérieure à une tentative de suicide ou à une automutilation. ».
    Circulaire du 26 avril 2002 NOR JUSE0240075C sur la Prévention des suicides dans les établissements pénitentiaires.
    « Le droit à la vie : il est nécessaire de montrer que l’administration pénitentiaire doit tenir compte de cette obligation dans la mise en place de certaines procédures (quartier disciplinaire, isolement...). ».
    Conclusion du 20 octobre 2003 du Rapport de la CNCDH sur les droits de l’homme en prison.

    Contact Presse :
    Milko Paris, tél. 06 60 17 33 42
    mail. ✉✉✉redaction@banpublic.org
    [Omerta : Par extens. Loi du silence imposée par un groupe. (Le nouveau Littré, 2006) Le véritable problème posé par ces statistiques est qu’elles sont globales : l’administration pénitentiaire se garde bien de communiquer le détail de son décompte macabre. Elle "omet" de publier la date, l’âge, le lieu dans la détention (quartier disciplinaire, quartier d’isolement cellule d’arrivant etc...), et cultive l’opacité la plus absolue lorsqu’il s’agit d’obtenir des explications précises quant aux conditions dans lesquelles ces femmes, ces enfants, ces hommes sont décédés.
    Ces statistiques, transmises par l’Administration Pénitentiaire, ne disent rien sur les souffrances des proches, leur prise en charge psychologique, leur prise en charge financière, et sur la manière dont l’information leur est transmise ou pas.]

  • Le 6 décembre 2011 à 18:18, par banlieues

    les prisons sont le reflét de la société,
    individualiste.
    voir des gamins se foutre en l’air,et ce par manque de tolérance de la société.
    la politique du chiffre, de l’enférment,
    des statiques,qu’on dévoile au journal du 20 heures.
    le fichage des gamins de 13 ans, avec sanction pénale.
    les seuls ministéres de l’emploi à la hausse, sont le ministére de l’intérieur, et celui
    des matons.
    ou flics ou matons.
    et en face les autres....les banlieues, les chomeurs, les rebelles,les SDF,
    qui a construit cette politique....
    la politique de l’extreme.

  • Le 6 décembre 2011 à 14:19, par jack F.R.A.P

    http://www.facebook.com/pages/Fraternite-Reunie-Anarchiste-Prisonniere/201671133224555 en soutien aux victimes du système carcéral francais,et a leurs proches,une délégation de la fraternité réunie des anarchistes en prison,de belgique sera présente ;la prison tue ,faisons la crever !

  • Le 5 décembre 2011 à 20:39, par Scézenéque

    qui,à dit :
    La France est un pays de flics,
    a tous les coins y en 100,
    pour faire régner l’ordre public,
    on assassine impunément.

    pas Cheb Khaled ,
    (bourrique)
    Renaud.


    Le pays est fliqué citoyens surveillé,

  • Le 5 décembre 2011 à 20:31, par S.N.P.

    Il y a plus de suicide dans les nouvelles prisons inhumanisés,
    que dans les vielles ZONZONS ,style ;
    Saint Paul,
    Baumette,
    La Santé,
    les nouvelles prisons son des camp d’expérimentation,
    pour mieux enfermés, les rebelles de la société à grande échelle.
    la crise...
    la révolte pas trés loin,
    le pays fliqué,
    de plus en plus de prisons...
    ça craint !

  • Le 5 décembre 2011 à 20:18, par S.N.P.

    O n ne meurt pas dans le civil,
    On ne meurt pas sur l’arréstation, (pourtant chaude...)
    Et on meurt en prison dans l’indifférence générale.
    VIVE LES DOIGTS DE L’HOMME.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info