Site collaboratif d’infos alternatives

Meeting pour Adama Traoré le 3 décembre : stop aux crimes racistes et sécuritaires

1 complément

Le 19 juillet 2016, le jour de son 24e anniversaire, Adama Traoré est tué par les gendarmes de la ville de Beaumont. Ce crime raciste et sécuritaire dont a été victime Adama s’ajoute malheureusement aux nombreux crimes commis par les forces de l’ordre en France.

Nous rappelons notre soutien à la famille et aux proches qui doivent malgré le deuil et le mépris étatique, mener un combat pour obtenir vérité et justice. Une lutte sur laquelle nous devons continuer à nous organiser et à mobiliser, soyons tout-e-s solidaires, car seul un mouvement populaire pourra mettre fin de leurs impunités.

Ce 3 décembre, la famille d’Adama Traoré, le collectif justice et vérité pour Wissam El yamni et des collectifs de la région vous invite à un meeting afin de s’organiser et appelé à de futures actions locales.

Aujourd’hui plus de trois mois après la mort d’Adama par la gendarmerie, la famille réclame encore et toujours justice et vérité. Pensées pour sa famille et ses proches. Soyons nombreuses et nombreux pour exiger à leur côté la vérité. Vérité et justice pour Adama Traoré

Car sans justice, pas de paix !

Rendez-vous le 3 décembre 2016 à 19h15
MJC Jean Macé, 38 rue Camille Roy, Lyon 7éme.

JPEG - 448.8 ko

#JusticepourAdama
#JusticepourTous

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 1er décembre 2016 à 23:32, par

    https://www.etatdexception.net/samedi-03-decembre-2016-verite-et-justice-pour-babacar-gueye/

    Le 03 décembre 2015, Babacar Gueye a été tué par la police à Maurepas, quartier populaire de Rennes.

    Babacar vient de se réveiller au milieu de la nuit en grande détresse : il crie, il angoisse, il se mutile avec un couteau. L’ami qui l’héberge appelle les pompiers pour de l’aide, mais c’est la police qui arrive en nombre et armée. Un policier tirera 5 balles dans le haut du corps de Babacar.

    La famille a porté plainte mais la procédure est bloquée : aucun juge d’instruction n’a encore été nommé.

    La police a clos son enquête interne. Par contre, deux policiers ont porté plainte contre Babacar pour tentative de meurtre.

    La police agresse, mutile et tue : quand jugera-t-on la police ?

    Stop les violences policières !

    Nous exigeons la vérité et la justice pour Babacar Gueye !

    Marche commémorative 1 an
    Samedi 03 décembre 2016 à Rennes
    14h30-18h30 RDV au Centre commercial du GAST
    Quartier Maurepas – Rue Alexandre Lefas 35 000 Rennes – Bus 9 arrêt « GAST »

    Contact : justicepourbabacar@gmail.com
    Facebook : Collectif Justice pour Babacar

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

Miam ! Cantine pour cantiner samedi 25 mars !

Envie de manger un bout tout en soutenant des prisonnier·es ? Venez à la prochaine édition de la Cantine pour cantiner ! Rendez-vous est lancé le samedi 25 mars, 19h30 pour manger, se retrouver, papoter des taules, au quartier Gratte-Ciel à...

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

Première bataille de Wounded Knee le 27 février 1973

Le 27 février 1973, des membres de l’American Indian Movement (AIM) et des Lakotas (Sioux) Oglala occupent la réserve indienne de Pine Ridge et le comptoir de Wounded Knee afin de protester contre le régime de terreur instauré par le président du conseil tribal dit "progressiste" et corrompu Dick...

Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

> Tous les articles "Apartheid social"