Non au Kiss-in à la mosquée de Lyon

1143 visites

Didier Lestrade se prononce contre le kiss-in prévu samedi 7 mai devant la mosquée de Lyon. Nous connaissons tous le geste politique qui consiste à manifester, en tant que personnes LGBT, dans un lieu public ou devant un lieu de culte. Mais il ne faut pas y aller, pas maintenant.

Samedi 7 mai, à Lyon, il y aura un kiss-in devant la Mosquée. Nous connaissons tous le geste politique qui consiste à manifester, en tant que personnes LGBT, dans un lieu public ou devant un lieu de culte. Mais il ne faut pas y aller, pas maintenant.

C’est par FB que j’ai reçu l’article de fdesouche qui s’émerveille que les gays manifestent contre l’islam. Bon, dès le départ, disons que ce kiss-in récolte un énorme buzz avec beaucoup d’activité sur Internet alors qu’il n’y a que 52personnes inscrites sur la page FB de l’événement. Et puis c’est toujours sympa de se réveiller et voir sa tronche sur un site non-ami de droite/droite/droite. Et ils ont mis ma photo en accroche de texte, super, ça m’apprendra de ne pas spécifier systématiquement que je n’irai jamais à un kiss-in mais bon.

Donc il y a un kiss-in avec des jeunes qui veulent aller s’embrasser devant une mosquée pour protester contre le sort des personnes LGBT qui sont tuées dans les pays musulmans. Ce n’est pas devant une ambassade, mais une mosquée. Et même si Act Up et d’autres ont manifesté dehors et dedans Notre-Dame, il y a longtemps, je crois que nous aurions eu de très longues discussions avant de faire la même chose devant une synagogue ou une mosquée.

C’est trop facile de dire église = mosquée. Pour des raisons nombreuses, ce n’est pas vrai. Parce qu’on ne peut pas dire non plus église = synagogue. Et puis, surtout : vous suivez l’info ? Hello ? L’agenda LGBT n’est pas indépendant de ce qui se passe dans le pays ou ailleurs. Le gouvernement français vient de voter une loi contre le niqab et un milliard de musulmans en a pris connaissance le mois dernier. On parle sans arrêt de l’islam. Il y a des guerres qui évoluent chaque jour avec beaucoup de morts. Avec qui il faudrait avoir au moins un peu de retenue car il se trouve que ce sont des musulmans, justement, qui se battent pour leur liberté, bordel. Il y a des Africains qui veulent traverser la Méditerranée. Jour après jour, les musulmans se lèvent et apprennent des nouvelles avec des morts. Et pour l’instant, ils encaissent alors que nous, si on nous faisait le dixième de ça, on serait déjà en guerre.

Les actions dépendent du contexte

Et au lieu de les encourager, ou de penser que parmi ces musulmans (ou pas) qui se battent, il y a aussi des personnes LGBT, et puis même, vous voulez montrer l’image de gays français qui s’embrassent devant la mosquée de Lyon, en plus, une ville pour moi qui m’émerveille pour sa mixité (et vous n’avez pas remarqué que le quartier gay du centre du Lyon est exactement le même que le quartier arabe, exactement comme le Marais juif et le Marais gay se confondent ?). Il faut faire attention à ce que l’on fait et ce kiss-in peut partir d’un bon sentiment activiste, mais comme tout activisme, les actions dépendent du contexte.

Dans n’importe quel manif, on analyse tous les facteurs qui peuvent exercer une influence. Le climat, le quartier, les relations avec la police, les contacts pris avec la cible, les risques de violence ou d’accident. Dès qu’on rassemble un groupe, il faut penser à ce qui pourrait empêcher le message de la manif d’être compris. Si vous avez un message à faire passer aux pays musulmans, vous parlez à travers les médias. C’est la règle. Là, c’est le contraire. Il y a tellement d’éléments qui peuvent partir en live, le sujet est déjà tellement chargé par une actualité qui vous dépasse que vous ne contrôlez pas les médias. Je me demande même si ce que vous faites est safe.

Alors on me dit : « Oui mais pour toi c’est jamais le bon moment ». Je ne dis pas ça. Je dis que c’est le pire moment. C’est s’insérer dans une vague anti-islam qui nous dépasse et en tout cas, on ne va pas l’aborder, là, maintenant, juste avec des bisous.

Vous voulez envoyer un message à l’islam mais vous vous mettez dans une position d’antagonisme direct avec les musulmans en face de vous. Ce sont des vraies personnes qui n’ont pas du tout le même bagage que des cathos intégristes. Ils sont venus pour prier et avant même de venir, ils savent que vous serez là. Avez-vous pensé à ce qui se passera s’ils expriment leur colère ? C’est ça, l’image qui passera à la télé et sur Internet. Et elle ne sera bonne ni pour vous, ni pour eux. Alors, il ne faut pas y aller et oublier tout ça. Les télés veulent cet affrontement, pas vous.

Il y a tout un débat en ce moment sur le militantisme LGBT et ses sous-entendus politiques pro-PS ou une manipulation des gays par le FN. Ce ne sont pas juste des délires de bloggers. Le contexte est sans précédent et si les médias gays ne relayent pas beaucoup ces soubresauts, on parle enfin de Palestine, des pays arabes, de l’intégration, des religions à l’intérieur de la communauté. Ce n’est pas le discours de Caroline Fourest, je vous assure. Et tout ceci sans intervention des associations gays religieuses qui sont ailleurs, qui ne proposent rien, qui reproduisent le même mutisme que les structures religieuses d’État. C’est pourtant le moment à nous aider à y voir plus clair.

Je m’adresse d’une manière calme. Je ne sais pas qui organise le kiss-in, je ne veux même pas faire de polémique et crier comme d’habitude. Pour l’instant 52 personnes sur FB, c’est vraiment pas beaucoup pour un kiss-in. Et personne ne semble soutenir cette action, de toute manière. Donc, ça ne vaut peut-être pas d’écrire ce texte. Et puis merci d’avoir organisé ça puisque je me trouve en photo sur tous les sites d’extrême droite en train de dire un truc qui n’est pas ce que je pense. Pas grave. Le sujet n’est pas là.

Il ne faut pas y aller, à ce kiss-in.

Ce n’est pas le message que vous voulez envoyer maintenant.

Pas maintenant.

Didier Lestrade

P.-S.

Article repris du site Minorites.org

MàJ : le kiss-in à été annulé par ses organisateurs.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

› Tous les articles "Rapports sociaux de genre"