Non aux parades nazies à la Guillotière et ailleurs !

8686 visites
28 compléments

Les Jeunesses Nationalistes emmenées par Alexandre Gabriac souhaite organiser une manifestation intitulé « La révolte des souchiens » le 23 juin 2012 avec un départ Place Guichard. Employons-nous à ce que cela n’arrive pas !! Communiqué du Collectif Vigilance 69.

Les deux manifestations, fasciste et antifasciste sont interdites par la préfecture
MAJ 13h : le recours déposé par Gabriac a été rejeté par le tribunal, la manifestation des jeunesses nationalistes reste donc interdite. Restons vigilants cette après-midi alors que les fachos maintiennent leur appel.

Suivi de la journée : [Suivi] Malgré l’interdiction, les nazis maintiennent leur manif’ à la Guille et menacent les habitant-e-s

NON aux parades nazies à la Guillotière et ailleurs !

Le 23 juin les Jeunesses Nationalistes défileront depuis la place Guichard vers la Guillotière.

Qui est cet énième groupe d’extrême droite dont Lyon a le secret ?

D’après eux "est naturellement Français celui qui est issu de souche européenne", d’où probablement le nom de leur manifestation : « la révolte des souchiens ».
Lors de leur dernière manifestation, prétendument en l’honneur des soldats morts en Afghanistan l’un de leur participant disait : la France est une « nation, blanche, d’origine gréco-romanisée, chrétienne » et l’on pouvait les entendre hurler ’La France aux Français’.

JPEG - 12.6 ko

Les jeunesses nationalistes se réclament du pétainisme, ils regrettent la « bonne époque » de Franco, Mussolini , sans oublier l’OAS.
Ils sont ouvertement sexistes, antisémites, xénophobes, anti-musulmans et homophobes, comme en atteste leur ridicule « happening », où ils ont brûlé des affiches de la publicité Eram car celle ci représentait une famille homosexuelle (2 femmes et leur fils), dégradant ainsi, à leurs yeux, l’image de la famille traditionnelle.

Mais qui est leur leader ?

Quelqu’un qui ne sait à quelle chapelle nationaliste se confier : exclu du FN, mais toujours proche de Bruno Gollnisch , élu au conseil régional Rhône-Alpes, membre du G.U.D (http://rebellyon.info/LE-GUD-LYON-APPELLE-A-LA-HAINE.html), proche des nationalistes autonomes. Personnage bien connu pour ses saluts nazis : M. Gabriac.

JPEG - 10.7 ko
Gabriac en Italie pour un hommage à Mussolini
JPEG - 63.6 ko
Soutien au GUD suite à la plainte
Gabriac posant avec le T-shirt du GUD après avoir appris la plainte contre le visuel de cette organisation.

Où M. Gabriac et ses acolytes préparent ils leur manifestation ?

{{}}

Probablement au 13 de la rue de Marseille où ils partagent les locaux avec une partie de la fange d’extrême droite lyonnaise.

JPEG - 6.8 ko

Pourquoi le quartier de la place Guichard et de la Guill’ ?

Parce que l’un est un formidable outil pour les syndicats de salarié-e-s, syndicats qu’ils aiment à provoquer régulièrement ; et l’autre est un des lieux de métissage de Lyon et qu’il y a une forte communauté musulmane, communauté contre laquelle ils affichent une haine farouche.

Les jeunesses nationalistes veulent faire de cette manifestation une nouvelle démonstration de force. Les discours racistes portés par l’ancien gouvernement Sarkozy et par une grande partie de l’UMP, proposant même au FN d’être leur allié pour les législatives, permettent à ces groupuscules d’avoir de beaux jours devant eux et de grossir.

En conséquence, nous demandons au préfet des explications car celui-ci ne semble pas prêt à interdire cette marche scandaleuse et discriminatoire.
Comment, compte tenu du contenu des plus explicites de la manifestation et des revendications portées par les jeunesses nationalistes, peut-il les laisser ainsi parader ?
Alors même que le chef de file est connu pour sa violence physique (déjà plusieurs gardes à vue pour cette raison dont une dernière très récemment pour menaces de mort, http://www.rue89lyon.fr/2012/06/14/leader-groupuscule-extreme-droite-poursuivi-menaces-mo) , le choix du quartier n’est pas anodin : ils recherchent la provocation et sûrement l’affrontement avec les habitantEs.

La préfecture préfère se cacher derrière une potentielle décision de justice. Continuera-t-elle aussi de se cacher s’il y a des agressions contre les habitantEs du quartier comme ces manifestations en ont donné la triste habitude, car là est le seul but des Jeunesses nationalistes.
N’est-elle pas assez complaisante depuis 2 ans avec cette extrême droite lyonnaise ?
M. Carrenco, le changement, pour vous aussi, c’est maintenant !

Ne laissons pas des antisémites, homophobes, xénophobes, anti-musulmans occuper l’espace publique.

Pas de quartiers pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers !

Affichons dans le quartier notre détermination à ne pas les voir défiler le 23 juin !

{{}}

Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 juin 2012 à 14:33, par c

    C’est vrai que la rue appartient à ceux qui l’occupent et qu’il faut rester vigilants sur ce point car sinon pour un oui ou un non des contestations seront déclarées illégales si elles dérangent(ex : les manifs au Quebec déclarées systématiquement illégales).Pour le cas des nationalistes suis un peu plus réservé.Je pense qu’ils cherchaient surtout à ce que l’on parle d’eux,un bon coup de pub...Cela peut etre aussi une tactique la provoc ....Ces idées se combattent au quotidien ,et des contre manif, c’est pas toujours très productif !On peut les organiser aussi ’à froid’ et pas en réaction à un évènement

  • Le 23 juin 2012 à 14:02, par armando.borghi197@wanadoo.fr

    Pour résumer, chaque camp demande l’autorisation de manifester ? Et si j’en crois les messages c’est donc le plus gonflé qui gagne ????
    Depuis quand la rébellion/opposition/contestation a-t-elle besoin d’une autorisation préfectorale ou légale pour se faire voir et entendre ?
    C’est sur que tant que nous utiliserons les voix légales pour nous exprimer/ manifester, nous aurons du mal à occuper la rue et la laisserons à ceux que justement nous disons vouloir nous opposer.
    J’avoue ne plus très bien comprendre, mais reste persuadé que la RUE appartient à ceux qui l’occupent.

  • Le 22 juin 2012 à 12:07

    Un référé-suspension n’est aucunement suspensif de la décision préfectorale : elle oblige seulement le juge administratif à se prononcer dans les 48 heures. Et on voit mal, en l’occurrence, comment un juge administratif pourrait donner tort au Préfet, compte tenu des attendus de l’arrêté préfectoral.
    Mieux : la décision du tribunal administratif, une fois rendue et publiée, créera une jurisprudence, qui permettra à quiconque d’attaquer le Préfet (ou son successeur) chaque fois qu’il autoriserait ces fascistes à manifester (en s’appuyant sur l’arrêté préfectoral du 21 juin 2012). Avec une bonne chance de succès. Gabriac et Benedetti viennent de faire une grosse connerie.

  • Le 22 juin 2012 à 11:18, par Karine

    Demain les rue de Lyon seront certainement envahi des crânes rasé ! Avec où sans autorisation ils ne reculeront pas ! ET NOUS ?????????

    http://www.rue89lyon.fr/2012/06/21/malgre-interdiction-extreme-droite-nationaliste-maintient-manifestation/

  • Le 22 juin 2012 à 09:34, par oi oi

    Je ne sais pas si c’est moi qui ne sais pas lire ou gabriac qui ce raconte des histoires .
    je le cite :
    Nous allons très rapidement déposer un référé suspensif conformément à l’article L521-1 du code de justice administratif.
    « Tant que le tribunal n’a pas statué, la manifestation est donc légale et maintenue. En attendant le jugement nous devons rester mobilisés. »

    Et voici le fameux article l521-1 :

    Quand une décision administrative, même de rejet, fait l’objet d’une requête en annulation ou en réformation, le juge des référés, saisi d’une demande en ce sens, peut ordonner la suspension de l’exécution de cette décision, ou de certains de ses effets, lorsque l’urgence le justifie et qu’il est fait état d’un moyen propre à créer, en l’état de l’instruction, un doute sérieux quant à la légalité de la décision.

    Lorsque la suspension est prononcée, il est statué sur la requête en annulation ou en réformation de la décision dans les meilleurs délais. La suspension prend fin au plus tard lorsqu’il est statué sur la requête en annulation ou en réformation de la décision.

    donc voila je ne suis pas expert en droit aministratif , mais il me semble ( je peut me tromper ) que dans le cas present la manif des « sous-chiens » est en l’etat toujours interdite .
    Si un expert en droit administratif passe par la pour affirme ou infirmer tout ca ....

  • Le 22 juin 2012 à 08:28, par DJOU

    Collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite
    Lyon, le 21 juin 2012

    Communiqué de presse :
    pas de parade fasciste à Lyon le 23 juin !

    Le collectif de vigilance 69 se félicite de l’interdiction de la manifestation des Jeunesses Nationalistes, qui devait avoir lieu samedi 23 juin. Les rues lyonnaises ne peuvent être le théâtre des parades fascistes organisées par Gabriac et Benedetti !

    L’action déterminante des quartiers populaires
    Le collectif de vigilance 69 félicite les habitantEs et les commerçantEs des quartiers de la Bourse du travail et de la Guillotière, qui ont répondu à son appel en manifestant leur inquiétude, leur indignation ou leur colère auprès du Préfet.

    Seuls les fachos devaient être interdits !
    Pour autant, le collectif de vigilance 69 tient à manifester son indignation : le Préfet a également interdit son rassemblement prévu à 14 h 30 devant la Bourse du travail.
    En lui appliquant le même traitement que les groupes factieux de la « révolte des souchiens » (Jeunesses Nationalistes, GUD, Œuvre française, etc.), alors que toutes les organisations (partis, associations, syndicats) qui le composent luttent quotidiennement pour l’extension des libertés, le Préfet a commis une grave erreur d’appréciation : nous ne pouvons pas accepter d’être assimiléEs à des fascistes !
    Le collectif de vigilance 69 a pris acte ce matin de l’interdiction de son rassemblement et appelle en conséquence ces organisations et leurs militantEs, la population du quartier à ne pas se rassembler samedi à 14 h 30 sur la place Guichard.

    Le combat antifasciste continue
    En portant plainte contre le GUD Lyon pour incitation à la haine raciale ;
    En poursuivant son action contre Gabriac, qui siège toujours au conseil régional Rhône-Alpes alors qu’il multiplie (et assume) les saluts hitlériens et qu’il est en attente de son procès pour menaces de mort ;
    En n’oubliant pas l’existence des verrues du paysage lyonnais (local des JN rue de Marseille, local des identitaires de la Traboule rue du Change) qu’il faudra bien extirper de ce paysage ;
    Le collectif de vigilance 69, déterminé dans son action et renforcé par cette victoire du 21 juin, continuera évidemment son action sur tous les terrains, notamment en combattant les discours et attitudes qui ont permis, toutes ces dernières années, de développer et légitimer le FN et ses satellites.

  • Le 21 juin 2012 à 23:55, par no pasaran

    Les FAchos s’emmerdent pas ils y vont quand meme...

    "Ce matin, le préfet de région a exprimé la volonté d’interdire la manifestation des Jeunesses Nationalistes « La révolte des souchiens » devant se tenir ce samedi 23 Juin à Lyon.

    Nous allons très rapidement déposer un référé suspensif conformément à l’article L521-1 du code de justice administratif.

    Tant que le tribunal n’a pas statué, la manifestation est donc légale et maintenue. En attendant le jugement nous devons rester mobilisés.

    Alexandre GABRIAC
    Conseiller Régional
    Fondateur des Jeunesses Nationalistes"

  • Le 21 juin 2012 à 23:45, par Ju

    Pour rebondir sur l’info précédente, de jolies affiches « jeunesses nationalistes » jaune pétant fleurissent sur l’A7 en direction du sud, après le pont galieni et juste avant le pont de chemin de fer reliant perrache à jean macé. Placardées sur les piliers qui soutiennent l’autoroute, elles recouvrent celles de notre bon vieux sarko, qui recouvraient celles de le pen... Bref avis aux amateurs, il serait plus que temps que les piliers changent de camps...

  • Le 21 juin 2012 à 17:36, par A7

    Salut Salut !
    Alors je ne sais pas si ça a un rapport mais peut-être avez vous aperçu la “jolie” communication de ces “sympathiques” identitaires sur l’A7. En effet, entre Feyzin et la sortie Saint-é, on peut admirer quelques perles que je passerai sous silence vu l’ampleur de l’art. Elles sont apparues très certainement dans la nuit de mardi à mercredi. Toutefois, l’une d’elle à déjà été repassé. Il en reste cependant encore deux qui n’attendent qu’un peu de peinture fraiche. Il y a quand même un hic, l’une d’elle se trouvant sur une palissade de la raffinerie (ouais, en fait il s’agit de la portion taguée en “vandale” payé pour arrêter que les vandales arrêtent de pas faire des trucs payants. Avis aux amateurs de rouleaux.

  • Le 21 juin 2012 à 15:51, par Fablyon

    A savoir :

    - /*****-****—*****

    Bonjour,

    Sur proposition du préfet délégué pour la défense et la sécurité,
    Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le préfet du Rhône, Jean-François
    Carenco, vient d’interdire deux manifestations prévues à Lyon le samedi
    23 juin prochain.

    Ces mesures d’interdiction ont été prises en raison des troubles graves
    que ces rassemblements font peser sur l’ordre public et notamment la
    sécurité des personnes.

    La première décision vise la manifestation déclarée par le mouvement « 
    jeunesses nationalistes » ayant pour objet de « dénoncer la préférence
    anti-nationale et le racisme anti-blanc ».

    Organisée par l’extrême-droite radicale, cette manifestation devait
    emprunter des espaces publics très fréquentés en fin de semaine. De
    nombreux débordements ont été à déplorer lors des rassemblements
    précédents organisées par la même mouvance.

    La deuxième interdiction concerne la contre-manifestation déclarée par
    la « collectif de vigilance contre l’extrême droite » le même jour et
    aux mêmes horaires que le rassemblement des « jeunesses nationalistes ».
    Cette mesure d’interdiction a pour but d’empêcher les affrontements qui
    pourraient être très violents entre les participants aux deux
    manifestations projetées.

    Cordialement.

    — 
    Pascale Savey
    Chef du bureau de la communication interministérielle
    Préfecture de région Rhône-Alpes, Préfecture du Rhône
    04 72 61 65 27
    pascale.savey@rhone.gouv.fr
    Le site Internet de la préfecture a une nouvelle adresse : www.rhone.gouv.fr

  • Le 21 juin 2012 à 14:57, par S.

    La préfecture a décidé d’interdire la manifestation fasciste ET le contre rassemblement au prétexte de « risque de troubles à l’ordre public »...

  • Le 21 juin 2012 à 09:42, par v

    y a t’il eu des réponses du coté des syndicats et des orgas de défense des droits de l’homme qui peuvent faire pression sur la prefecture ?

  • Le 20 juin 2012 à 23:49, par S.

    « que veulent les antifascistes ? Je vais vous aider , une contre manifestation. »

    « les antifascistes » ils peuvent aussi se prendre en main et l’organiser, la contre-manifestation...
    Plutôt que de « vouloir » et attendre tranquillement que d’autres (pas antifascistes, certainement... Ou pas des vrais...?) fassent à leur place...
    Y a encore du chemin pour arriver à l’autonomie...

    Donc on a compris, tout ce que le CV propose, c’est de la merde. Ca devrait pas être difficile de faire mieux, non ?
    A quand une belle démonstration de ce savoir faire ???

  • Le 20 juin 2012 à 22:05, par jules

    Petit rappel : il n’est pas nécessaire de faire partie d’une organisation pour proposer une manifestation. Il suffit de trois personnes qui déposent le parcours en préfecture. La démarche peut se faire par fax. Pour ce qui est du CV69, il s’agit d’un collectif large d’associations, partis et syndicats, qui n’est qu’une composante du mouvement antifasciste à Lyon, et non ses représentant-e-s. Et en ce qui concerne d’éventuelles actions de perturbation d’un cortège autorisé, celles-ci seraient de fait illégales, donc ne vous attendez pas à ce qu’un rendez-vous soit publié sur un site public.

  • Le 20 juin 2012 à 16:34, par obonlaidebrebisse

    Je pense qu’il ya ce truc a sainté car les fafs affiche de plus en plus dans les rue et, a mon avis, ne voyant aucune contre manif sur lyon, ils ont du pensé qu’il fallait au moin réagir au niveau local, maintenant effectivement je pense qu’elle sera inutile et il faudrait essayé de les mobiliser pour qu’ils déboule à Lyon, plutot que d’essayé de créer des polémiks...

  • Le 20 juin 2012 à 16:16, par Zoralouise

    Complétement d’accord avec Djou
    Il n’y a qu’un rassemblement proposé car on avait pas les forces et qu’on ait 10 à se taper tout le boulot pour l’organisation !!
    Que un rassemblement Place Guichard c’est empêcher les fafs d’être devant un lieu de défence des travailleurs et des travailleuses (quelque soit les critiques que l’on puissent faire sur la bureaucratie syndicale) et les empêcher d’être présent sur le quartier.

    On ne sait pas si on pourra faire le rassemblement mais dans tout les cas on sera dans la rue pour pas leur laisser le terrain ! Et quelque soit la position de la préfecture ! Et vous touTEs ?

    Le collectif n’est pas le représentant de la lutte antifa, encore heureux et même on le souhaite pas ! mais on fait ce qu’on peut et que pour celles et ceux qui veulent voir le boulot qu’on essaye de faire venez tous les matin à 6h30 et enfin de journée pour faire de la sensibilisation et mobiliser des habitantEs et des commerçantEs du quartier avec nous.

  • Le 20 juin 2012 à 15:14, par DJOU

    @haha
    va falloir se calmer un peu sur les interprétations de commentaires
    car cela commence à faire beaucoup
    personne n’a dit que le CV était le représentant de la cause antifa
    la question était de soulever qu’il n’y avait pas eu d’actions depuis, non ?
    et c tout...rien de plus...
    toutes les actions sont bonnes à prendre !
    maintenant la manif des fafs est connue depuis plus d’un mois et rien ne s’est fait
    le rassemblement est posé aussi pour perturber la pref par rapport au parcours des fafs et de faire une action de rue ce qui est demandé non ??

    maintenant organiser une contre manif n’est jamais simple
    car ce sont toujours les mêmes qui se collent à l’orga
    que les forces (et oui malheureusement) sont amoindries
    et que la dernière fois (dernière contre manif) il a fallu se battre pour que l’appel puisse être entendue au niveau libertaire

    donc cessons de nous taper dessus !!

  • Le 20 juin 2012 à 13:49, par salakiss

    A quoi sert le rassemblement à saint étienne ?? comprend pas

  • Le 19 juin 2012 à 19:27, par no pasaran

    Je ne suis pas un pro de l’organisation ni un grand militant mais toujours présent au manifs et notamment antifachistes mais je voudrais juste dire que ca me parait simple de proposer une contre manifestation à telle heure et tel endroit nan ????!!!
    On sait tous qu’on sera comme d’habitude 10 fois plus nombreux qu’eux et que ça va être sympathique :D ... Je pense qu’on est beaucoup sur Lyon a n’attendre que ça !!

  • Le 19 juin 2012 à 19:18

    A mon sens, l’appel à une simple manifestation antifasciste serait inefficace : je n’ai pas l’impression qu’il soit utile de mettre en place un rapport de force autour du seul nombre de manifestants, comme les autres fois. Je m’explique : les fascistes vont tenter de défiler dans un quartier populaire, dont ils savent pertinemment qu’il est caractérisé par la forte présence de populations immigrées. La provocation appelle -dans l’absolu- une toute autre réponse qu’une manifestation en presqu’île, bien séparée de celle des fascistes. Il me parait plus pertinent d’informer très clairement la population sur ce défilé, et éventuellement de suggérer des pratiques orientées contre la tenue de ce défilé, selon le nombre de personnes disposé à faire obstacle aux fascistes. Mais je crois que personne ici ne peut souhaiter la tenue de la manifestation fasciste, même protégée par des centaines de flics, même avec des milliers de manifestants dans un autre quartier.

  • Le 19 juin 2012 à 19:15, par Haha

    J’aime quand même entendre sur rebellyon :« qu’avez-vous proposer d’autre depuis le 3 mars ? » . Le CV69 s’érige en « représentant » de la lutte antifasciste à Lyon , et propose après un appel clairement assassin , une conférence de presse ==’ . C’est un peu rigolo d’entendre cette question , que veulent les antifascistes ? Je vais vous aider , une contre manifestation. L’antifascisme se meurt avec ses actions silencieuse. Comment envisagerons-nous la lutte pour les années à venir t-elle est la question ?!

  • Le 19 juin 2012 à 18:32

    @Pfff
    trop facile de taper comme ça sur le collectif...
    Mais bon c’est une habitude : « ils » ne font rien et on leur tape dessus et « ils » font et dans ce cas c’est de la propagande pro fafs.
    Car sauf si je plane y’a eu des choses de proposer autrement ? Depuis le 3 mars rien vu ni entendu de la part des « autres ».
    Maintenant y’a quoi de choquant à ce que les habitants du quartier s’emparent du truc ?

  • Le 19 juin 2012 à 17:15, par Djou

    @jamas :
    on est d’accord la conf c’est le minimum
    maintenant le travail effectué sur le quartier commence à fonctionner
    de plus en plus de monde appelle la pref et il faut continuer car si la lutte devient populaire le préfet reculera et interdira leur marche nazie
    ou alors il s’exposera à une explosion de violence

    + on commence à voir fleurir des tags et des affiches (place guichard)
    ça peut aussi avoir son effet !

  • Le 19 juin 2012 à 13:35, par ludo

    Rassemblement antifa à Saint-Etienne
    Jeudi 23 juin à 15h Place du peuple

    http://lenumerozero.lautre.net/article2430.html

  • Le 19 juin 2012 à 11:07, par pfff

    Non mais « vous » êtes sérieux les gars ? Grosse manif de fafs en perspective, à la guill’ en plus, avec de belles phrases du genre « Employons-nous à ce que cela n’arrive pas !! » ou encore « Affichons dans le quartier notre détermination à ne pas les voir défiler le 23 juin » et tout ce que « vous » proposez, c’est une p*tain de conférence de presse à la con ?? Ou encore appeler le préfet ? Alors là j’avoue, ils vont flipper en face, tellement qu’ils vont annuler tout seul leur défilé ! Au top les mecs ! Sérieux, « vous » rêvez en couleur là... Pas de contre-manif, pas d’initiatives à l’avance, rien ? Le CV69 était déjà tombé bien bas, mais là, il creuse carrément... « Vous » êtes effectivement vigilants, mais c’est tout. [Quand je dis « vous », cela ne concerne aucunement Rebellyon et ses membres, mais bien le « Collectif Vigilance »] A bon entendeur ! (J’espère quand même me tromper et que des initiatives CONCRETES verront le jour, avec ou sans « vous »)

  • Le 18 juin 2012 à 13:08
  • Le 18 juin 2012 à 10:46, par jamas

    enfin un message pour parler de cette manifestation du 23 ! mais j’espère qu’on fera autre chose qu’en parler. Jamais je ne les laisserai parader dans mon quartier et gueuler leurs chants nazis... comme si le passé n’avait jamais existé...
    participer à une conférence de Presse c’est surement une bonne idée mais en attendant, ils défileront quand même le 23 ...

  • Le 17 juin 2012 à 12:50, par DJOU

    Lettre aux syndicats :

    Chers camarades,

    Le collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite tient à vous informer par la présente, que le samedi 23 juin, la place Guichard sera le lieu de départ d’une manifestation organisée par les Jeunesses Nationalistes.

    Le fondateur de ce groupe d’extrême droite n’est autre qu’Alexandre Gabriac, connu pour ses levés de bras fascistes et pour ses discours xénophobes, homophobes et racistes.

    Le titre même de cette manifestation est sans ambiguïté « la re’volte des souchiens » (entendre les français de souche par opposition aux français dit d’origines immigrées).

    Le choix du lieu de départ de leur manifestation caractérise leur volonté :

    - Provoquer le monde syndical, qui les combat depuis toujours, et dont l’action érige une digue contre la pénétration de leurs idées dans le monde du travail.
    Les coups de boutoir qu’il donnent sur cette digue sont de plus en plus féroces.

    - Parader dans le quartier de la Guillotière pour provoquer les populations habitantes, attiser leur haine et semer ainsi les germes de futurs affrontements.
    Nous tenions à vous informer de cette situation pour que vous puissiez en tirer des enseignements et vous positionner clairement.

    Nous vous proposons de rejoindre le collectif 69 de vigilance contre l’extrême-droite et à participer à la conférence de presse que nous souhaitons donner à la Bourse du Travail le 23 juin.

    Salutations antifascistes.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info