Notre santé avant celle du capital !

640 visites

En cette période de second confinement, alors que nos vies, nos liens sociaux et nos libertés fondamentales sont plus que jamais menacés, le maintien à tout prix de l’économie semble être l’unique préoccupation de ce gouvernement.

Conscient⋅es de la gravité de la situation sanitaire, nous constatons l’incohérence des mesures qui nous sont imposées : en autorisant les déplacements effectués dans un cadre professionnel, ce confinement a clairement pour objectif de préserver le capital.

Le Segur de la santé, lancé en mai dernier, s’est avéré être une supercherie, et à ce jour aucune annonce n’a été formulée pour investir massivement dans la santé. On nous impose donc un nouveau confinement en nous disant que les hôpitaux sont à la limite de leur capacité alors que de nombreux lits ont été à nouveau fermés après le premier confinement. Et comme d’habitude, ce sont les mêmes qui trinquent, à commencer par les travailleur.ses précaires des secteurs indispensables au fonctionnement de notre société : alimentation, santé, transport, hygiène, énergies, etc.

Le dernier confinement a fait basculer un million de personnes supplémentaires sous le seuil de pauvreté, portant le chiffre national à plus de 10 millions. Parmi elles, des intérimaires, des étudiant.es, des petit⋅es commerçant⋅es, etc. et on sait déjà que les aides financières promises par le gouvernement sont dérisoires pour vivre décemment.

Quant aux personnes déjà isolées et sans revenus (SDF, sans-papiers, demandeur⋅ses d’asile), les conséquences sont d’autant plus dramatiques, à la fois sur le plan social, financier et administratif.

Pendant ce temps-là, Blanquer s’assure que les enseignant⋅es endossent le rôle de garderie pour permettre aux travailleur⋅ses de faire tourner la machine ; le gouvernement n’a toujours rien proposé pour agir contre les violences faites aux femmes et aux enfants pourtant en augmentation lors du premier confinement ; les suppressions de postes dans le secteur privé sont massives, ce n’est qu’un début, et l’extrême-droite tente de récupérer politiquement le mécontentement légitime d’une partie de la population...

Devant l’inertie des pouvoirs publics, continuons de nous voir et organisons la solidarité à l’échelle locale, dans nos immeubles, nos quartiers et dans nos villes.

Parce que nous refusons que la vie s’arrête et que l’argent tourne toujours entre les mêmes mains !

Pour rendre nos initiatives visibles et résister ensemble à cette offensive liberticide qui ne profite qu’au capital, nous appelons à faire fleurir les banderoles à nos fenêtres pour rappeler que même confiné⋅es nous sommes déterminé⋅es. Vous pouvez envoyer vos créations sur la page Facebook « Cortège de fenêtres ».

Comme en Catalogne ou à Florence, restons attentif⋅ves aux mobilisations à venir.

Plus que jamais, organisons par quartier, par rue, pour maintenir la solidarité et nous rendre plus fort dans cette lutte contre le capital qui détruit nos vies et notre santé !

espace communal guillotiere

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Espace communal de la Guillotière » :

>Notre santé avant celle du capital !

En cette période de second confinement, alors que nos vies, nos liens sociaux et nos libertés fondamentales sont plus que jamais menacés, le maintien à tout prix de l’économie semble être l’unique préoccupation de ce gouvernement.

>Deux jours pour résister ensemble les 10 et 11 juillet

Nous vous invitons au 45 rue Béchevelin vendredi 10 juillet à 19H30 pour une discussion autour de l’ouvrage « Quartiers vivants », et samedi 11 juillet à partir de 11H pour un repas partagé. Contre l’expulsion de l’Espace Communal de la Guillotière et celles des habitant·es du...

› Tous les articles "Espace communal de la Guillotière"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>[Brochures] Pour Zyed, Bouna, Rémi et les autres : ni oubli ni pardon !

Le site infokiosques.net est une bibliothèque de brochures en ligne. Ils ont sorti récemment deux nouvelles brochures autours des événements de Clichy-sous-Bois en 2005. Pour l’occasion, vous trouverez ici des textes plus où moins récents regroupés dans leur bulletin d’information n°45 de novembre...

› Tous les articles "Répression policière"

Derniers articles de la thématique « Santé / Soins » :

>Collectes solidaires à la Plume Noire

La librairie autogérée la Plume Noire met à disposition son local pour des collectes de denrées alimentaires et de produits de première nécessité deux fois par semaine à l’association PESE.

>Notre santé avant celle du capital !

En cette période de second confinement, alors que nos vies, nos liens sociaux et nos libertés fondamentales sont plus que jamais menacés, le maintien à tout prix de l’économie semble être l’unique préoccupation de ce gouvernement.

› Tous les articles "Santé / Soins"