Occupation et conférence de presse à l’école Victor Hugo (Lyon 1) ce jeudi 21 mars à 18h45

513 visites

Conférence de presse le jeudi 21 mars à 18h45 devant le gymnase de l’école Victor Hugo, (à l’angle de la rue Ornano et de l’impasse Flesselles). Depuis lundi 18 mars, le gymnase de l’école Victor Hugo (Lyon 1er) est occupé par le collectif « Jamais sans toit » composé de parents d’élèves, de personnel de l’école et d’habitants du quartier.

Depuis le début de la semaine, cette occupation a permis à une mère et ses 3 enfants dont le plus jeune est scolarisé dans cette même école de dormir à l’abri.
Une demande d’asile est en cours et, dans l’attente d’une réponse de la CNDA, elle devrait donner droit à cette famille à une prise en charge et à un hébergement.

Or, malgré les alertes faites auprès de la préfecture et de Forum Réfugiés, rien n’a été fait et aucune proposition d’hébergement n’a jamais été faite à cette famille depuis le début de ses démarches.
De surcroît, l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles stipule : « Toute personne en situation de détresse a accès à tout moment à un hébergement d’urgence. »

Une telle situation est inacceptable.
- Nous refusons de cautionner que l’on puisse laisser des humains dormir dans la rue, dans l’opulente ville de Lyon, dont la mairie vend aux plus offrants le patrimoine immobilier.
- Nous refusons que les droits des enfants et des personnes soient ainsi bafoués.
- Nous refusons de penser que la France est un pays renfermé qui refuserait l’hospitalité et ne respecterait pas les droits des demandeurs d’asile et nous demandons à ce que la loi concernant les demandeurs d’asile soit appliquée.
- Nous refusons de fermer les yeux.
- Nous refusons de voir la dignité des personnes ainsi piétinée.

Devant le silence des autorités compétentes et le manque de réponses concrètes apportées, le collectif a décidé de poursuivre l’occupation du gymnase.

Le collectif demande que la loi soit appliquée et attend donc qu’une solution lui soit proposée.

Occupation de l’école Victor Hugo (Lyon 1er) pour mettre à l’abri une famille sans logement

Le collectif Jamais Sans Toit de l’école Victor Hugo (Lyon 1er), composé de parents d’élèves, de personnels de l’école, et d’habitants du quartier a appris la semaine dernière qu’une mère avec trois enfants dont le dernier est scolarisé à l’école dormait dehors depuis plusieurs mois. Le collectif a alerté M.  (...)

21 mars

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Jamais Sans Toit » :

>Deux écoles occupées pour mettre à l’abri des enfants sans toit

Plusieurs familles sont dans la détresse au sein de la Métropole Lyonnaise. Les différents comités fédérés au sein du collectif « Jamais sans Toit » sur la Métropole de Lyon, les dénombrent jour après jour. Alors que le droit au logement est de plus en plus remis en cause, des écoles sont de nouveau occupées...

› Tous les articles "Jamais Sans Toit"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

>Deux écoles occupées pour mettre à l’abri des enfants sans toit

Plusieurs familles sont dans la détresse au sein de la Métropole Lyonnaise. Les différents comités fédérés au sein du collectif « Jamais sans Toit » sur la Métropole de Lyon, les dénombrent jour après jour. Alors que le droit au logement est de plus en plus remis en cause, des écoles sont de nouveau occupées...

>[Marseille] Insalubrité, gentrification : même combat !

Un an après l’effondrement de deux immeubles rue d’Augagne à Marseille, le 5 novembre 2018, retour sur les mécanismes d’abandon des quartiers populaires. De Noailles à la Plaine, en passant par la Belle-de-Mai et Belsunce, c’est toujours le même plan que la mairie de Marseille et la Soléam imposent :...

› Tous les articles "Logement - Squat"