Ouverture d’un lieu d’accueil autogéré pour le transit des exilé.es dans la Vallée de la Roya

590 visites
1 complément

Lundi 17 octobre au soir, un groupe d’exilé.es et de personnes solidaires a ouvert un bâtiment public dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritime, à la frontière italienne). La police encercle les lieux depuis ce jour et une expulsion rapide est à prévoir. Besoin de monde sur place !!!

Depuis lundi soir, une cinquantaine de migrants, et une cinquantaine de soutiens occupent un Centre de vacances désaffecté de la SNCF à Saint-Dalmas-de Tende, dans la Vallée de La Roya. La plupart des migrant.es sont des mineur.es, beaucoup d’entre eux sont malades, blessé.es, voir en très mauvaise santé.

L’occupation est à l’heure actuelle, encerclée par les forces de police. La SNCF a déposé une procédure de référé pour obtenir l’expulsion rapide des occupants. Cette expulsion pourrait survenir mercredi 19 dans la journée. Mais on ne peut pas le prédire avec certitude. Par ailleurs, des habitants apportent nourriture et couvertures.

Les occupants appellent à relayer au maximum l’info et à organiser des protestations de soutien à cette action dans un maximum de lieux, devant des mairies, préfectures et sous-préfectures...

JPEG - 23.7 ko

Depuis des mois déjà la situation provoquée par les Etats à la frontière franco/italienne n’a cessé d’empirer : des centaines de personnes restent bloquées à Vintimille, les déportations vers le sud de l’Italie se comptent par dizaines chaque jour, les personnes refusant l’identification sont frappées ou electrochoquées, l’armée française se déploie dans les montagnes et traque les mineurs isolés…

Face aux politiques de répression des exilé.es, aux situations de détresse qu’elles créent, aux besoins criants des personnes sur la route, nous refusons de jouer le jeu des Etats et des organisations humanitaires qui collaborent à cette gestion mortifère. Nous affirmons notre capacité d’auto-organisation et créons les espaces d’accueil là où nous en avons besoin, en réquisitionnant les bâtiments qui doivent l’être.

Aux côtés de qui voyage, ici et partout, appel à soutien des personnes en lutte contre les frontières ! Pas un pas en arrière !

JPEG - 78.3 ko

Ci-dessous le communiqué des collectifs de soutien Sud-Est et Alpes :

Solidarité avec les exilé.es, Vallée de la Roya : Ouverture d’un lieu d’accueil autogéré !

La politique européenne provoque la guerre et la souffrance de milliers de personnes dans leurs pays et continue en Europe avec la décision de fermer les frontières et de criminaliser la libre-circulation des personnes.

La France, en collaboration avec l’Italie, est en train de mener une guerre de basse intensité contre les migrant.es. La situation déjà dénoncée de Vintimille, de la jungle de Calais et de plusieurs villes en France est le miroir de cette guerre.
Des femmes, des familles, des mineur.es et des hommes sont persécuté.es parce qu’illes cherchent à passer la frontière. Une frontière militarisée où, de plus en plus, on risque sa vie pour passer. La tragédie de la jeune Érythréenne morte sur l’autoroute il y a quelques jours en est simplement l’illustration la plus éclatante.

Chaque jour depuis quelques semaines, de plus en plus de migrant.es passent par la vallée de la Roya. La solidarité offerte par les habitant.es de cette vallée a donné un autre espoir de liberté. Mais cette solidarité n’est plus suffisante pour répondre à une situation provoquée par la répression.

C’est pour cette raison que nous voulons donner une réponse collective et publique à cette injustice. Un lieu où tout le monde peut exprimer sa solidarité et s’opposer à cette folie, un lieu où une solidarité alternative autogérée peut s’exprimer.

Nous, exilé.es, résident.es, avec ou sans les bons papiers, nous invitons tout le monde à soutenir cette action.

La suite à lire sur : https://mars-infos.org/ouverture-d-un-lieu-autogere-de-1721

P.-S.

Communiqué des collectifs de soutien aux migrants du Sud-Est et des deux versants des Alpes : collectif Migrants de Nice/Vallée de la Roya, collectif Cévennes Sans Frontières, collectif inter-collectifs de Grenoble, Lounapo, collectif Mamba de Marseille, collectif Migrants 04, collectif Migrants de Paris, collectif Migrants Gap, collectif Migrants Vallée de la Drôme, collectif VAR (Vide à remplir).

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 octobre 2016 à 13:06, par

    Jeudi 20 octobre au matin, le bâtiment occupé par une soixantaine d’exilés et de personnes solidaires est expulsé. Sur les lieux étaient présents policiers, gendarmes, douaniers, représentants de la préfecture des Alpes Maritimes, et le procureur de la République. Les exilés majeurs ont pu prendre la fuite avant l’expulsion, craignant pour leur sécurité, et seuls sont restés une quinzaine de mineurs qui furent “pris en charge” par les autorités, c’est à dire que la véracité de la déclaration de leur âge allait être vérifiée. On ne sait pour l’instant pas s’ils ont été reconduit à la frontière comme la majorité des autres mineurs arrêtés dans le secteur. Quatre personnes solidaires ont été placées en garde à vue. Deux d’entre elles passeront en procès à Nice le 23 novembre pour occupation illégale d’un lieu privé et aide au séjour.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"