Pandémie, crise : les classes populaires sont toujours en lutte

387 visites
Covid-19

Les 17 organisations anarchistes/communistes libertaires ayant conjointement produit l’analyse de conjoncture d’avril et la campagne de soutien au Rojava, ont décidé d’écrire un document d’analyse pour le 1er Mai. Si en ce jour historique, nous n’avons pas pu être dans les rues comme nous le souhaiterions, la lutte ne s’arrête pas pour autant.

L’Union Communiste Libertaire fait partie de ces 17 organisations anarchistes signataires de cette analyse. Celles-ci font partie du réseau Anarkismo.

PNG - 276.2 ko

Situation mondiale

La pandémie du Covid-19 éclate à un moment d’affaiblissement certain de la dernière période de la mondialisation, avec de forts dysfonctionnements des mécanismes de la finance, de gestion et de communication du système capitaliste, une remise en cause générale des critères de gestion gouvernementale, et une crise d’hégémonie impérialiste avec des tensions croissantes entre les grands blocs géostratégiques.

A l’approche de la crise sanitaire, dans certaines régions du monde, de grands mouvements populaires s’affirmaient contre le système et remettaient en cause la gestion politique par les blocs de la classe dominante dans chaque formation sociale ainsi que leurs stratégies opérationnelles. La crise sanitaire a frappé de plein fouet le système de domination. Étant un facteur externe au fonctionnement du système mondial cela révèle les faiblesses et les déficiences structurelles, stratégiques et fonctionnelles prévisibles du capitalisme mondialisé et accélère la dégradation de la gouvernance d’État.

JPEG - 41 ko

C’est pourquoi, dans différents pays, on a vu comment les gouvernements, à l’instar de celui de la Grande-Bretagne et des États-Unis, sont revenus sur leur plan initial : permettre l’expansion de la contagion et des décès en masse, afin d’obtenir une immunité de groupe dans la population. Cette stratégie, ainsi que la dégradation des systèmes de santé publique et les durs coups portés aux secteurs les plus défavorisés, auraient pu devenir un véritable massacre social.

En y renonçant, on peut considérer que les bourgeoisies britannique et américaine, ont marqué un recul politique face à ce qui aurait pu provoquer un certain degré de troubles sociaux...

Organisations signataires :
Zabalaza Anarchist Communist Front (Afrique du Sud)
Coordination anarchiste brésilienne (CAB, Brésil)
Fédération anarchiste uruguayenne (FAU, Uruguay)
Fédération anarchiste de Rosario (FAR, Argentine)
Organisation anarchiste de Cordoba (OAC, Argentine)
Fédération anarchiste de Santiago (FAS, Chili)
Groupe Libertario Via libre (Colombie)
Union communiste libertaire (France)
Embat (Organisation anarchiste de Catalogne)
Alternativa Libertaria/Fédération des communistes anarchistes (AL/FDCA, Italie)
Organisation socialiste libertaire (OSL, Suisse)
Action révolutionnaire anarchiste (DAF, Turquie)
Worker Solidarity Mouvement (WSM, Irlande)
Die Plattform (Allemagne)
Libertäre Aktion (LA, Suisse)
Aotearoa Workers Solidarity Movement (AWSM, Nouvelle-Zélande)
Melbourne Anarchist-Communist Group (MACG, Melbourne, Australie)

La suite à lire sur : https://www.unioncommunistelibertaire.org/?Pandemie-crise-les-classes-populaires-sont-tou

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>Les personnes trans, oubliées du confinement

Même si beaucoup d’associations LGBTI ont continué à offrir une ligne d’écoute pour les personnes en détresse, les solidarités concrètes sont brisées pendant le confinement. Une fois encore, les personnes trans font partie des victimes de ces mesures étatiques. Non prises en compte dans les calculs du...

>On parle beaucoup en ce moment de socialisation

On parle beaucoup en ce moment de socialisation des biens de production et notamment ceux du secteur de l’industrie pharmaceutique. Mais comment faire ? Début de réponse avec cet article parut dans le numéro du mois de mai du journal de l’Union Communiste...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Le coronavirus révèle la logique profonde de notre monde

De la destruction des habitats naturels à la destruction des habitats humains, des soulèvements de populations aux suicides des travailleurs, du suicide des adolescents aux jeunes terroristes. Tous ces drames font système selon une logique qui n’a pas de limites. La mondialisation libérale sème la...

>Grève illimitée à la MJC de Villeurbanne dès le mardi 23 juin

La MJC est une association d’éducation populaire qui agit sur le territoire de Villeurbanne depuis 70 ans. Depuis le 16 mars dernier, la MJC de Villeurbanne est fermée. Les salarié.e.s de la MJC soutenus par leurs organisations syndicales alertent sur la situation actuelle et les risques concernant...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Après George Floyd, l’idée d’abolir la police gagne du terrain

Depuis le meurtre de George Floyd, la police étatsunienne est sur la sellette. Sous la pression de la rue, municipalités et États fédérés multiplient les mesures de réforme. Insuffisant pour une importante partie des manifestants : ne croyant pas à la possibilité d’une « bonne police », ils demandent...

>Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"