Plaidoyer anarchiste pour l’Abstentionnisme

780 visites

Je n’irai pas voter aux prochaines élections présidentielles. Je n’ai pas foi en ce système qui ne fait que légitimer la domination du peuple, sous prétexte de choix et de représentativité.
La domination de l’État me révolte, et ce n’est pas un candidat de
« gauche » qui changera quelque chose.

Mikhaïl Bakounine
Louise Michel

Représentativité et intérêt général ? Absolument pas !

Dans une société de classes qui n’ont pas les mêmes intérêts, il ne peut y avoir d’intérêt général. L’intérêt général qu’ils défendent, c’est celui de la classe dominante. Ils sont les représentants de la bourgeoisie, leurs actions gouvernementales et celles du parlement ne font qu’encourager la paupérisation et l’enrichissement d’une minorité.
Et même si une nouvelle caste dirigeante se reformait, son principe resterait le même, protéger la classe dominante au détriment du reste de la population.

L’état est le défenseur naturel des dominants et de la propriété privée, aucune personne, aussi vertueuse soit-elle, ne pourra changer cela. Et si un jour, une révolution sociale se produisait, le maintien de l’état ne viendrait que reformer une nouvelle classe dominante.

« Il n’est pas vrai que la nature et le rôle du gouvernement changeraient si les conditions sociales étaient changées. L’organe et la fonction sont des données inséparables. Ôtez sa fonction à un organe et l’organe meurt ou sa fonction se reconstitue. »
Errico Malatesta

« Prenez le révolutionnaire le plus radical et placez-le sur le trône de toutes les Russies, ou confiez-lui un pouvoir dictatorial [...] et avant un an il sera devenir pire que le Tsar lui-même. »
Mikhaïl Bakounine

Le vote, un outil précieux pour les dominants.

Le vote est quelque chose d’essentiel dans notre « démocratie », il est la confirmation de l’abdication du peuple. C’est pour cela que les politiques, et les médias ne cessent de prêcher de se rendre aux urnes, et de rabaisser, infantiliser et dépolitiser celles et ceux qui ne s’y rendent pas.
Leur peur est là, celle de voir l’illusion démocratique disparaître, et de voir que l’abdication du peuple cesse.
Sans cette participation, un message fort serait envoyé :
Nous n’abdiquerons pas, nous ne nous soumettrons pas à votre jeu fourbe et mesquin, nous sommes assurément contre votre autorité.

« Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir. »
Élisée Reclus

Mais attention, l’abstentionnisme ne doit pas être synonyme d’immobilisme. La politique doit s’exercer au quotidien entre les mains de toutes et tous. Aussi bien en luttant directement contre le système, qu’en créant nos alternatives.

Mettons fin à la sacralisation et à la domination de l’État

Depuis tout petit, on nous fait croire que nos chaînes sont l’ordre naturel de ce monde et qu’elles sont même les conditions sine qua non de notre liberté. On nous a dépossédé·es de notre pouvoir de réflexion, d’action, on nous a conditionné·es à obéir aux ordres hiérarchiques, que ce soit dans la famille, à l’école, au travail, et même jusque dans nos relations amoureuses.
La domination de l’état est légitimée jusqu’au plus profond de nous, avec un tas de croyances ; l’intangibilité de l’état, sa valeur suprême et le fait que nous lui devions respect absolu.
Mais nous avons réussi à mettre fin à de nombreux diktats religieux, à l’autorité suprême des rois et de l’église. Viendra le jour, où le peuple mettra fin à la domination du gouvernement.

« Votre gouvernement est votre Dieu, duquel vous acceptez des privilèges, et dans les mains duquel tous les droits sont investis. Une fois de plus l’individu n’a pas de droits ; une fois de plus une autorité intangible et irresponsable a le pouvoir de décider de ce qui est bien et de ce qui est mal. Une fois de plus, la race humaine doit travailler dans des conditions exigeantes dictées par la loi - la voix de l’autorité, la bible du gouvernement. »
Voltairine de Cleyre

La suite à lire sur : https://lenumerozero.info/Plaidoyer-anarchiste-pour-l-Abstentionnisme-5523

P.-S.

Le PDF pour imprimer l’article en brochure est disponible sur le telegram du Gueuloir : https://t.me/legueuloir/478

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

>Arpentages féministes

Cet automne on vous propose un cycle d’arpentage (technique de lecture collective) sur 4 livres traitant de thématiques féministes. L’arpentage est une animation participative et conviviale qui permet de lire et surtout de discuter d’un livre en une soirée, sans inscription, ni préparation...

› Tous les articles "Partage des savoirs"