Pour que Lyon 2 ne soit pas fermée aux personnes migrantes : rassemblement mercredi 3 avril

593 visites

L’association Initiatives Solidaires pour l’Apprentissage des Langues (ISAL) a demandé l’autorisation de réserver des salles, en tant qu’association agréée Lyon 2. Pour que l’Université ne soit pas le relais de la ségrégation que subissent les personnes qui ne parlent pas français en France, rassemblement dans la cour centrale du campus des quais, ce mercredi 3 avril à 13h30.

Puisqu’il y a à Lyon comme partout en France de nombreuses personnes isolées par la barrière de la langue dans un État qui leur est hostile, qui les laisse à la rue et dans la précarité parce qu’elles n’ont pas obtenu le bon statut, il y a quelques semaines, l’association Initiatives Solidaires pour l’Apprentissage des Langues (ISAL) a demandé l’autorisation de réserver des salles, en tant qu’association agréée Lyon 2. Ces salles étaient destinées à dispenser des cours aux personnes migrantes ou tout individu souhaitant apprendre le français, gratuitement et sans distinction de statut et d’origine. Toutefois, la présidence nous a refusé cette demande, affirmant que les salles de l’université étaient réservées aux seul-e-s étudiant-e-s de Lyon 2.

Cette décision a suscité l’incompréhension de nos membres : en effet, les associations Lyon 2 ne sont pas tenues de mener des activités exclusives aux étudiant-e-s. Aucun règlement ne justifie cette prise de position arbitraire et de nombreux événements sont autorisés à un public extérieur à Lyon 2 au sein de l’université. Après consultation en AG, un mail demandant une rencontre avec la présidence, dans le but de clarifier la situation, fut renvoyé. Il reste à ce jour sans réponse (seul Loïc Bidault, vice-président du service relatifs aux usagers, a la prévenance de nous renvoyer un mail). Pendant ce temps, ISAL a pu s’appuyer sur la solidarité du Collectif des étudiants étrangers sans papier et Solidaire Etudiant-e-s afin d’assurer une partie des cours dans leur local. Mais à terme, cette situation n’est pas tenable.
Pour que l’Université ne soit pas le relais de la ségrégation que subissent les personnes qui ne parlent pas français en France, nous invitons celles et ceux qui estiment que la décision de Lyon 2 est indigne de la mission d’éducation pour tous-te-s qu’elle prétend défendre à nous rejoindre.

Rassemblement dans la cour centrale du campus des quais, ce mercredi 3 avril à 13h30.

Venez nombreux-es ! Faites tourner !

mercredi 3 avril 2019

Rassemblement : Pour que Lyon 2 ne soit pas fermée aux personnes migrantes

13h30 - 16h00
Campus berges du Rhone, Université Lyon 2

18 quai Claude Bernard

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>La tuerie d’immigrés italiens à Aigues-Mortes le 19 août 1893

« Ritals en eaux mortes » bande dessinée d’OLT (qui participe à l’Éphéméride anarchiste). Les travers racistes ne sont pas d’aujourd’hui. Les politicards xénophobes de tout bord devraient s’informer sur les évènements racistes occultés de notre histoire qui risquent vite de se transformer en tragédies...

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Le 29 juillet 1979, Émilie Carles quitte la Vallée de la Clarée

Antimilitariste, libertaire, elle a milité toute sa rude vie pour ce coin de bonheur dans les montagnes briançonnaises où elle aimait donner le goût d’apprendre et aussi accueillir. « C’est pareil pour toutes choses, ce qui paraît irréalisable pour l’heure sera une réalité demain. ...

>[Saint-Étienne] Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. On avait pensé à suivre l’appel à faire grève contre les réformes du baccalauréat et du lycée en général de Jean-Michel Blanquer. Puis on s’est laissé convaincre, non sans remords, que les premières victimes seraient...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"