Pour un 1er mai festif et chamailleur

587 visites

Appel pour un 1er Mai festif et révolutionnaire, des balcons aux barricades, partout.

JPEG - 786.4 ko

Plus d’un an que la vie sociale s’est arrêtée. Interdite et punie par les administrateur.rice.s de ce monde.
Plus d’un an que l’on ne peut plus se retrouver entre ami.e.s, en famille ou même entre inconnu.e.s.
Rappelons-nous combien la vie sociale est importante pour le bien-être de chacune et chacun, pour l’organisation des solidarités et des luttes sociales. Il est temps de s’y remettre.

Il y’a un an, le 1er mai, rendez-vous annuel des travailleur.se.s, était étouffé sous l’actualité sanitaire. Il y a 2 ans, il a été qualifié de chamailleur malgré la répression féroce sur la récente convergence des gilets jaunes, verts, rouges et noirs. Il y a 3 ans, Paris succombait sous une marée révolutionnaire de manifestant.e.s. Il y a 150 ans, Paris était libre et aux mains du peuple de la Commune pendant ces trois mois d’avancées sociales et révolutionnaires.

Aujourd’hui, c’est en Belgique que le ton est donné avec l’annonce de la « BOUM 2 » au bois de la Cambre (Bruxelles). Le 1er avril 2021, la Belgique toute entière s’était réunie dans un grand parc pour imposer la liberté et la tolérance pour cette société au bord du burn-out. Une semaine plus tôt, Marseille organisait son traditionnel Carnaval de la Plaine qui a réuni 6000 personnes dans un esprit de révolte et de fête. Au nouvel an 2021, une free-party a rassemblé 2500 personnes en Bretagne sans créer de cluster selon l’ARS. Tous ces exemples sont devenus le théâtre d’une répression policière et judiciaire disproportionnée quand elle n’est pas sanguinaire.

Dans un contexte où l’état policier s’installe et se renforce, épaulé par un état d’urgence sanitaire qui n’en finit plus de ne plus finir. Dans un monde où s’amuser est proscrit... sauf pour les riches. La lutte des classes angoisse les riches et autres puissants, alors donnons leurs raison.

A l’image de nos voisin.es belges, faisons la fête pour célébrer notre aspiration à la liberté, allumons la mêche contestataire par un feu de joie ! Réapproprions-nous les espaces publics (balcon, courée, jardins, parcs, rues, quartiers...), organisons des repas, des concerts, des manifestations : soyons inventif.ves et visons large pour faire vivre toutes formes de contestation, festives et révolutionnaires !

La lutte est une fête alors faisons de la fête une révolte.

La suite à lire sur : https://www.infolibertaire.net/pour-un-1er-mai-festif-et-chamailleur

P.-S.

Ceci est un appel pour un 1er mai festif et chamailleur. Nous invitons les médias, participatifs ou non, à le relayer s’ils trouvent son contenu pertinent. Ce texte veut plutôt soutenir et inciter à une fédération des luttes locales (anticapitalistes, antiracistes ou antipatriarcales) qui s’organisent le 1er Mai plutôt que de proposer une alternative qui s’en distinguerait. C’est donc une invitation aussi à partager, dans ce cadre, les événements et initiatives déjà existantes dans chaque localité.

L’image utilisée pour le visuel est issue du 21 mars 2021 à Marseille.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Le 6 mai 2007 : un troisième tour dans la rue...

Rappellez-vous, 53%, le visage de Sarko qui s’affiche sur nos écrans, et qui promettait déjà cinq ans d’inégalités, de xénophobie d’Etat, de répression. Rappellez-vous aussi, des milliers place Bellecour, quelques heures seulement après l’annonce des résultats, les CRS lâchés contre la rue en colère....

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Du rififi dans la manif du 1er mai

Samedi dernier, mise à part la CFDT qui se mobilisait sur internet, les syndicats, quelques partis de gauche radicale, des gilets jaunes et plein de gens étaient là, tout content de réoccuper la rue après l’annulation de la dernière édition pour cause de covid. Mais la manif n’a pas été de tout repos...

>1er Mai : Cortège étudiant-es et travailleurs-ses en lutte

Travailleurs-euses de la culture, étudiant-es en lutte, nous appelons à manifester ensemble et à rejoindre le cortège « Etudiant-es et travailleurs-euses en lutte » à l’occasion du 1er mai ! RDV 10h30 Jean Macé – devant la Caisse d’Épargne

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"