Procès de compagnon.nes : appel à manifester à Gap le 17 octobre

570 visites

Jeudi 17 octobre, trois compas sont jugé•es pour « menaces de commettre un crime ou un délit contre les biens d’une personne dépositaire de l’autorité publique ». Il s’agit de l’adaptation d’une chanson des gilets jaunes entonnée lors de la manif non-autorisée du 26 février 2019 à Montgenèvre, dénonçant les crimes de la police aux frontières (PAF) : Jérôme Boni, chef de la PAF/On va tout casser chez toi !

Oyez, oyez ! Nous sommes invitée•s à un spectacle burlesque au palais de Gap. Celui d’une justice raciste, classiste, sexiste aux ordres du capital et des différents organes de pouvoirs. Grimés, les représentants de l’ordre judiciaire répriment les produits issus du marché noir de leur système capitaliste, à savoir toutes celles et ceux qui n’ont pas de numéro de série ; qui ne sont pas assez blanc•hes, riches ou valides ; qui ne sont pas assez femme, homme, normés ; qui ne sont pas assez dociles ou bien intégré•es. En marge. Terrorisme d’État. C’est ainsi qu’il faut nommer leurs pratiques de répression, afin d’exclure de la vie sociale et politique toutes les personnes indésirables, non-validées. Surveillance, arrestations, violences policières, emprisonnements, déportations, la liste de leurs forfaits est longue. Mais les dés sont pipés car les criminels ont créé les règles du jeu et se sont octroyé des cartes d’impunité. Si leur but est bien de nous empêcher de rire, le nôtre est de se moquer de leurs tentatives d’intimidation et de continuer à dénoncer leurs exactions envers les exilé•es. En voici une liste non-exhaustive :

[...]

À l’occasion de cet énième spectacle judiciaire, rejoignez-nous jeudi 17 octobre pour un défilé bruyant et communicatif, contre les violences d’État, en particulier contre le racisme qui s’abat sur les exilé•es. Puis on occupe la place pendant que trois compagnon•nes sont jugé•es pour avoir soit-disant menacé un flic en chantant : Jérôme Boni, chef de la PAF, on va tout casser chez toi !

Où est la violence ? Est-ce de chanter contre un système révoltant OU de traquer, rafler, racketter, expulser, nier les droits des exilé•es ? La justice méprise les mouvements sociaux, la lutte et les pauvres. Elle choisit son camp et s’attarde à convoquer celle et ceux qui s’opposent et subissent ce système alors qu’elle n’a jamais enquêté sur les violences aux frontières.
-* 11h : manif bruyante à Gap, RDV place Saint-Arnoux devant le tribunal

  • 13h30 : cantine de la vache enragée à prix libre non-agressif
  • À partir de 14h devant le tribunal : Open Mic + Boom + Plus si affinité : organise ton atelier, ramène ton texte, ton déguisement, ta banderole, ta clé USB et/ou tout ce que t’as envie de partager.

Tant que la classe dominante, en cols blancs, robes de magistrats et autres feront la sourde oreille, tant que les privilèges sociaux empêcheront certain•es de s’indigner et de réagir, nous continuerons à crier dans les rues. Nous nous opposerons à l’État et à ses pratiques.

La suite à lire sur : https://www.ricochets.cc/Proces-de-compagnon-nes-appel-a-manifester-a-Gap-le-17-octobre.h

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

› Tous les articles "Répression - prisons"