Rassemblement pour Ziyed, menacé d’expulsion

775 visites

Rassemblement samedi 3 avril à 14h devant le Consulat de Tunisie

Ziyed, étudiant à l’université Blaise Pascal de Cermont-Ferrand et militant au Réseau Universités Sans Frontières, est détenu au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lyon depuis le 17 mars (lire le communiqué du RUSF 69). Aujourd’hui, face à l’obstination de la Préfecture du Puy de Dôme à vouloir expulser ce « sans-papiers » trop remuant, le seul espoir de Ziyed réside dans la décision du Consulat de Tunisie de délivrer ou non un laissez-passer qui permettra aux autorités françaises de l’expulser vers Tunis.

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN !

Samedi 3 avril 2010 à 14H

devant le Consulat Général de Tunisie à Lyon

14 avenue Foch, Lyon 6e

(Bus 4 « Duquesne-Foch », Métro A « Foch »)

Signez la pétition pour la libération et la régularisation de Ziyed


Réseau Universités Sans Frontières de Lyon (RUSF 69)

Email : rusf69[at]no-log.org // Boîte vocale : 06 34 49 73 84

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

>Mexico 1968 : Du soulèvement populaire au massacre d’État le 2 octobre

En 1968 : dans le monde entier la jeunesse se soulève. À Mexico, un gigantesque mouvement populaire embrase l’automne. Mais la brutalité de l’État fait basculer les étudiants révoltés dans la clandestinité. L’issue en sera un massacre de masse à Tlatelolco prémédité par l’armée, les arrestations, la...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"