Réforme de l’assurance-chômage : pas de retour à l’anormal, nous exigeons une nouvelle convention

560 visites

Elisabeth Borne a annoncé vouloir repousser au 1er janvier 2021 certaines mesures mises en places par le décret - faisant office de convention Assurance-Chômage - du 26 Juillet 2019.
Parmi elles, les nouvelles règles de calcul des indemnités chômages, la dégressivité des allocations pour les hauts revenus et les périodes de références ». La CGT appelle tous les travailleurs.euses à se mobiliser le 17 Septembre pour l’emploi, les salaires, la dignité : soyons au rendez-vous !

Réforme de l’assurance-chômage pas de retour à l’anormal nous exigeons une nouvelle convention

Elisabeth Borne a annoncé vouloir repousser au 1er janvier 2021 certaines mesures mises en places par le décret - faisant office de convention Assurance-Chômage - du 26 Juillet 2019.
Parmi elles, les nouvelles règles de calcul des indemnités chômages, la dégressivité des allocations pour les hauts revenus et les e périodes de références ».

Au-delà du flou qui persiste sur la portée de la troisième mesure : va-t-on repasser aux conditions d’ouver-ture et de rechargement des droits d’avant le décret : respectivement 4 et 1 mois de durée de cotisation sur une période d’affiliation de 28 mois ; le Comité National CGT des Travail-leurs Privés d’Emploi et Précaires exige l’abrogation du décret et l’ouverture de négociations visant à adopter une nouvelle convention qui protège réellement les travailleurs du chômage et de la précarité.. La CGT n’a jamais voulu de cette réforme qui a privé 700 000 travailleurs précaires de leur droit à l’indem-nisation alors que seulement 20% des chômeurs étaient indemnisés. Au contraire, nous revendiquons l’indemnisation de 100% des travailleurs privés d’emploi ! Nous refusons toute baisse des indemnités alors que déjà le montant mensuel moyen des allocations chômage est de 870€, bien en-dessous du seuil de pauvreté.

Au contraire, nous revendiquons leur revalorisation à hauteur de 10€ par jour et par chômeur !

La multiplications des plans de suppressions d’emploi dans des entreprises qui ont pourtant versés des dividendes aux actionnaires dé-montre que c’est bien le patronat qui est le seul responsable du chômage. L’Etat doit stopper sa chasse aux chômeurs et faire la guerre au chô-mage en interdisant les licenciements boursiers, en favorisant le retour à l’emploi par la réduction et le partage du temps de travail

Par notre mobilisation, tous ensemble, brisons la spirale de la régression sociale : partons à la conquête du droit au travail et à l’indemnisation chômage quand on en est privé !

Le 27 Août le CNTPEP CGT tiendra un rassemblement devant le Ministère du Travail pour l’annulation de le réforme et mettre à l’ordre du jour l’indemnisation de 100% des travailleurs privés d’emploi et précaires !

La CGT appelle tous les travailleurs à se mobiliser le 17 Septembre pour l’emploi, les salaires, la dignité : soyons au rendez-vous !

PNG - 1.1 Mo

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Services public / Droits sociaux » :

› Tous les articles "Services public / Droits sociaux"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Alerte Canicule : Quels sont mes droits au travail ?

La température monte. Travailler dans une ambiance surchauffée devient pénible, voire dangereux. Si les météorologues ne parlent pas strictement de canicule ces prochaines semaines (Il faut au minimum 72 heures durant lesquelles les températures se montrent anormalement élevées), au dessus de 34° les...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"