Réseau éducation sans frontières : compte-rendu de la semaine et actions futures

2075 visites

Retour sur la derniére semaine d’activités du RESF du 4 au 9 juillet et programme pour la semaine suivante du lundi 11 au mardi 12 juillet.

- Lundi 4/07 matin :

Nombreuses familles à la conférence de presse dont plusieurs déjà à la rue, avec des enfants qui sont ou ont été scolarisés à Lyon 7e, Lyon 3e, Lyon 8e, en plus des familles déjà connues venues avec les comités qui les soutiennent (collège Clémenceau, Ecoles de Vaulx, Ecoles du 1er et du 2e, Villeurbanne...)
Dénonciation de la position des diverses autorités déjà rencontrées, Préfecture, Conseil Général... qui
ne bougent pas le petit doigt sur la question du logement alors que des enfants et leurs parents sont
régulièrement sortis des hébergements.
L’Amicale Michel Servet propose un rassemblement devant la Mairie de Lyon pour le jeudi, et le réseau reprend la proposition.

- Lundi 4/07 soir :

Le Réseau était invité avec le comité Kitosi et le comité Zaïdi à une réunion organisée par le Maire et
les conseillers de Vaulx avec plusieurs intervenants sur les questions asile et sans-papiers ( Restos du coeur, Secours populaire, Secours catholique, ALPIL, Forum Réfugiés...).
Mr Charrier signifie qu’il ne se satisfait pas des réponses faites par la Préfecture sur un certain
nombre de dossiers de sans-papiers concernant des familles intégrées à Vaulx. Puisque ces familles ne seront vraisemblablement pas reconduites à la frontière, il y a lieu d’améliorer leur situation. La Mairie de Vaulx continuera à demander à la Préfecture de prendre ses responsabilités, propose qu’une réunion de maires se tienne sur ces questions, et annonce que 2 logements
de fonction d’instituteurs (sur 7 à Vaulx) seront mis provisoirement à la disposition de la famille Kitosi
et d’une autre famille.

- Mercredi 6/07 après-midi :

3 comités et 3 délégations reçues à la Préfecture : Zaïdi à Vaulx, Athavan à Tassin, André à Givors.
Nouveauté : un nouvel interlocuteur rentrant dans le détail des dossiers, Monsieur Favret,spécialement nommé pour RESF semble-t-il...

- Jeudi 7/07 :

Rassemblement devant la Mairie de Lyon [1]. Pas mal de monde, et plus large que le RESF.
Rencontre à la Mairie avec Sylvie Guillaume, et Sylvie Jullian, sa chargée de mission. Délégation : représentants de l’école Michel Servet (1er), de L’école Gilibert (2e), du Collège
Clémenceau (7e), moi-même pour le réseau.
Nous présentons une liste de 15 familles répertoriées par le Réseau comme à la rue ou devant y être mises très bientôt. Sylvie Guillaume insiste sur la saturation de tous les dispositifs, le nombre important de demandeurs d’asile arrivant à Lyon qu’il faudrait répartir... Elle compatit, mais n’a strictement aucune proposition à faire. Le Maire n’a pas de pouvoir de réquisition. Il peut toujours demander au Préfet, mais il ne sera pas écouté... Elle dit qu’ "on suggérera au maire de
demander la réquisition de logements vacants au Préfet".
C’est nous qui lui parlons des logements de fonction, comme à Vaulx... Elle ignore tout de la situation en ce domaine, mais accepte de faire faire le point. Elle précise que rien ne sera de
toutes façons décidé sans l’accord de Monsieur Collomb. Nous insistons sur l’urgence et demandons qu’une réponse à nos demandes nous parvienne lundi.
A la demande de l’école Gilibert, il nous est dit que des distibutions de nourriture pour les enfants de 0 à 3 ans auront lieu pendant tout l’été à la Croix-Rouge.
A l’issue du rassemblement, nous décidons d’aller présenter notre liste de 15 familles à la DDASS avec le maximum de familles concernées.

- Vendredi 8/07 :

Le matin, se retrouvent à la DDASS [2] des familles à la rue ou proches d’y être, et quelques militants du soutien et du réseau (peu) Une délégation est reçue d’abord par Madame Charvet et
Madame Mariani, puis sur notre insistance par Monsieur Gil, directeur adjoint : Mr Lacoin représentant l’école Michel Servet, Colette Grange représentant Villeurbanne et la LDH, Agnès pour le réseau, Rochana et Isabella du Collège Clémenceau.
Aucune proposition n’est faite : tout serait saturé, et il faudrait faire d’abord passer les demandeurs,
les nouveaux arrivants... les déboutés n’ont pas de statut... Nous insistons sur l’urgence sociale, les
responsabilités de l’État en la matière, le caractère inédit de la situation avec des déboutés qui ne
doivent pas repartir et qui ont des enfants scolarisés, la nécessité d’inventer des solutions nouvelles en terme de réquisition, d’ouverture de logements vacants... Finalement, sur notre insistance, et les familles s’étant installées dans le hall, Mr Gil accepte d’appeler la Préfecture. A midi moins 10, nous apprenons que la Préfecture nous reçoit à midi si nous quittons la DDASS...
Nous décidons de tous partir pour la Préfecture où une délégation est reçue avec les 2 représentantes de la DDASS par Monsieur Jallet : Madame Avakian, déboutée et vivant dehors avec ses 3 enfants dont un très malade, Isabella, élève de Clémenceau, Agnès ...
Je passe les détails de la discussion, pied à pied, loi contre humanité, et demande de sécurité contre propositions de précarité, et finalement Monsieur Jallet charge la DDASS de trouver pour le soir une solution pour 4 familles déjà à la rue, ignorant nos demandes concernant les autres.
A partir de 15h, nous campons devant les portes fermées à clé de la DDASS (plan vigipirate
disent-ils...) avec les familles, et FR3 qui n’arrive pas plus à rentrer, ni à interviewer les responsables
de la DDASS..
Finalement, la réponse tombe par téléphone : hôtel Montesquieu jusqu’à lundi matin pour les familles Avakian ( maman seule avec 3 enfants), Balliu (parents avec 3 enfants), Barsérian (maman seule avec 3 enfants), Asmanova ( maman seule avec 2 enfants) Soulagement teintée d’inquiétude (et après lundi ?) pour ces familles, mais désappointement pour les collégiennes de Clémenceau et les autres..

NOUS NOUS TROUVONS DESORMAIS DANS UNE SITUATION QUI RESSEMBLE A CELLE VECUE PAR LE COMITE KITOSI...

- Samedi 9/07 :

Le Progrès annonce que la famille Sarkissian de Villeurbanne a reçu une carte d’un an suite à la
mobilisation du collège Môrice Leroux. Bravo ! Dans la semaine, nous avions aussi suivi les résultats
du bac des élèves de Récamier (3 réussites au bac avec mention/3) et aussi la réussite au bac d’Aïcha du lycée ce Trévoux, et au brevet d’Arsan de Miribel.

---

Programme pour lundi 11 et mardi 12 juillet

- Lundi 11/07 :

  • A 9h30, un petit groupe se rendra à l’hôtel Montesquieu et dans d’autres hôtels à proximité pour
    que les élèves de Clémenceau et leurs familles, ainsi que les 4 familles sorties de la rue vendredi ne
    soient pas jetées sur le trottoir.
  • A 14h, nous irons à la Mairie du 7e pour demander les solutions trouvées aux problèmes de logement déjà posés la semaine dernière à la Mairie centrale et avant à la Mairie du 7e. Une solution durable doit être trouvée pour au moins 7 familles, dont les 4 de Montesquieu et les élèves de Clémenceau.

- Mardi 12/07 :

  • A 10h, réunion du réseau à la LDH 5 place Bellecour. Important pour cette dernière rencontre avant les vacances que le maximum de comités soit représenté.
  • A 15h, pique-nique devant la Préfecture de Bourg-en-Bresse à 15h avec le lycée de Trévoux pour
    Aïcha et sa famille. Nous suggérons que des Lyonnais s’y rendent pour renforcer l’Ain face à un Préfet qui maintient toutes les portes fermées et fait de la résistance contre vents et marées.
GIF - 7.5 ko

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info