Projection et débat autour du film « Hoàng Sa Viêt Nam, la meurtrissure »

1076 visites

Projection et débat autour du film d’André Menras Hoàng Sa Viêt Nam La Meurtrissure (durée 59mn), sur la question des problèmes des pêcheurs vietnamiens confrontés à l’escalade militaire chinoise, en présence de l’auteur.
Dimanche 5 février 2012 à 14h30 à la Maison des associations, Lyon 3e.

Pêcheurs vietnamiens : îles volées, mer interdite

Depuis 2008, l’escalade militaire chinoise s’est accélérée. Les premières et principales victimes, plus d’un millier jusqu’ici, ont été les pêcheurs du centre Viêt Nam. Coulés de nuit par des bateaux fantômes, capturés par centaines sur leur terrain de pêche ancestral, détenus sur les îles qui leur ont été volées, tabassés sévèrement, libérés contre de ruineuses rançons, bateau, instruments et prises de pêche confisquées, ils continuent de coller à leur mer interdite car ils n’ont pas d’autre choix et qu’ils ont leur fierté. J’ai rencontré il y un mois ces pêcheurs meurtris, héros ordinaires de cette guerre silencieuse. Je les ai filmés pour qu’on les voie et les entende. J’ai rencontré de très nombreuses veuves de disparus, tués par balles, engloutis au cours de tempêtes, les abris leur étant refusés par l’occupant, disparus mystérieusement par temps calme aux abord des îles occupées. J’ai filmé leurs témoignages, leur détresse, leur solitude. Dans le seul mois de mai qui vient de s’écouler, cinq chalutiers des pêcheurs vietnamiens de Quang Ngai ont été dépouillés par la marine chinoise dans les parages de Hoang Sa. Il faut bien l’avouer : le terrorisme chinois commence à laisser des traces et la mer se vide peu à peu de chalutiers vietnamiens pour laisser le champ libre aux chalutiers chinois par dizaines, escortés par leurs vaisseaux de guerre.” André Menras

Extrait de l’article publié dans les Carnets du Viêt Nam n°30

André Menras enseignant à la retraite a été de 1968 à 1970 coopérant dans ce qui était alors le Sud Viêt Nam. En juillet 1970, avant de rentrer en France, avec son camarade Jean Pierre Debris ils se placent en haut de la statue qui faisait face à l’Assemblée Nationale à Saigon, déploient un drapeau du FNL et jettent des tracts pour appeler à la Paix. Cet acte de protestation leur coûtera deux ans et demi de prison dans des conditions particulièrement dures (tabassages, grève de la faim…) Libérés en janvier 1973, ils témoigneront dans un livre « Rescapés des bagnes de Saigon : nous accusons ».

Néanmoins son film tourné avec le concours de la télévision vietnamienne a été interdit de projection à Hô Chi Minh-ville le 29 novembre dernier !

On peut le voir sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=Dw44zdYNh24

P.-S.

La Maison des associations,
36, avenue Lacassagne,
Lyon 3e.

dimanche 5 février 2012

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info