Un revenu de confinement, maintenant !

658 visites
Covid-19

En Italie comme dans la majorité des pays, la crise sanitaire suscitée par la pandémie de Covid19 agit comme le catalyseur d’une crise économique venue de loin, qui creuse l’écart entre les mieux loti·es et les plus précaires. Avec les interdictions de déplacement et de sortie, les travailleur·ses au noir, intermittent·es, indépendant·es, saisonnier·es et auto-entrepreneur·ses, le plus souvent exclu·es des systèmes de protection sociale caractéristiques du travail salarié, ont perdu du jour au lendemain toute forme de rémunération. La mise en place d’un revenu de confinement pourrait donner les moyens de survivre, même provisoirement, à toutes celles et ceux pour qui la crise ne s’arrêtera pas avec la fin de la pandémie. Jefklak traduit et publie deux textes qui analysent la crise en cours en Italie et celle à venir tout en examinant la nécessité de mesures économiques et politiques d’urgence.

Ce n’est pas la fin du monde mais d’un monde. Plus exactement, c’est la crise profonde, apocalyptique, c’est-à-dire révélatrice, d’un monde. Et ce monde est celui de la mondialisation néolibérale, dont les flux et les chaînes d’approvisionnement et de consommation ont été percutées et interrompues par une pandémie qu’elles ont sans doute participé à créer, qu’elles ont sûrement accélérée et amplifiée.

Une crise simultanée de l’offre et de la demande de marchandises et de son énergie fossile, une crise aggravée par une simultanéité géographique, une crise qui cette fois ne s’est pas pliée à l’opération classique de soulagement sur d’autres territoires, habituellement permis par les inégalités de développement.

Crise de l’économie réelle qui se reflète dans la finance et non crise financière avec des retombées sur l’économie industrielle et sur l’emploi, comme en 2008.

Cette crise était latente – et largement annoncée depuis au moins deux ans, aussi bien au niveau structurel que par des mouvements anormaux en bourse – elle n’attendait qu’un signal céleste pour se manifester aux mortel·les sidéré·es. Soudain sont apparus les quatre chevaliers de l’Apocalypse, présentant les spéculations prophétiques des virologues, à l’inverse des théologues mutiques et inopérants, sans parler des économistes peu inspirés et arrogants.

Le fléau sanitaire est bien réel. Il est peut-être le premier d’un cycle de phénomènes viraux liés au dérèglement climatique et plus directement à la mauvaise hybridation anthropique avec la flore et la faune, due entre autres à la déforestation et à l’élevage intensif 2. À cela s’imbrique de manière inextricable un fléau économique, dans lequel nous sommes directement impliqué⋅es et qui risque de marquer profondément le réveil civil et démographique après les pertes dues à la pandémie.

La gestion néolibérale de la mondialisation n’a pas été en mesure d’équilibrer les flux et de stabiliser les intérêts économiques et géopolitiques – ni dans sa version protectionniste nord-américaine, ni dans celle de l’Union européenne, légèrement pluraliste ; ni même dans celle de la Grande Harmonie chinoise. Résultat : les courroies de transmission logistique et les flux de marchandises et d’informations ont explosé dès le premier signe d’épidémie.

La suite à lire sur : https://www.jefklak.org/revenu-de-confinement-maintenant

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Covid-19, libertés individuelles et corps social

14 mars 2020. « Le risque n’est pas individuel, mais populationnel », dit un médecin réanimateur. « Populationnel » ? Qu’est-ce qu’il a bien pu vouloir dire ? Du premier confinement au passe sanitaire, retour sur des interrogations liées à la crise...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Soudan - Les comités de résistance : une révolution par la base

Depuis le coup d’Etat militaire du 25 octobre dernier 2021, un immense soulèvement populaire a repris au Soudan. Les comités de résistance, également appelés comités de quartier, sont la principale structure d’auto-organisation de la révolution Soudanaise. Ils sont devenus les fers de lance de la...

>Zbeul partout, Europe nulle part !

ZBEUL PARTOUT, EUROPE NULLE PART De Janvier à Juin 2022, la France prend la tête de l’Union Européenne. Concrètement ça veut dire quoi ? Pendant 6 mois, plus de 500 réunions vont se tenir partout en France mais aussi à Bruxelles, avec comme sujet majeur la sécurité européenne et la coopération entre...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Akira pour ou contre ? Débat stratégique et intime

En ces temps politiques bien sombres, un énième débat au bar avec une amie de toujours m’a convaincue d’écrire quelques mots au sujet du mouvement Akira 2022 en déroulant ces nombreuses discussions de bistrot pour faire un point des pour et des...

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt cinq ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire « zapatiste » des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"