Université et Recherche : poursuivre et amplifier le mouvement

1107 visites

L’intersyndicale lyonnaise élargie Enseignement supérieur et recherche (CGT, CNT, FO, FSU, SUD, SLR, UNEF) a fait un point ce 26 mars sur l’état de la mobilisation lyonnaise. Elle constate que la mobilisation des personnels et des étudiants reste à un niveau extrêmement élevé pour un mouvement qui entre dans sa 9e semaine. Ce haut niveau de mobilisation est d’ailleurs confirmé par une très bonne participation (2500 personnes) à la neuvième manifestation hebdomadaire, s’étant déroulée ce jour.

L’intersyndicale lyonnaise élargie Enseignement supérieur et recherche a rappelé les revendications :

  1. Retrait du décret sur le statut des enseignants chercheurs :
    Force est de constater que la ministre est passée en force au Comité Technique Paritaire Universitaire (CTPU), sur la base d’un texte qui ne correspond pas aux demandes légitimes des personnels. Est notamment maintenu le principe de la modulation des services, ce qui démontre que rien sur le fond n’a été acquis.
  2. Retrait des projets de mastérisation de la formation des enseignants :
    La seule avancée est le maintien des épreuves des concours sur leur forme actuelle pour la session 2010. Sur le fond le dossier reste en l’état, les inquiétudes sur le potentiel de formation et de recherche des IUFM subsistent, et la remise à plat de la formation pour 2010-2011 reste à obtenir.
  3. Retrait du Contrat Doctoral Unique :
    Là encore de vagues concertations ont abouti à un texte resté pour l’essentiel en l’état.
  4. Arrêt du démantèlement des organismes de recherche :
    L’occupation du siège du CNRS par des personnels mobilisés montre bien que la survie même des organismes est encore menacée. L’appel à la grève administrative des directeurs d’unités à partir du 27 mars doit trouver toute sa place dans le mouvement.
  5. Retour des 1030 postes supprimés en 2009 et plan pluri-annuel sur l’emploi scientifique :
    On a beau chercher, mais rien n’a été obtenu sur cette revendication pourtant essentielle, à part de vagues promesses pour les années futures, qui n’engagent que ceux qui accordent encore leur confiance dans une parole gouvernementale pourtant largement décrédibilisée.
  6. Abrogation de la LRU et du pacte pour la recherche :
    Ces revendications essentielles du mouvement n’ont jamais été abordées dans aucune discussion avec la ministre : celle-ci démontre ainsi sa surdité et son mépris du dialogue social.

Prenant acte de ce que nos revendications restent encore très largement non satisfaites, l’intersyndicale lyonnaise Enseignement supérieur et recherche élargie appelle l’ensemble des personnels et des étudiants à poursuivre et amplifier le mouvement.

Dans ce cadre elle appelle à une manifestation la plus large possible, le Jeudi 2 Avril à 14h00 aux Terreaux.

En plus des nombreuses initiatives légitimes des différents comités de mobilisation, cette manifestation hebdomadaire doit rester un temps fort du mouvement dans lequel toutes et tous se retrouvent.

Elle appelle également à un rassemblement à 14h00 devant le palais de justice (rue Servient) le mercredi 1er avril pour soutenir les étudiants interpellés lors de la manifestation contre Biovision.

Lyon, le 26/03/09

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info