Walt Disney présente : mickeyaimesaboite.com

2261 visites

Au premier abord on dirait comme ça que : Attention Danger Travail (de P. Carles, C. Coello et S. Goxe), c’est pas un dessin animé mais une espèce de reportage. En fait, c‘est un film d’animation avec tous les ingrédients pour bien s’amuser.

Pour commencer, y’a les très gentilles-gentils : des R.M.I.istes qui parlent comme quoi c’est le bonheur d’être libéré-e du travail salarié et que l’entreprise c’était la prison. Celleux-là, y se sont camouflé-es mais on les a reconnu-es : ce sont les raptoux et missTic, avec leur gueule de profiteuse/eurs, de déserteuse/eurs.

JPEG - 21.4 ko

En face, y’a les très méchants-méchantes. Dans le rôle de Picsou c’est E.-A. Sellières, patron des patrons et son fidèle ami Mickey sous les traits de J.-P. Raffarin, 1er ministre de la france entière. Ceux-ci, ils aiment bien que les autres travaillent pour eux et ils le disent avec beaucoup d’enthousiasme et même d’agressivité.

Un WaltDisney ne serait pas complet sans de belles chansons : y’en a des tristes (sur les vertus du travail), y’en a des joyeuses (sur les vertus du travail à microsoft).
Et je n’oublie pas Donald, ce valet du capital, en formateur de livreuses/livreurs chez domino’s pizza, qui nous fait comprendre que dans formation (continue, par exemple) y’a surtout formatage et formaté-e. Et enfin, le traître, le faux-ami, j’ai nommé : AC !.

Maintenant qu’on a bien rigolé, pleuré, qu’on a eu peur et tout, maintenant que ce film m’a bien donné la pêche, j’essaye de commencer à réfléchir. Moi je trouve que, ce qui est réactionnaire dans ce film, c’est la mise en valeur des stratégies individuelles exclusivement ; genre : « moi, le héros, comment j’ai réussi à passer entre les gouttes. Les autres ? Je sais pas ».

Et puis, par exemple, dans la même veine, les déserteuse/eurs du marché du travail sont des R.M.I.istes pour la plus part. Dans le film on voit 2 déserteuses pour 8 déserteurs. Dans la vraie vie, 944 000 R.M.I.istes dont : femmes = 52 % et hommes = 48 % [1] . Ceci dit, dans la vraie vie toujours, 20 % des R.M.I.istes sont des femmes seules ayant un ou plusieurs enfant(s) à charge contre 1 % des R.M.I.istes hommes seuls [2]. Donc tout le monde n’a pas les mêmes moyens d’être un héros ou une héroïne façon WaltDisney.

Le film passe au : « Le Cinéma », impasse saint polycarpe, lyon 1er.

Chris Chabert

Notes

[1Source : Les revenus sociaux : 1981-1997, INSEE, 1999.

[2Source : Les revenus sociaux : 1981-1997, INSEE, 1999.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Restaurant de la Caisse de solidarité mardi 13 octobre

Cette année la formule du Bistrot de la Caisse sera légèrement modifiée, en réduisant la fréquence des événements, mais aussi en naviguant entre différents lieux. Pour le premier, nous vous donnons rendez-vous à l’Amicale (31 rue sébastien Gryphe), mardi 13 octobre, avec un repas sous le thème « mange du...

>3 Rencontres-débats autour du livre « Espoirs déçus »

Rencontre débat autour du livre Espoirs déçus sur l’engagement libertaire de Bernard Pensiot lors de la « transition démocratique espagnole » le vendredi 25 septembre à 19h à la Plume Noire, le samedi 26 à 17h à l’Abergement de Varey (01) et le dimanche 27 à 16h30 au Salon du livre libertaire de Cluny...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"