la friche RVI expulsée le 31 juillet ?

3312 visites
5 compléments

Depuis 2002, l’ancienne usine RVI de lyon s’est vue réappropriée par d’innombrables artistes, militant.es, insoumis.es et autres rêveurs et rêveuses de toutes sortes.
Après des mois de doutes et de rumeurs contradictoires, sans aucune concertation, l’épée de Damoclès est finalement tombée ce 8 juin 2010. La mairie veut voir la friche RVI vide de vie ce 31 juillet, ne proposant en contrepartie qu’un projet vague, sans aucune garantie, voire totalement irréaliste.

Depuis 2002, l’ancienne usine RVI de lyon s’est vue réappropriée par d’innombrables artistes, militant.es, insoumis.es et autres rêveurs et rêveuses de toutes sortes. Aujourd’hui, c’est un lieu unique que plus de 500 personnes utilisent à l’année, sur une surface de 35000M2 pour créer, jouer peindre coudre danser graffer sculpter répéter chanter faire du vélo, du bruit, rêver et conspirer à d’autres possibles.

Après des mois de doutes et de rumeurs contradictoires, sans aucune concertation, l’épée de Damoclès est finalement tombée ce 8 juin 2010. La mairie veut voir la friche RVI vide de vie ce 31 juillet, ne proposant en contrepartie qu’un projet vague, sans aucune garantie, voire totalement irréaliste.

Nous avons à peine plus d’un mois pour crier notre refus de voir détruite cette « exception culturelle » et avec elle nos luttes, nos utopies mises en pratiques, et nos espoirs d’une alternative non marchande, autogestionnaire et collective face à l’individualisme et la « culture poubelle » approuvée par le pouvoir, muselée, rentable et mortifère.

Cet appel n’est pas celui d’une élite artistique qui défend son territoire fermé .C’est l’appel d’êtres humains qui voient s’effriter un peu plus chaque jour des espaces de libertés si fragiles et si nécessaires.
Ce lieu, cet espace vous appartient. Prenez l’initiative !

JPEG - 1 Mo

PREMIER RENDEZ VOUS LE 21 JUIN à 18H PLACE GUICHARD POUR UN DEFILE FESTIF ET REVENDICATIF EN SOUTIEN A LA FRICHE !

déguisements et costumes vivement encouragés !

www.friche-rvi.org

http://reso.dontexist.org

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 25 juin 2010 à 14:47

    yep, un peu de caffouillage sur la communication...

    RDV à 18h sur la place de l’hippodrome sur le cours Charlemagne (vers arrêt Suchet du T1 direct° Montrochet) et nous finirons place bellevue en contrebas du gros caillou de la croix rousse pour retrouver nos amis du festival Bellevue.

    évitez les tongs,pensez à votre bouteille d’eau et venez avec vos amis !!!

  • Le 25 juin 2010 à 07:44

    Il n’y avait pas une 2de manif de prévu aujourd’hui ?
    Vous avez décidé de ne pas l’annoncer ici finalement ?

  • Le 18 juin 2010 à 15:47, par chunkattak

    courrier de soutien des marcheurs sans papier

    les 13,14 et 15 mai dernier, la friche RVI a accueilli les Marcheurs Sans papiers, soutenus par le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans Papiers…
    Partis de Paris, ils se rendaient à nice où se déroulait la foire de la Françafrique…
    Nous leur avons naturellement ouvert nos grilles, nos tables, nos cœurs et l‘échange fut fait…


    le courrier reçu :

    Paris, le 11 juin 2010

    A nos camarades de la Friche RVI (Lyon)

    Chers amis,

    Les marcheurs sans-papiers sont rentrés à Paris. Du Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers (14, rue Baudelique 75018) que nous occupons à des fins politiques depuis maintenant un an, et dont nous pouvons être expulsés à tout moment, nous tenions à vous faire parvenir nos remerciements et vous exprimer notre soutien. Nous savons que la Municipalité de Lyon veut vous faire quitter la Friche à la fin du mois de juillet et prétend vous reloger en septembre dans des locaux qui seront trop petits pour accueillir tous les artistes qui travaillent actuellement à la Friche, leurs œuvres et leur matériel.

    La Mairie qui veut vous expulser sans même avoir pris le temps de vous consulter a aussi refusé de faire cas de nous, les marcheurs sans papiers, lorsque nous sommes passés à Lyon les 13 et 14 mai dernier. Recevoir une centaine de personnes dans un espace autogéré n’est pas un petit effort, or, vous ne nous avez pas seulement fourni un toit, vous nous aussi fait découvrir la richesse de votre lieu, qui fourmille d’art et de vie, faisant de notre séjour avec vous un moment de partage et de fête qui nous a laissé un souvenir inoubliable… Votre lutte est aussi la nôtre. Quand la municipalité prétend sélectionner les artistes qui pourront entrer dans les nouveaux locaux en s’appuyant sur des critères de « production » (que veut dire la production en art ?), nous ne pouvons pas ne pas penser aux critères sur lesquels on veut aussi choisir les personnes qui « méritent » de rester sur le sol français. Il nous paraît évident que c’est l’imagination et l’inventivité collectives qui donnent son âme à la Friche et en font un espace ouvert et généreux. Plutôt que de vous le retirer, la ville de Lyon devrait peut-être prendre en compte le dynamisme que vous insufflez au quartier, et à la vie culturelle lyonnaise en général, en marge de l’art institutionnel qui est souvent morbide et réservé à un tout petit nombre.

    Nous savons que vous vous battrez jusqu’au bout pour que continue l’expérience artistique et humaine que vous avez initiée il y a huit ans déjà, nous sommes solidaires de votre lutte, nous marchons à vos côtés.

    Les marcheurs Paris-Nice et tout le MRTSP

  • Le 18 juin 2010 à 15:24, par chunkattak

    il est un peu tard pour penser à étre aigri, et c’est bien triste que cette aigreur soit affichée aujourd’hui avec un brin opportunisme, vu que maintenant qu’on se dis que la friche va fermer, on peut se permettre de baver sans agir.

    « lol. »

  • Le 18 juin 2010 à 13:13

    « Cet appel n’est pas celui d’une élite » (?) « artistique qui défend son territoire fermé »
    Connaissant un peu la friche, depuis un moment maintenant, je dois dire que ca m’a rarement fait l’effet du lieu d’une « élite artistique ».

    « Artistique », a l’occasion, cependant je suis surpris que la personne qui à redigé cet article s’imagine être considérée par les « non-frichard » comme « une élite »
    A vrai dire, La Friche m’a toujours fait l’effet d’un lieu accaparé par un poignée de personne, où c’est développé un esprit de petits propriétaires (petit proprio « de 35 000m2 », quand même !) « qui défend son territoire fermé » (à clée numéroté, biensur, une serrure normale, c’est bien évidement pas suffisant pour un lieu ouvert).

    Il est un peu tard de penser a l’ouverture, et c’est bien triste que cette ouverture affiché aujourd’hui avec un brin d’opportunisme ne pas été une réalité de l’histoire de la Friche.
    Je pense que l’histoire un peu triste de la friche RVI met en lumière les logiques d’appropriation qui peuvent parfois se mettre en place au cœur des lieux qui prétendent les remettre en cause...
    Ceux qui ne veulent pas regarder en face l’histoire de la friche serait t’ils/elles condamnée à la revivre ? ;-)
    Lol

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Fête des canut infos le samedi 28 mai place Sathonay

Samedi 28 mai, viens faire la fête avec les Canut infos place Sathonay de 14h à 22h. L’émission d’actualité de radio canut, qui a lieu du lundi au vendredi de 19h à 20h, invite collectifs, associations et syndicats à venir parler de leurs luttes, de leurs actions et de leurs modes d’organisation pendant...

>Retour sonore sur les 40 ans de Radio Canut - mai 2017

Les 40 ans de la vie de la radio, ça se fête ! C’était l’occasion de se retrouver les 19 et 20 mai 2017 autour d’une bouffe partagée, d’un documentaire, d’une journée de radio hors les murs sur la place Guichard et d’une méga soirée concert pour clore les festivités en soutien à la caisse de...

>Festival Étincelles dans le cambouis 20-21 Mai à Grrrnd Zéro

Festival de partage de savoirs-faire autour de la méca auto, méca vélo, radio, métal et soudure. Ateliers les vendredi et samedi toute la journée, en mixité choisie sans mec cis Soirée le samedi soir, en soutien aux victimes d’agressions sexuelles en soirée et en soutien à la création d’un lieu...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"