Manifestation contre le projet de loi Besson sur l’immigration le 29 janvier

1705 visites
2 compléments
Départ à 15h de la place Antonin Poncet (près Bellecour)

La manifestation sera précédée, dès 14h d’une exposition présentant la loi Besson, et d’une signature de lettre aux sénateurs, place Antonin Poncet.

Après son adoption par les députés en octobre, la loi Besson doit être discutée au sénat à partir du 2 février. Cette cinquième loi sur l’immigration en sept ans s’inscrit dans une longue période de régression des droits et des conditions d’accueil des étrangers en France. La loi Besson réduit gravement le droit des étrangers, avec entre-autres :

- La peine de bannissement qui implique l’interdiction de retour sur le territoire français de 2 à 5 ans,

- L’allongement de la durée maximale de rétention de 32 à 45 jours, pour des personnes qui n’ont commis aucun délit,

- La privation de liberté durant 5 jours sur décision administrative avant que le juge de la liberté et de la détention, pourtant seul garant de la liberté individuelle, ne soit saisi,

- Le délit de solidarité toujours d’actualité,

- La création de zones d’attente spéciales. Désormais, n’importe quel lieu sur le territoire peut devenir une zone de rétention afin d’expulser plus rapidement les personnes qui viennent d’entrer sur le territoire tout en les privant des conditions normales d’accès à l’asile,

- La restriction massive du droit au séjour pour des raisons de santé,

- La déchéance possible de nationalité pour les personnes naturalisées,

- Un conjoint de Français « aux intentions matrimoniales douteuses » risque jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amendes.

Le collectif pour le retrait de la loi Besson, dont les premiers signataires sont : CFDT 69, CIMADE, CSP 69, LDH, RESF, Resovigi, RUSF, Sud Education 69, UJFP, Agir ensemble pour les droits de l’homme, CGA Lyon, CGT Educ’action Rhône, COVRA, Gauche Unitaire, NPA, PCF, RUSF, Solidaires 69, Union pour le communisme, Voie prolétarienne/Partisan…

P.-S.

Collectif pour le retrait de la loi Besson
Contacts : RESF 06 31 11 24 29, RUSF 06 13 42 40 07

samedi 29 janvier 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 janvier 2011 à 23:57, par CGA lyon

    Tract de la Coordination des Groupes Anarchistes de Lyon

    RETRAIT DE LA LOI BESSON ET DE TOUTES LES LOIS SUR L’IMMIGRATION

    FACE AU RACISME D’ÉTAT, RIPOSTE ET SOLIDARITÉ DE CLASSE

    Le 12 octobre 2010, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture, le projet de
    loi sur l’immigration présenté par Éric Besson. Début février, ce sera au tour du
    Sénat de se prononcer. Il est encore temps de se mobiliser contre cette loi (la 5° en 7
    ans) qui franchit un pas de plus vers la xénophobie d’État, en déniant aux étranger-es l’accès aux droits fondamentaux.

    Un catalogue de mesures xénophobes

    Sous prétexte de mettre la législation française en conformité avec trois directives européennes, ce texte instaure un régime d’exception pour les étranger-es en situation irrégulière. Il va au-delà d’une simple régression des droits en créant de véritables zones de non-droit, en coupant les étranger-es en situation irrégulière de leurs droits, de leurs avocat-es et des juges, (notamment les juges des libertés et de la détention (JLD)).

    Le texte n’a cessé de s’aggraver ces derniers mois : stigmatisation des Rroms, droit d’entrée à payer pour accéder à l’Aide médicale d’état, sanctions contre les supposés « mariages gris », possibilité de déchéance de la nationalité française... De plus, la récente loi LOPPSI 2 donne le droit au préfet d’évacuer les logements précaires (squatts, campements, ...), sans recours possible devant la Justice.

    Chasse aux étranger-es et guerre de classe

    On note aussi que cette loi sur l’immigration s’inscrit clairement dans la politique de classe menée par la bourgeoisie. Faire des étranger-es d’éternel-le-s suspect-e-s, toujours tenus de se justifier et d’être discrèt-e-s face à l’administration et à leurs employeurs, les obligeant à accepter les pires conditions de logement, d’emploi, etc Ce qui au final met en péril les droits de tous et toutes ! Il n’est donc pas surprenant que les employeurs faisant travailler des étranger-es sans titre de séjour ne soient pas poursuivis sur le plan pénal pour des recrutements illégaux. !

    L’État organise la chasse au bouc émissaire

    Dans une société menacée par des politiques de plus en plus inégalitaires (casse des services publics, de la protection sociale, du système des retraites...), le gouvernement veut faire croire à son efficacité en recourant à une politique ultra-sécuritaire, et en s’inscrivant sur le terrain de l’extrême droite : il désigne un ennemi intérieur, choisi parmi les plus précaires, les étranger-es qui détourneraient le système social et menaceraient l’unité nationale.
    Un-e « ennemi-e » qu’on enferme massivement : 35 000 étranger-es emprisonné-e-s dans les centres de rétention chaque année. Le nombre d’enfants placés dans les centres de rétention a doublé en six ans, passant de 165 en 2004 à 318 en 2009. Une politique du chiffre à tout prix, coûteuse, surtout en atteintes aux vies humaines et aux libertés.

    Lutter contre la loi Besson aujourd’hui pour reprendre l’offensive

    La loi Besson aggrave dangereusement la condition des immigré-es. C’est pourquoi la CGA participe au collectif lyonnais contre cette loi raciste. Cependant sa non promulgation ne rendrait pas la condition d’étranger-e acceptable tant leurs conditions se sont dégradées sous les gouvernements de droite comme de gauche, en France comme en Europe. Le retrait de la loi Besson ne peut être une fin en soi, c’est avec tout ce système d’exploitation et d’exclusion qu’il faut en finir.

    Abrogation de toutes les lois racistes

    Régularisation de tou-tes les sans-papiers

    Liberté de circulation et d’installation

    Égalité économique et sociale

    29 janvier Manifestation contre la loi Besson

    RV 14h00 Place Antonin Poncet, départ de la manifestation 15h00

  • Le 27 janvier 2011 à 08:19, par rom1

    Liste des derniers signataires de l’appel :

    le collectif pour le retrait de la loi Besson : Agir Ensemble Pour les
    Droits de l’Homme, Les Alternatifs 69, CFDT 69, CGA, CGT Educ Action Rhône, CIMADE, CNT Santé Social 69, Collectif de soutien aux sans papiers de Villefranche sur saône, COVRA, CSP 69, FASE, FSU, Gauche Unitaire, LDH, Lutte Ouvrière, MRAP 69, NPA, PCF 69, RESF, Resovigi, RUSF, Solidaires 69, SUD éducation 69, UJFP, Union pour le communisme, rom1Voie prolétarienne/Partisan...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info