Sauvons les pratiques artistiques amateurs de l’Ensba de Lyon

467 visites

Les Pratiques Artistiques Amateurs de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de lyon sont menacés par un projet d’aménagement de la Métropole sur le site de Perrache. Ce projet n’est accompagné d’aucune alternative crédible de relocalisation à court terme. C’est au total, plus de 700 amateurs-élèves de tous âges, 18 artistes-enseignants et des personnels de l’ENSBAL qui sont concernés.

Au-delà, c’est un foyer vivant d’échanges, d’expérimentations et de rayonnement artistique qui risque de disparaître du paysage culturel de la Métropole.
Nous venons d’apprendre l’imminence de la suppression des ateliers de Pratiques Artistiques Amateurs de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, notamment sur le site principal de Perrache. Ce projet des services de la Métropole ne comporte pas de solution alternative.
Dans l’objectif d’amputer les espaces actuels de plus de 500m2, des travaux sont programmés dès septembre 2019, empêchant purement et simplement à la totalité des ateliers de ce site d’effectuer leur rentrée. Comment accepter que dans une métropole d’une telle dimension et d’un tel rayonnement, les ateliers de pratiques amateurs de l’Ensba de Lyon se replient sur une seule salle du site des Subsistances et passent, en l’espace de trois mois, de 2000m2 à 200m2, de 1000 élèves à 300 à peine ?

Il s’agit en réalité d’une disparition programmée.

Dans les 40 ateliers répartis sur les 1500 m2 actuels du site, 18 artistes-enseignants transmettent leur culture et leur savoir-faire à quelques 700 élèves amateurs de tous âges et de toutes conditions sociales. Ces amateurs ont ainsi accès au meilleur de l’enseignement des arts plastiques et visuels dispensé par des intervenants artistes issus pour la grande majorité d’entre eux des écoles d’arts régionales. Ces amateurs bénéficiaient jusqu’à l’heure, de conditions tarifaires convenables malgré les restrictions budgétaires, de locaux équipés pour la pratique des arts plastiques et bien desservis par le réseau de transport du centre de la Métropole.

Les amateurs des PAA (et leurs entourages) participent aux grands évènements artistiques, fréquentent les musées, les centres d’art, les galeries privées associatives ou commerciales, les lieux régionaux de résidence, les librairies et les commerces spécialisés.
Ils sont, pour une part importante, animateurs ou membres d’associations locales d’art plastique quand ils ne sont pas eux-mêmes artistes exposants dans des salons et marchés d’art de rayonnement local ou régional.
Ils contribuent par leur engagement, à la sensibilisation des plus jeunes, à la diffusion d’une culture artistique exigeante, à l’enrichissement culturel et aux succès des manifestations locales et internationales. Les PAA sont un vivier culturel.

Le site principal des PAA est situé au dernier étage du Centre d’échanges de Perrache. Il faut rappeler que ce site a été celui, précurseur, de l’Espace Lyonnais d’Art Contemporain, (ELAC), crée en 1976 avec l’appui des collectivités locales. Il s’agit par conséquent d’un lieu dont le rayonnement artistique est ancien et reconnu et dont la configuration des locaux se prête parfaitement à l’accueil d’expositions, d’ateliers de toute nature et à l’organisation de rencontres culturelles (luminosité, volumes architecturaux, modularité des espaces, accessibilité)
Outre sa vocation d’enseignement, il s’ouvre aujourd’hui à d’importants partenariats de recherches et d’expérimentation qui doivent être élargis. Le site de Perrache a ainsi accueilli des expositions d’art contemporain (avec l’ENSBA et la Sorbonne Paris), des manifestations en direction de publics en difficulté (journée ATD Quart-Monde), ainsi que des événements ponctuels répartis dans l’année (workshops ENSBA, ateliers Mac Sup avec le Musée d’Art Contemporain de Lyon, projections et diverses communications culturelles, succès des journées « portes ouvertes »…etc.)
Les Pratiques Artistiques Amateurs de l’Ensba de Lyon font partie d’un ensemble d’acteurs et d’institutions qui concourent par leur dynamisme à la diffusion et au rayonnement de l’art plastique et visuel contemporain dans la Métropole Lyonnaise. Porter atteinte à cette organisation c’est fragiliser l’écosystème de cet ensemble et nuire à la notoriété culturelle de la Métropole. C’est tourner le dos au choix de la démocratisation des pratiques artistiques.

Nous demandons par conséquent de :

-  renoncer au démantèlement du site et de pérenniser son usage actuel.
-  renforcer sa visibilité par des aménagements extérieurs et la signalétique.
-  améliorer ses conditions de fonctionnement (éclairages, bacs de décantation, sanitaires)
-  amplifier l’ouverture des PAA aux acteurs métropolitains et aux partenariats culturels et artistiques extérieurs.
-  confirmer le site de Perrache dans une vocation artistique de rayonnement métropolitain et ouvrir plus largement le Centre d’Echanges à l’accueil d’œuvres pérennes et de manifestations importantes.
-  prendre ainsi une part qualifiée dans le processus à l’œuvre de redéfinition urbaine et culturelle de Perrache et du sud de la presqu’ile.

Le collectif Sauvons les Pratiques Artistiques Amateurs de l’Ensba de Lyon

https://www.change.org/p/sauvons-les-pratiques-artistiques-amateurs-de-l-ensba-de-lyon

P.-S.

Une soirée « Portes Ouvertes du site PAA de Perrache » est fixée le vendredi 8 mars prochain, à partir de 18h00.

L’adresse :

Pratiques Artistiques Amateurs de l’Ensba de Lyon
Centre d’échanges de Lyon Perrache
Place Carnot
Niveau 4 par escalator côté « Saône ».

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Expression - contre-culture » :

>Le 6 mai 2007 : un troisième tour dans la rue...

Rappellez-vous, 53%, le visage de Sarko qui s’affiche sur nos écrans, et qui promettait déjà cinq ans d’inégalités, de xénophobie d’Etat, de répression. Rappellez-vous aussi, des milliers place Bellecour, quelques heures seulement après l’annonce des résultats, les CRS lâchés contre la rue en colère....

› Tous les articles "Expression - contre-culture"