Les antinucléaires à Istres pour combattre le crime

587 visites

17 juin 2014 : Les antinucléaires devant la base de la force de frappe nucléaire d’Istres pour combattre le crime

C’est en présence - non-programmée par les officiels - des antinucléaires que le scénario d’exercice de sécurité nucléaire (Airnuc 2014) du 17 juin vient de se dérouler sur la Base militaire BA125 d’Istres (Bouches du Rhône) qui abrite plusieurs dizaines de missiles atomiques. Un exercice qui, une fois de plus comme sur les autres sites nucléaires dit « civils », a démontré qu’en cas d’accident : seule la fuite est la réponse adaptée et rationnelle pour tenter de survivre. Militaire ou civil le nucléaire a été mis en accusation, dénoncé, combattu par le CAN84 aux portes mêmes de l’un des principaux sites de la Force de frappe nucléaire française.

Le service de communication des armées et les officiers supérieurs ont perfectionné depuis cinquante ans leurs techniques de communication. On joue autant que faire se peu « ami-ami » ou « soyons fous mon amour ». Nul n’est dupe mais cela à l’avantage de désamorcer un affrontement frontal du plus mauvais effet devant la presse conviée aux réjouissances.

Tout faire pour que cela n’arrive pas... mais comme l’a énoncé le Président de l’ASN : on ne peu pas exclure l’accident nucléaire « . C’est par ces propos que le Colonel Jean-Luc Moritz, Commandant de la Base aérienne nucléaire d’Istres, a conclu l’entretien qu’il avait proposé aux antinucléaires au coeur même de la base atomique quelques minutes avant le début de l’exercice. Une première ! alors qu’à l’extérieur des militants du Collectif Antinucléaire de Vaucluse/Coordination antinucléaire du sud-est brandissaient drapeaux et banderole »arrêt immédiat du nucléaire, pas dans 10 ans pas dans 20ans, ici, partout et maintenant« , et distribuaient aux civils et militaires de la base leurs tracts » Istres : 15 fois la bombe atomique d’Hiroshima à votre porte".

L’illustration d’une impossible sécurisation de la menace nucléaire

Plus qu’un exercice de crise nucléaire sur le site militaire de la démesure, l’opération s’est plutôt apparentée à un vaudeville. Si dans l’enceinte on menait la manoeuvre selon des scénarios convenus puisque quasi-identiques aux précédents tout en « jouant le jeu » sous l’oeil des caméras, de l’autre côté des grillages et barbelés, dans le domaine public, on jouait aussi une autre mise en scène avec pompiers et ambulances sous l’oeil des photographes et rédacteurs. Sauf que la pièce de théâtre n’était pas la même et que les spectateurs manquaient.

La suite à lire sur : http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2014/06/17/Les-antinucl%C3%A9aires-devant-la-base-militaire-nucl%C3%A9airis%C3%A9e-d-Istres

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>26 avril 1986 : l’énorme mensonge de Tchernobyl

Le 26 avril 1986, une catastrophe nucléaire près de Tchernobyl, en Ukraine, fait 31 morts directs et plus de 100 000 déplacé·e·s. Le bilan total de la catastrophe varie selon les sources entre 4 000 et 93 000 victimes.

>[Dijon] Saccage des jardins de l’Engrenage

Depuis mardi matin une véritable opération de saccage des jardins de l’Engrenage est en cours à Dijon. Occupés depuis presque un an, ces jardins sont devenus un des symbole de l’hypocrisie municipale sur les questions écologiques. La résistance ne fait que commencer ...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"