A Lyon, la police réprime préventivement les rassemblements antifascistes

16526 visites
17 compléments

Ce jeudi 9 mai 2013, des groupuscules néonazis avait une nouvelle fois prévu d’occuper la rue lyonnaise. Alors que la violence et la haine d’extrême droite s’expriment chaque jour plus librement dans les rues de Lyon, avec le mouvement homophobe comme tremplin, des antifascistes ont décidé de réagir et ont organisé un rassemblement pour s’opposer à ces nervis à leurs exactions. Avant même d’y être arrivés, 25 antifascistes ont été arrêtés et placés en garde à vue.

[rouge]Mise à jour Samedi 14h00 :[/rouge] Les six dernières personnes encore retenues ont été relâché-e-s à l’instant.
Nous vous tiendrons au courant des suites judiciaires de cette affaire et de l’organisation de la solidarité pour les possibles inculpé-e-s.
Face au fascisme et à la répression, la solidarité est une arme !


MaJ Samedi 13h00 :

Ajout des communiqués de presse
- Collectif vigilance 69 : Libération des antifascistes - Communiqué de Presse du CV69
- CGA-Lyon : À Lyon, lutter contre le fascisme est un délit


MaJ Samedi 10h50 : Les six personnes toujours enfermées devraient être présentées au Tribunal de Grande Instance aujourd’hui. Venez les soutenir à partir de 14h devant le TGI, 67 rue Servient (Tram T1 - Palais de Justice/Mairie du 3e).

Pendant ce temps les homophobes (et quelques fascistes, nécessairement) sont encore de sortie, en l’occurrence devant le temple protestant quai Augagneur [1].


MaJ Vendredi 19h50 : Le bilan actuel est de 19 personnes libérées, pour 6 dont la garde à vue est prolongée. Il semble - information à confirmer - que des poursuites judiciaires soient enclenchées contre tous les arrêté-e-s.
Le rassemblement de soutien se disperse en ce moment.


MaJ Vendredi 18h45 : Une quinzaine de personnes sont sorties. On ne sait pas si d’autres libérations auront lieu aujourd’hui, certains inculpés passeront probablement en comparution immédiate (peut-être demain matin).

Pendant ce temps le rassemblement de soutien place bahadourian -pourtant bon enfant- a été encerclé par la police qui a fouillé et relevé l’identité de tous les participants (une trentaine à ce moment là). Le rassemblement a toujours lieu en ce moment.

Et Albert Doutre, directeur de la sécurité publique du Rhône, communique sur la « radicalisation des extrêmes » :

« Il y a une radicalisation des extrêmes à Lyon », a insisté Albert Doutre. « Nous sommes très attentifs sur ces groupes d’excités qui tentent le tout pour le tout afin de faire aboutir leurs thèses (…) Nos services ne les laisseront pas faire », a-t-il tenu à ajouter.
source : MLyon

Il oublie au passage de préciser que les violences, nombreuses ces derniers temps, ne sont pas le fait des antifascistes, une simple revue de presse locale permettant de s’en rendre compte... Mais c’est tellement plus simple de rejeter dos à dos extrême-droite et extrême-gauche !


MaJ vendredi 17h : Six personnes sont sorties, dix-neuf sont encore enfermées. Venez nombreux au rassemblement pour demander leur libération immédiate !
- Deux personnes supplémentaires libérées à 17h30.


MaJ vendredi 16h00 : L’ensemble des personnes arrêtées est toujours en Garde à Vue, réparti-e-s sur plusieurs comicos. Des camarades assurent depuis le début de la garde à vue une présence et un suivi judiciaire. Ils appellent à un rassemblement de soutien pour demander la libération des antifascistes, à partir de 17h30 devant le commissariat du 3e/6e, rue Saint Jacques / place Bahadourian. Venez nombreux et faites tourner l’info !


Voir une carte plus grande


MaJ vendredi 12h30 : Des auditions ont eu lieu ce matin, mais aucun antifasciste n’a pour l’instant été libéré. Il semblerait qu’ils soient encore réparti-e-s dans les différents commissariats. On est très probablement en attente d’une décision du procureur.


MaJ vendredi 09h15 : Les vingt-cinq personnes sont toujours en garde à vue, après avoir passé la nuit dispatchés dans les différents commissariats de l’agglomération lyonnaise. Selon l’évolution de la situation, un rassemblement de soutien sera peut-être organisé dans la journée.


MaJ jeudi 23h50 : Les gardes à vues sont prolongées cette nuit. Nos camarades sont semble-t-il poursuivi pour manifestation non autorisée (à confirmer). La présence des fascistes agressifs en centre ville est confirmée par plusieurs témoins.


Résumé des faits

Vers 20h, pendant que le rassemblement des néonazis des Jeunesses nationalistes se déroulait place Puvis de Chavanne (6e arr.) [2], les antifascistes ont commençé à se rassembler place Maréchal Lyautey. Alors qu’un groupe un peu plus nombreux arrivait avec une banderole, les flics se sont immédiatement dirigés vers eux, les poursuivant et les encerclant sous la menace des flashballs.

Pendant près d’une heure, les flics, nombreux, ont gardé nos camarades encerclés, les arrêtant un par un, pendant que les encerclé-e-s et les autres manifestant-e-s alentours enchainaient les slogans antifascistes.

Rapidement, les manifestant-e-s qui restaient sur la place ont été repoussés avec violence jusqu’à l’avenue par la police, soucieuse de ne pas avoir trop de contestation pendant qu’elle finissait d’embarquer les personnes encerclées.

Au même moment, les deux rassemblements fascistes se déroulant en ville n’ont visiblement pas été gêné le moins du monde par la police... et les nervis d’extrême-droite ont par la suite été vu en groupes en centre ville.

A l’heure actuelle nous ne savons pas quelles accusations précises sont portées contre nos camarades, ni dans quel délai nous pouvons espérer leur libération. Les arrêté-e-s seraient vingt-cinq.

Cet article sera mis à jour au fur et à mesure, suivant l’évolution de la situation et les possibles rendez-vous de soutien.

A Rennes, un rassemblement fasciste similaire a pu être empêché par les antifascistes [3].

P.-S.

logo : Manifestation antifasciste à St Etienne le 23 mars dernier.

Notes

[1En raison de la présence de Valls au synode des Églises protestantes de France.

[2Le GUD faisait un rassemblement similaire ailleurs en ville, à la même heure.

[3Source : Ouest-France

vendredi 10 mai 2013
samedi 11 mai 2013

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 30 mai 2013 à 23:11, par loin d ici

    je suis folle de rage d être si loin, folle d inquietude de n avoir aucune infos sur mes camarades sur Lyon, folle de rien pouvoir faire, folle de ne rien pouvoir faire....
    Ce qui se passe en France et a lyon en ce moment .... me donne la nausée et je me rend compte que le seul endroit ou je voudrais être en ce moment c est lá avec tous mes camarades, soutenir et lutter, ensemble, contre ce fachisme qui ne cesse de vomir qu un tas de merde .
    j ´espere que tout le monde va bien.

  • Le 13 mai 2013 à 08:16, par Un parmis tant...

    Je suis une des personnes qui ont été en GAV.

    Je voudrais remercier toutes les personnes présent-e-s pour nous soutenir et des personnes qui organisent la défense collective.

    Malgré nos efforts politiques, les différentes factions fachistes sur Lyon sont sur leur nuage dorée (sic). L’action directe était une solution engagée pour contrer ce mouvement. L’alerta antifascista doit résonner tous les jours dans nos villes pour contrer cette gangrène.

    Ni oublie, ni pardon.
    Un antifa, parmis tant d’autres...

  • Le 12 mai 2013 à 19:51, par alerta

    Et pendant ce temps là, que font les fachos ? :
    éléments trouvés dans la presse et témoignages - Pour une mise en perspective
    - Les jeunesses nationalistes ont pu organiser sans le moindre soucis leur rassemblement
    - De même pour le GUD, qui revendique 80 personnes présentes, très probablement à Fourvière, avec tout le décorum fasciste, drapeaux à croix celtique & cie.
    - Trois personnes étaient condamnés à des peines de six à douze mois de prison (partiellement avec sursis) pour une agression dans le vieux Lyon. La police tient à préciser qu’ils ont démenti toute appartenance à un groupe identitaire.
    - Cinq personnes dont quatre membres du GUD étaient relâchés à la suite d’une garde à vue pour violence sur agent (Le GUD dit qu’ils tentaient d’entrer dans la préfecture) suite à une manifestation homophobe mardi dernier.
    - Le local du forum Gay & Lesbien de Lyon était taggé par le GUD.
    - Des menaces et des tentatives d’agressions ont eu lieu en centre ville jeudi soir, à proximité d’un bar gay ainsi que dans les pentes de la Croix-rousse.
    - Samedi le GUD revient foutre la merde avec les homophobes devant le synode protestant à lyon (présence de valls)

    Ceci n’est pas le résumé d’une année, ou d’un mois, même pas d’une semaine ; Uniquement des trois derniers jours...

  • Le 11 mai 2013 à 18:22

    Lyon : abandon des poursuites contre les antifascistes !

    25 militant-e-s antifascistes ont été arrêté à Lyon lors d’une manifestation d’opposition à la tenue de rassemblements d’extrême-droite et néo-nazis ce jeudi 9 mai. Six d’entre eux/elles ont vu leur garde -à-vue poursuivie deux jours durant. Tous risquent jusqu’à 5 ans de prison pour des motifs tels que « attroupement armé » et « violence sur agent ». Leur seul crime ? Vouloir s’opposer avec détermination aux groupes violents, racistes et homophobes de la bourgeoisie la plus réactionnaire (GUD, Jeunesses nationalistes, etc.).

    Nous appelons à la mobilisation la plus large pour obtenir l’abandon des poursuites les visant. Nous réaffirmons que c’est le développement massif de la lutte de classe, qui permettra d’en finir avec la violence des bandes d’extrême-droite, en portant des coups à la société divisée en classes qui les produit, à la politique capitaliste qui fait leur lit.

    Union Pour le Communisme.
    Le 11/05/2013

  • Le 11 mai 2013 à 10:52, par Rebel

    Six militants classés à l’extrême gauche, âgés de 19 à 30 ans, doivent être déférés, aujourd’hui, au palais de justice, après un jour et deux nuits de garde à vue, à la suite des incidents qui ont éclaté jeudi soir, dans le 6e arrondissement.

    Venus de la région lyonnaise, de l’Isère, du Nord, ils ont participé à une contre-manifestation qui se dirigeait vers un rassemblement d’extrême droite, casqués, armés de bâton, de piles (photos), avant d’être encerclés par la police. Ils devraient être mis en examen pour « attroupement armé, violences sur agent de la force publique, rébellion », et encourent cinq ans de prison. Visiblement, les autorités ont décidé de répliquer fermement aux mouvances radicales qui multiplient les actions spectaculaires, sous forme de commandos et non plus en marge de manifestations. À l’opposé de l’échiquier, cinq militants d’extrême droite, dont quatre référencés au GUD et deux mineurs, ont eux aussi fait l’objet d’une instruction judiciaire pour « violences, rébellion et entrave à la circulation », ouverte jeudi, après un attroupement sur les grilles de la préfecture, mercredi soir.

    Le progres d’aujourd’hui

  • Le 10 mai 2013 à 21:02, par hu

    pour info, les fachos des jn étaient au courant de la contre manif et de sa détermination, une partie de l’appel de la contre manif était sur leur compte twitter daté du 8 mai, à ne pas douter qu’ils se sont fait un plaisir à le donner aux flics, ce qui expliqueraient en partie la tournure des arrestations, allo balance service

    Solidarité avec les antifas arrété-e-s et toutes celles et ceux qui se sont mobilisé-e-s !

  • Le 10 mai 2013 à 17:02, par zora la rousse

    « D’abord car il s’agit justement de compléments d’infos, et non pas de forum de discussion. Ensuite car ce n’est pas dans les commentaires d’un site internet qu’on s’organise collectivement et qu’on choisit des stratégies d’action. »

    Ce qui veut dire que, peut-être, il faut qu’on invente un truc non public qui puisse réellement avoir cette fonction entre nous tou.te.s (j’insiste sur « tou.te.s »...), et qui puisse répondre à ce besoin manifestement important (sinon les compléments d’info ne seraient pas l’objet de tant de récidives ;-) ).

  • Le 10 mai 2013 à 14:20, par un modere

    @ Le 10 mai à 13:48

    Commentaire non validé car contenant des liens vers les comptes/sites des groupes fascistes. On a pas besoin non plus de leur faire de la pub.

    Quant aux discussions stratégiques, ce n’est surement pas dans les compléments d’infos qu’elles ont lieu d’être. D’abord car il s’agit justement de compléments d’infos, et non pas de forum de discussion. Ensuite car ce n’est pas dans les commentaires d’un site internet qu’on s’organise collectivement et qu’on choisit des stratégies d’action.

    Petit rappel pour tout le monde : La modération des compléments d’infos sur Rebellyon

  • Le 10 mai 2013 à 14:08

    Que d’audience et de présence dans la presse pour des groupuscules qui ne comptent que 30membres à tout casser ! leur activité repose sur le tapage médiatique, et sans les connections de gabriac dans la presse lyonnaise qui lui permet de relayer ses discours puants pas grand monde ne connaîtrait ces guignols.
    Lyoncapitale comme souvent en première ligne pour leur faire de la pub...

  • Le 10 mai 2013 à 13:48

    je comprends pas trop pourquoi un comm que j’ai posté dans les alentours des 1h, 2h du mat n’est pas passé.. alors que d’autres postés ce matin ont été publié..

    je disais que les JN étaient 30 à leur rassemblement, qu’ils étaient protégés par 12 cars de CRS, qu’ils avaient beau se la jouer « on est réprimé » c’est la préf qui assurait leur sécurité hier, comme à leur action homophobe à la guill quand ils se faisaient dégager par les gens du quartier, et que les flics, en les interpellant leur ont plus rendu service qu’autre chose.
    et qu’ils avaient leur propagande qui était assuré par les médias mainstream. et pour finir qu’ ils étaient rien d’autres que des gardiens de l’ordre bourgeois..

    donc j’avoue que je vois pas bien dans tout ça qu’est ce qui justifie qu’on ne publie pas ?

    si c’est cette stratégie de vouloir tjr taire le fait qu’il y arrive qu’il y ait du répondant, (sans tomber dans un truc débilos, on a les plus grosses, on est d’accord !) pour préférer pondre des communiqués à chaque fois qu’un nazi va pisser sur une caisse, bref, cette volonté pour gonfler la lutte antifa, de gonfler la force réelle des fafs, c’est plutôt démobilisateur..(puis certains sur le terrain finissent vraiment par y croire que les fafs sont des milliers utra organisés)

    ce qui est mobilisateur c’est de savoir que spontanément y a plus d’une 100aine de gens de la guill qui se pressent pr les dégager ! là on se sent moins seul et on arrête de pleurnicher sur la ’situation du fascisme à lyon’ ça ça fait plaisir et ça donne envie de continuer !

    parce que c’est bon on commence à avoir compris que les fascistes pouvaient être violents et qu’ils faisaient des agressions lâches, et que la police était complaisante avec eux..

    puis on commence aussi à comprendre que c’est pas en faisant systématiquement des communiqués, ni même simplement en les cognant qu’on les fera réellement reculer.

    ça se joue sur les questions économiques !

    mais ça empêche pas quand on a le rapport de force de dire qu’on leur cogne dessus. Si on est incapable de légitimer la violence contre des nazis, putain ça va être compliqué pour justifier le renversement de l’ordre bourgeois..! (parce qu’ils lâcheront pas leurs privilèges sans se défendre qu’on se le dise)

    bref, désolé de foutre un peu les pieds dans le plat mais là je comprends plus trop où cette tactique nous mène..

  • Le 10 mai 2013 à 12:00, par rebelotte lundi

    Et c’est reparti pour un tour. Dans la presse mainstream les fachos annoncent une action lundi lors d’une visite du ministre de l’interieur valls, et de C. taubira. Mais visiblement c’est pas pour leur parler mariage pour tous (ils comptent pourtant sur les homophobes pour faire masse, la présence des ministres lundi circulant beaucoup chez ces derniers depuis quelques jours) :

    Si pour le moment on ignore quelle forme prendra leur action, Yvan benedetti, président l’Oeuvre française et Alexandre Gabriac, leader des jeunesses nationalistes, ont exprimé à l’occasion d’une conférence de presse, leur intention « d’aller à la rencontre » du ministre de l’Intérieur et de la Garde des Sceaux. Le « sinistre duo Valls-Taubira », selon Yvan Benedetti. D’après ce dernier, Christiane Taubira ferait preuve d’un « racisme anti-blanc », quand Manuel Valls aurait « une haine anti-française ».
    LyonCap

  • Le 10 mai 2013 à 09:57, par presspress

    Prenons les paris.
    Pour une fois qu’une contre manifestation antifascistes a lieu (la première un tant soit peu « offensive » depuis un moment), et alors que l’extrême-droite occupe le terrain de façon continue depuis plusieurs semaines (mouvement contre le mariage, etc) ; Je mettrai ma main au feu que les journalistes, sans chercher d’analyse plus loin que le bout de leur nez, vont ramener ça, encore une fois, à une guéguerre entre extrême-droite et extrême-gauche. ça commence déjà dans les journaux de C. Mahé (Espace Group).
    Le fait que la violence des fachos s’exerce chaque jour ne semblent pas entrer en ligne de compte dans leurs analyses... On devrait faire un listings du nombre de fachos condamnés à lyon pour des violences sur des militants, des immigrés ou LGBT, ce serait édifiant.

    En attendant c’est les antifascistes qui sont arrêtés (on dit extrême gauche, tant pis pour 80 ans d’histoire européenne). Et l’absence de violence de leur part, on se mettrai presque à la regretter, parce que ce n’est pas l’envie de rendre coup pour coup qui manque....

    Solidarité avec les antifa arrêtés !

  • Le 10 mai 2013 à 09:01, par pidum

    Merci à ceux qui sont venus -trop peu nombreux encore- s’opposer à l’omniprésence fasciste à Lyon. Soutien aux camarades qui se sont fait embarqués. Hors de question de laisser la rue aux fascistes, pétainistes et néo-nazis, et vivre dans la peur de chacune de leurs sorties/manifestation pour peu que l’on appartiennent à une « minorité » ou qu’on soit soupçonné d’être « de gôche ».

    No Pasaran !

  • Le 10 mai 2013 à 08:53, par .

    Dans la foulée :

    - Le local du forum Gay et Lesbien tagué par le GUD.
    Je crois que le communiqué du FGL est déjà en ligne sous un autre article

    - Trois fachos condamnés pour une agression à St Paul (phrase culte dans la presse : « Les agresseurs ont démenti toute appartenance à un groupe identitaire. »)

    Solidarité avec les antifascistes arrêtés !

  • Le 10 mai 2013 à 00:01, par ...

    a priori, ils sortiront demain matin ...

  • Le 9 mai 2013 à 23:47, par bar

    Vers 23h30 une vingtaine de fachos, agressifs, bloquent l’entrée d’un bar identifié « gay » proche de l’Opéra, il semble que les gens se soient enfermés dedans sous la menace.

  • Le 9 mai 2013 à 23:45, par ...

    Merci pour ces informations, en espérant qu’ils soient vite relâchés !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>Mobilisation nationale contre le danger fasciste le samedi 26 mai

Différents collectifs qui luttent contre l’implantation des locaux fascistes et plus globalement de l’extrême-droite dans nos villes organisent une mobilisation nationale le samedi 26 mai. Des manifestations auront lieu à Strasbourg, Marseille, Lille, Bordeaux... A Lyon, rendez-vous à 14h30 place...

>Appel à soutien pour un antifasciste lyonnais le vendredi 18 mai

Le 11 avril dernier à Lyon, une attaque fasciste, dirigée par une trentaine de membres du Bastion Social sur cinq militant-es antifascistes a fait plusieurs blessé-es. Un militant antifasciste a été arrêté. Il risque aujourd’hui d’être incarcéré en détention préventive. Rassemblement le vendredi 18 mai à...

> Tous les articles "Extrêmes droites"
}