Nouvelle tentative des nationalistes d’occuper les rues lyonnaises

3585 visites
4 compléments

Malheureusement, comme si Lyon n’avait pas eu à subir assez de manifestations ultra nationalistes depuis 3 ans ; le Gud Lyon organise ce jeudi 9 mai un « C9M » lyonnais.

Ce dimanche 5 mai, les rues lyonnaises ont été de nouveau foulées par les pas des manifestantEs homophobes des différents mouvements contre l’ouverture du mariage aux couples du même sexe.

Pas d’incidents à noter sinon la présence une nouvelle fois de tous les groupuscules extrémistes lyonnais (Jeunesses nationaliste, GUD, identitaires...) qui cette fois-ci se sont tenus tranquilles. [1]

Ce ne fut pas le cas le 23 avril, jour du vote de la loi à l’Assemblée Nationale où 44 interpellations ont eu lieu.

En marge du rassemblement organisé à Bellecour pour fêter cette avancée sociale, le mouvement « Les enfants des terreaux » organisaient un rassemblement à Perrache : la présence des identitaires, des jeunesses nationalistes, du Gud ne les pas gêné, bien au contraire.

S’en est suivit une tentative de blocage de l’autoroute, une manifestation sauvage, l’agression de deux photos-journalistes, et un climat de tension dans le centre ville une bonne partie de la soirée avec les quais du Rhône bloqués à la circulation.

Deux procès auront lieu prochainement mais nous reviendrons dessus plus tard car l’identité et l’appartenance idéologique d’un des accusés est fortement intéressante.

Malheureusement, comme si Lyon n’avait pas eu à subir assez de manifestations ultra nationalistes depuis 3 ans ; le Gud Lyon [2] organise ce jeudi 9 mai un C9M lyonnais.

Le C9M est une manifestation annuelle parisienne qui regroupe la frange la plus radicale de l’extrême droite : leur prétexte pour occuper la rue est la mort d’un militant nationaliste en 1994.

A priori, ce rassemblement ou manifestation, n’a pas été déclaré à la Préfecture et il est fixé à 20h (tract aperçu pendant quelques heures sur les réseaux sociaux).

Nous ne pouvons qu’alerter les habitantEs lyonnaisEs du danger d’un tel rassemblement, surtout si celui-ci venait à se transformer en manifestation sauvage.

N’hésitez pas à nous faire passer vos témoignages sur ce qui pourrait se passer pendant cette soirée du 9 mai au fort relent de peste brune.

Collectif 69 de vigilance contre l’Extrême-Droite [3]
apa69(at)riseup.net

Pour voir ce que donne ce type de manifestation à Paris, voir les articles de REFLEXes sur les C9M de 2012, 2011 et 2010.

[rouge] Mise à jour mercredi 12h : [/rouge] On apprend que les "jeunesses nationalistes" de Gabriac-au-bras-tendu appellent également à un rassemblement/manifestation à Lyon, le même jour pour la même raison. Quand on connait les tentions entre les deux groupes fascisants concurrents, il reste possible qu’on ai affaire ce jeudi à deux manifestations de fachos à Lyon.
Mardi soir trois nervis du GUD ont encore été arrêtés après avoir tenté de pénétrer dans la préfecture.

[rouge] Mise à jour jeudi 15h : [/rouge] Le rendez-vous des "jeunesses nationalistes" aura lieu à 20h (même heure que le GUD) place Puvis de Chavanne dans le 6e arr. La préfecture annonce "Un important dispositif policier [—] pour encadrer le rassemblement". Le lieu de rendez-vous des nervis du GUD est toujours inconnu. Ce soir restez vigilants.

Notes

[2Le GUD (Groupe Union Défense) est un mouvement qui regroupe des étudiants nationalistes contre-révolutionnaires, fondé en 1968 en réaction aux manifestations étudiantes. Leur programme se résume à privilégier les français dans l’attribution des bourses étudiantes, à faire une sélection à l’entrée des universités pour les réserver à une « élite » et à glorifier le patriotisme en leur sein. Leur volonté est de contrer les syndicats étudiants « de quelque manière que ce soit ».

Le GUD avait perdu de son activité dans les années 2000 mais les messages envoyés du plus haut de l’Etat dans le précédent quinquennat ont donné du crédit à cette idéologie et légitimé leurs porteurs.

C’est ainsi qu’une section du GUD s’est constituée à Lyon en 2011, illustrant une nouvelle fois le qualificatif de « laboratoire de l’extrême-droite » qui colle à Lyon depuis quelques années.

Dernièrement, le GUD et divers mouvements ont instrumentalisé les manifestations contre le mariage pour tous et paradé dans les rues. Leurs rassemblements se transforment généralement en expéditions sanglantes, dans le but d’agresser les passants selon leur apparence, et d’attaquer les locaux identifiés comme des lieux appréciés par celles et ceux qui alertent sur le danger qu’ils représentent. De leur point de vue, l’utilisation de la violence est légitime.

Pour plus d’information sur le GUD et son histoire, se reporter à la brochure Les rats pourris, Histoire du GUD

[3Collectif 69 de Vigilance : Attac, CCRASS, CGA, CGT Educ’Action, CGT Vinatier, CNT, COVRA, EELV, Fédération Rhone-Alpes des MJC, PCF, PG, GU, GA, Alternatifs, FASE, CA, FSU, HES, JEL, LDH, Planning Familial, MRAP, NPA, PS, Ras l’Front, RESF, Résistance Citoyenne, SOS Racisme, Sud Education, Union Syndicale Solidaires, UJFP, Les Voraces...

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 10 mai 2013 à 00:06, par les cris du béton

    Collages aujourd’hui 9 mai contre les C9M à Lyon, chassons les nazis !
    Quelques photos ci dessous :
    http://lescrisdubeton.noblogs.org/post/2013/05/09/lyon-collage-anti-c9m/

  • Le 9 mai 2013 à 18:24, par FGL

    Communiqué de presse
    LE FORUM GAY ET LESBIEN DE LYONNONCE LAGRADATION HOMOPHOBE DE SON LOCAL

    Les groupuscules d’Extrême-Droite ont marqué à leur manière l’Armistice du 8 mai 1945 qui commémorait la défaite de l’idéologie nazie : en effet, ce 8 mai le local du Forum Gay et Lesbien de Lyon (FGL Lyon) a été taggué par l’un de ces groupuscules, les lâches auteurs de cet acte pitoyable ayant signé du nom de leur mouvement leur délit.

    Le Forum Gay et Lesbien de Lyon dénonce cet acte. Il a décidé de porter plainte et demandera que le caractère homophobe de ce délit soit retenu.

    Si aucune insulte homophobe n’a été directement tagguée, le geste même de détériorer ainsi un local associatif lgbt, par un mouvement d’Extrême-Droite qui a participé à toutes les manifestations contre l’égalité des droits et le droit au mariage des couples homosexuels, ce geste même perpétré par un mouvement d’Extrême-Droite qui appelle à « casser du pédé » à l’occasion des marches des Fiertés de ce printemps, le geste même relève de l’homophobie.

    Cet acte montre encore la détérioration du climat pour les lesbiennes, gais, bis et trans, due à la campagne haineuse portée par Virginie TELLENNE, dite « Frigide Barjot ». Avec sa campagne contre l’égalité des droits, Mme TELLENNE a légitimé pour les extrémistes leur haine homophobe ; l’Extrême-Droite s’est vue ainsi autorisée à exprimer ouvertement, fortement et violemment sa diarrhée verbale discriminante.

    Cette dégradation du local du Forum Gay et Lesbien de Lyon s’inscrit dans la triste série de ces dernières semaines, qui ont vu les attaques de locaux et les agressions violentes de personnes lgbts se multiplier. La « Manif pour tous » a ouvert en grand les vannes de la haine homophobe.

    Le Forum Gay et Lesbien de Lyon répondra à cette détérioration de son local et à cette violence homophobe par la voie de la Justice républicaine, et en continuant à rester ouvert, à être un espace d’ouverture et de respect, porteur d’un projet de société humaniste, autour de la liberté et de l’égalité. Le droit au mariage pour les couples d’homosexuels fait partie de ce projet de liberté et d’égalité. Ceux qui s’y opposent ne font que mener un combat d’arrière-garde et révéler leur projet de société, perdu dans les limbes de la haine et du rejet de l’autre.

    À Lyon, le jeudi 9 mai 2013

  • Le 9 mai 2013 à 10:53, par GUD en GAV

    Un article du progrès, où on en apprend un peu plus sur les mecs du GUD qui se sont fait arrêter en tentant d’entrer dans la pref :

    Publiée le 09/05/2013 à 00:48

    L’affaire qui au cours de la soirée de mardi à mercredi a mobilisé les forces de l’ordre aux abords de la préfecture à la suite de la tentative d’intrusion d’une trentaine de jeunes individus en marge d’un rassemblement contre le mariage pour tous, place Maréchal-Lyautey, a été prise au sérieux par les autorités judiciaires.

    Les auditions, sur ordre du parquet, ont été confiées à la sûreté départementale pour déterminer la responsabilité des cinq interpellés âgés de 18 à 23 ans. On leur reproche globalement des jets de projectiles, des faits d’outrages, de rébellions et de dégradations, notamment sur des poubelles rue Vauban.

    Mercredi en soirée, leur garde à vue à été prolongée pour faire toute la lumière sur l’implication de chacun des protagonistes dont l’action n’aurait pas fait l’objet d’une opération véritablement concertée.

  • Le 8 mai 2013 à 16:02, par Michka

    Gabriac l’a annoncé dans le journal : 20H place puvis de chavanne

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info