Appel à rassemblement en soutien aux iranien.nes et à l’insurrection en cours le samedi 15 octobre à partir de 15h

576 visites
1 complément

Nous, collectif des étudiant·es iranien.nes de Lyon, appelons à participer, ce samedi 15 octobre à partir de 15h, Place Bellecour à Lyon, au rassemblement en soutien aux luttes des Iranien.nes. Les protestations actuelles suite au décès de Mahsa Amini (Jina Amina)

Nous appelons à participer, ce samedi 15 octobre à partir de 15h, Place Bellecour à Lyon, au rassemblement en soutien aux luttes des Iranien.nes. Les protestations actuelles suite au décès de Mahsa Amini (Jina Amina) le 16 septembre dernier, torturée et tabassée à mort par la police des mœurs, portent sur les droits des femmes et contre l’obligation du hidjab. Elles sont indissociables du rejet du régime politique lui-même, celui de la République Islamique, qui fait l’objet d’une contestation d’une ampleur et d’une radicalité inédites.

JPEG - 114 ko

La révolte actuelle s’inscrit dans les résistances individuelles et collectives des Iranien.nes de plusieurs décennies. Au centre de cette révolte, le slogan « Femme Vie Liberté » symbolise la lutte contre l’apartheid de genre imposé depuis 40 ans par le régime aux Iraniennes. Ce slogan condense les aspirations de l’ensemble des Iranien.nes à la liberté et le rejet du régime dictatorial. L’insurrection en cours peut déboucher sur une situation révolutionnaire. La contestation s’est étendue à plusieurs régions et villes du pays. Des grèves ont lieu dans différents secteurs. De nombreuses et nombreux étudiant.es, enseignant.es, artistes, avocat.es, journalistes, mais aussi lycéen.nes et collégien.nes sont dressé.es contre le régime.

C’est le cas aussi des minorités ethnico-religieuses et ce, malgré la violence de la répression. Celle-ci est massive et brutale. On recense au moins 250 personnes assassinées, parmi lesquelles 25 enfants et adolescent.es, des milliers de personnes arrêtées, de nombreuses et nombreux protestataires torturé.es. Pour isoler les contestataires et empêcher la diffusion des informations, le régime coupe les réseaux internet, même s’il n’y parvient que partiellement. La poursuite et l’amplification des mobilisations montrent la détermination des Iranien.nes à en finir avec le régime dictatorial.

Dans ce contexte, la solidarité internationale est nécessaire. Afin de soutenir la lutte dans notre pays d’origine, nous, étudiant.es iranien.nes à Lyon, nous sommes constitué.es en collectif : le Collectif des Étudiant.es Iranien.nes de Lyon (CEIL).
Nous faisons appel à la solidarité de la diaspora iranienne, des organisations féministes, syndicales, de droits humains, anti-racistes, des partis de gauche, des étudiant.es, des travailleur.ses, pour participer avec nous au rassemblement que nous organisons ce samedi. Nos slogans seront « Femmes, Vie, Liberté », « Solidarité avec la lutte des Iraniennes », « Solidarité avec la lutte du peuple iranien », « À bas le régime de la République islamique ».

samedi 15 octobre 2022

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 octobre à 07:20, par kurdistanavagavan

    Bonjour pourquoi ne pas avoir mentionné le Kurdistan ?

    En effet, les révoltes font suite à l’assassinat de Jina Amina allah yarhamha et non pas Mahsa Amini, qui est le nom et prénom que le pouvoir Iranien impérialiste et colonisateur lui a obligé de porter. Comme tous les Kurdes sous colonisation Iranienne. (Kurdistan est transfrontière Syrie, Turquie, Irak, Iran).
    L’État iranien ne reconnaît que la langue et la ’culture’ kurde mais il n’y a pas d’autonomie politique ni administrative malgré l’existence de du Kurdistan. La répression de toute contestation kurde en Iran donne lieu à des arrestations et à des condamnations, des tortures et d’exécutions. Surtout, les provinces peuplées à majorité de Kurdes sont lourdement touchées par la pauvreté. Le slogan ’Femme Vie Liberté’ (Jin, Jiyan, Azadîest) chargé d’histoire et de symbolisme trouve son origine dans le mouvement de libération kurde de la fin du XXe siècle. Il a été utilisé pour la première fois par des membres du mouvement des femmes kurdes, une partie du mouvement de liberté kurde fondé sur l’activisme populaire en réponse à la persécution des gouvernements iranien, irakien, turc et syrien. Il a été popularisé les écrits anticapitalistes et anti-patriarcaux.
    Troublant de ne pas le mentionner, comme pour invisibiliser le Kurdistan et les Kurdes qui sont majoritairement touché par la répression.
    Le collectif des étudiant·es iranien.nes de Lyon voudrait invisibiliser les luttes du peuple Kurde dans insurrection en cours ?
    Il serait préférable de l’évoquer dans votre appel svp. Nous ne pouvons ne pas marcher avec vous si vous invisibiliser.
    Contre la récupération des luttes Iraniennes et Kurdes par des réactionnaires en France.
    N’oublions pas le droit à l’autodétermination. Qu’elle soit Iranienne et Kurde.
    Merci

    https://kurdistan-au-feminin.fr/2022/10/16/iran-le-regime-iranien-tue-9-kolbars-kurdes-en-un-mois/

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"