Appel : Mobilisation contre la nouvelle opération de l’état fasciste turque

876 visites
Kurdistan

Ce matin 10 février 2021, l’État fasciste turc a lancé une nouvelle invasion pour du sud du Kurdistan !! La commune internationaliste du Rojava et la coordination R4R lancent un appel à la mobilisation. Bloquez, dérangez et occupez ! Prenez l’initiative et passez à l’action !

Accompagnée par de lourdes frappes aériennes continue et des passages de drones, l’armée d’occupation a commencé à larguer des forces d’infanterie dans la région de Gare, dans la zone de défense de Medya contrôlées par la guérilla. Ce n’était qu’une question de temps, et on s’y attendait Mais nous ne pas encore si l’ennemi allait attaquer directement Şengal,bntenter une nouvelle invasion dans la Rojava, dans la région frontalière de Dêrik, ou s’ils allaient continuer l’opération dite “Claw-Eagle” qui a eu lieu l’année dernière dans la région de Heftanîn. [1]

Ces derniers mois, ont été mis à profit par l’État turc pour préparer sa prochaine grande opération.

D’une part, le traité Erbil-Bagdad contre l’administration autonome de Şengal [2] a été mis en œuvre, et d’autre part, l’armée privée du PDK/Barzani, les forces de Gulan ainsi que le Roj-Peşmerga ont été utilisés pour fortifier la frontière avec la Rojava et encercler les régions de guérilla en installant des points de contrôle et des garnisons à l’intérieur et autour des zones de défense de la Medya. La région de Gare, qui est aujourd’hui le théâtre de violents affrontements entre les fascistes et la guérilla résistante, a été envahie et encerclée par les forces du PDK. L’objectif principal de l’État turc était de provoquer une guerre entre le PDK et les guérillas du PKK, ce qui aurait causé davantage de divisions et de troubles au sein de la société kurde. Comme cela ne s’est pas produit comme prévu, l’État turc utilise maintenant ces avancées terrestres du PDK pour occuper la région par lui-même. Dans leur première déclaration aujourd’hui, le HPG [3] ont déclaré que les hélicoptères avec les forces terrestres largués dans la région ne venaient pas du Nord mais du Sud, c’est-à-dire de la zone contrôlée par le PDK.

La suite à lire sur : https://riseup4rojava.org/fr/appel-a-laction-ecraser-les-fascistes-et-leurs-collaborateu

Notes

[1Voir notre déclaration et notre appel à l’action contre la première opération Claw-Eagle à la mi-juin 2020 ici : https://riseup4rojava.org/r4r-statement-and-call-regarding-the-recent-attacks-by-the-fascist-turkish-state-2/

[2Pour plus d’informations sur le plan d’effondrement, voir ce tweet dans le cadre de notre fil de discussion Şengal : https://twitter.com/RISEUP4R0JAVA/status/1331328560414552069

[3HPG nom des forces de la guerilla (Forces de défenses du peuple-Hêzen Parastîna Gel)

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Kurdistan » :

› Tous les articles "Kurdistan"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"