Appel à défendre la ZAD de Notre-Dame-des-Landes !

4924 visites
Lyon ZAD de NDDL

Expulsion de la zad commencée à 3h environ dans la nuit du 9 avril ! Rassemblement ce Samedi 14 avril à 14h devant à l’usine Verney-Carron (saint-étienne)

  • Appel d’organisations pour un soutien massif à la ZAD. Stoppons tout avant qu’il ne soit trop tard !

    Communiqué / Mercredi 11 avril 2018

    Evacuation de la ZAD, Retour ligne automatique
    stoppez tout avant qu’il ne soit trop tard !

    Les associations et organisations d’opposition aux grands projets imposés, risqués et néfastes pour la préservation de l’environnement s’indignent et condamnent l’action du gouvernement actuellement en cours sur la ZAD de Notre Dame des Landes.

    Elles exigent la cessation de cette opération militaire de grande envergure, Retour ligne manuel
    - qui détruit de façon aveugle et sans sommation des projets de vie alternatifs installés ou en cours, Retour ligne manuel
    - piétine les engagements antérieurs pris avec de nombreux occupant-es, Retour ligne manuel
    - provoque une spirale de tension à haut risque qui engage un processus désespéré et sans issue.

    L’Etat engage son entière responsabilité quant aux blessé-es résultant de son intervention, que ce soit du côté des habitants de la Zad ou des forces de l’ordre.Retour ligne automatique
    Nous avons en tête le drame de Sivens et les réunions auxquelles nous avons participé -en vain ?- dans le cadre des travaux de la Commission présidée par le Sénateur Richard en 2014, pour « formuler des réponses aux lacunes du débat environnemental en France ». Retour ligne automatique
    Le musellement de la presse est une nouvelle étape, qui ne laisse personne indifférent et provoque une grande inquiétude.

    Enfin, la sphère politique dans sa majorité actuelle doit cesser de mépriser, stigmatiser et détruire les désirs de nouveaux modèles économiques, agricoles, culturels, solidaires et sociétaux portés par une partie de la jeunesse actuelle, seule légitime dans la construction de son avenir. Le signal envoyé aujourd’hui au « monde de demain » est indigne d’un pays qui s’affirme encore de couleur démocratique.

    A cet effet, nous appelons au ressaisissement des esprits dans les ministères en charge de ce dossier, une pause immédiate des opérations de destruction sur le terrain et la reprise du dialogue. Faute de quoi, les appels à mobilisation, de soutiens et de tous horizons, vont se renforcer dans les heures à venir.

    LES PREMIERS SIGNATAIRES : Cette liste sera complétée dans les jours à venir

    - ACTE (Association chalonnaise pour la Transition Ecologique) Retour ligne manuel
    - Agir pour l’Environnement Retour ligne manuel
    - Alsace Nature Retour ligne manuel
    - Alternatiba Retour ligne manuel
    - Alternatiba-Rouen Retour ligne manuel
    - Amis de la Terre France Retour ligne manuel
    - ANV-COP21 Retour ligne manuel
    - Association La Presle Retour ligne manuel
    - Attac Retour ligne manuel
    - Attac Vosges Retour ligne manuel
    - Bizi ! Retour ligne manuel
    - Bouillons Terres d’Avenir Rouen Retour ligne manuel
    - Coordination Cigeo/BURE Stop : Asodedra, Burestop 55, Bure Zone Libre, Cedra 52, Eodra, Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château, MNE, Fédération MIRABEL Lorraine environnement et des opposantes et opposants à la poubelle nucléaire Retour ligne manuel
    - Collectif 3R Retour ligne manuel
    - Comité de soutien NDDL-Chalon Retour ligne manuel
    - Collectif Alsace NDDL Retour ligne manuel
    - Collectif GCO NON MERCI Retour ligne manuel
    - Collectif Non À l’Autoroute A133-A134 Retour ligne manuel
    - Des habitant.e.s de la zad du Moulin (lutte anti-GCO) Retour ligne manuel
    - Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs Retour ligne manuel
    - Confédération Paysanne Retour ligne manuel
    - Fédération Environnement Eure-et-Loir Retour ligne manuel
    - France Nature environnement Grand Est Retour ligne manuel
    - Gudmont-dit-Non Retour ligne manuel
    - Libre Canut, association environnementaliste de Goven Retour ligne manuel
    - Réseau Sortir du nucléaire

    Les signature sont à envoyer à l’adresse mail : non-a-bure55@orange.fr

  • Grosse offensive des flics en cours, appel à rassemblements et actions de protestation partout

    Alors qu’un pique-nique rassemblait ce midi des centaines de personnes venus de toutes la région sur le "camp des cheveux blancs", les gendarmes ont violemment gazé et envoyé des grenades sur la foule joyeuse et multi-générationnelle réunie sous le soleil au son de la musique. De nombreux blessés sont à compter sur des personnes de tous âges. Simultanément, ils sont en train de se déployer en nombre impressionnant et d’attaquer deux nouvelles zones : d’une part autour du lieu d’habitation "la Grée", maison historique de la zad ; et d’autre part aux alentours du carrefour de la Saulce, entouré de nombreux habitats.

    Vous pouvez suivre les infos en direct du zad-nadir et radio klaxon quand celle-ci fonctionne (les flics ont coupé l’électricité où la radio se situait).

    Appel à rassemblements et actions de protestation partout ce soir et rdv ce week-end

    La zad résiste toujours alors qu’elle est cet après-midi encore attaquée sur plusieurs points, avec plusieurs nouvelles destructions de maisons. Les expulsions ont repris en plein pique-nique avec des centaines de personnes de tous âges
    Les attaques de la police ont fait de nombreux blessés.

    Appel à rassemblements et actions de protestation partout ce soir et grands rendez-vous ce week-end à Nantes et sur la zad

    - samedi 14 - grande manifestation contre les expulsions de la zad à Nantes - rendez-vous 16h30 place du cirque
    - dimanche 15 - convergence sur la zad le dimanche après une semaine d’expulsion pour répondre sur le terrain à l’opération d’expulsion

  • En soutien à la ZAD, la montée de la boucle a été dotée d’une nouvelle décoration grand format.

    Ici comme ailleurs ne les laissons pas nous imposer leur monde !

    JPEG - 40.3 ko
  • Un pont de Lyon prend des couleurs en soutien à la ZAD

    Hier, un pont de Lyon s’est couvert d’une banderole en soutien aux habitant-es de NDDL. Message reçu : ZAD partout, petit soutien lyonnais aux cop-ine-ain-s de la zad

    JPEG - 1.3 Mo
    JPEG - 527.1 ko

    contre la zad et son monde zbeulon la ville, à plus !

  • #NDDL Les affrontements reprennent autours du lieu dit le lama

    22h22 : après avoir lamentablement planté leur grosse machine, ils se sont déployés en s’avançant sur la route des fosses noires et dans le champ en face de lama (sans doute pour sécuriser leur machine embourbée). Il y a du répondant en face, une barricade s’est enflammée, et le blindé l’a traversée

    22h01 : les flics sont remontés avec deux blindés depuis le bois rignoux jusqu’à lama (ils sont actuellement à 50m du carrefour et virent des barricades)où ils sont arrivés il y a quelques minutes. Ils tirent des lacrymos en chemin... et ils ont planté un de leur blindé dans le fossé !!! (tout comme une pelleteuse aux cent noms, ou un bâché à la frenelière dans la journée...!!)

  • [NDDL] Les affrontements reprennent autours du lieu dit le lama

    22h22 : après avoir lamentablement planté leur grosse machine, ils se sont déployés en s’avançant sur la route des fosses noires et dans le champ en face de lama (sans doute pour sécuriser leur machine embourbée). Il y a du répondant en face, une barricade s’est enflammée, et le blindé l’a traversée

    22h01 : les flics sont remontés avec deux blindés depuis le bois rignoux jusqu’à lama (ils sont actuellement à 50m du carrefour et virent des barricades)où ils sont arrivés il y a quelques minutes. Ils tirent des lacrymos en chemin... et ils ont planté un de leur blindé dans le fossé !!! (tout comme une pelleteuse aux cent noms, ou un bâché à la frenelière dans la journée...!!)

  • Dispersion du rassemblement, la lutte continue

    Après près de deux heures de rassemblement, les manfiestant-es se séparent.

  • Les flics protègent le centre commercial de la Part-Dieu

    Alors que les participant-es au rassemblement se sont rapproché-es du centre commercial, les flics se sont interposés. Du coup, le rassemblement stagne entre l’esplanade et la bibliothèque, ce qui a pour conséquence de bloquer la route (surtout bloquée par les flics eux-mêmes).

  • « ZAD vaincra ! », désormais 150 personnes à Lyon

    Le rassemblement grossit.

    JPEG - 653.9 ko
    JPEG - 545.7 ko
  • Une centaine de personnes réunies à Lyon en soutien aux habitant-es de la ZAD

    Le rassemblement se tient sur l’esplanade de la gare Part-Dieu

0 | 10
JPEG - 221.9 ko

Aujourd’hui, sur la ZAD, nous sommes toujours sous menaces d’expulsions à la fin de la trêve hivernale. Après avoir abandonné le projet d’aéroport, l’État veut chercher une nouvelle fois à briser l’expérience d’auto-organisation très concrète qui s’est déployée ici.

L’État l’a réaffirmé par la présence policière renforcée sur la zone depuis début février pour sécuriser les travaux de réaménagement de la D281. Mais aussi par le secrétaire d’état à la transition écologique, M. Lecornu, qui a donné un ultimatum le 31 mars pour la régularisation de la situation des occupants.

Or depuis l’opération César en 2012, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est devenue un symbole : celui d’empêcher les projets inutiles et de créer des zones autonomes face au pouvoir et à l’économie.

Ceci est un appel à défendre la ZAD coûte que coûte.

Sur Lyon, en cas de démarrage des expulsions sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, nous appelons :

Lundi 09 avril :
Rassemblement à 18h devant la gare de la Part-Dieu (Lyon – 69)

Le samedi suivant :
Rassemblement à 14h devant l’usine d’armement Verney Carron (St-Etienne – 42)

Premiers signataires :
Collectif ZAD Lyon, NPA Lyon, Clique des Ami·e·s de Bure, Graine d’anar (FA) ...

Communiqué depuis la ZAD, le 9 avril - les expulsions ont commencé, la zad appelle à se mobiliser

Conjurée des années durant par le mouvement, une nouvelle tentatives d’expulsions sur la zad de Notre dame des landes a commencé. Dès 3h du matin, l’opération s’est déployée dans toute sa brutalité : interminables files de fourgons bleu marine, chars blindés, lacrymos, premiers blessés et premières arrestations. Les gendarmes ont annoncé que les journalistes étaient strictement interdits "sur tout le dispositif" et leur ont bloqué l’accès au site. Ils ont affirmé que la prise d’images de presse était prohibée et que les médias devraient se contenter de celle fournies par la gendarmerie.

Ces expulsions confirment la prétention du gouvernement à rétablir le droit tout en s’asseyant grossièrement dessus. La préfecture n’a même pas daigné laisser la possibilité aux habitants de la zad d’avoir accès aux bases minimales du droit au logement, en l’occurence des procédures nominatives et contradictoires en cas de volonté d’expulsion. Les habitants de la plupart des lieux de la zad s’étaient pourtant nommés et identifiés à plusieurs reprises au cours des dernières années.

Le double jeu lamentable de la préfecture s’affiche aujourd’hui dans toute son hypocrisie : l’annonce de la recherche d’une évolution "sereine et apaisée de la situation" tout en envoyant 2500 policiers ici raser des habitats. On nous annonce un tri qui va s’opérer selon des catégories qui sont de pures fictions qui ne répondent un rien d’autre qu’aux besoins du story telling répressif dans lequel le gouvernement s’est enfermé. Il n’y pas ici de radicaux d’un côté et de paysans de l’autre mais un ensemble de façons entremêlées de partager ce territoire. Contrairement à ce qu’affirme Gérard Collomb, personne ne s’est d’ailleurs régularisé individuellement ces dernières semaines au dépend des autres. L’ensemble du mouvement a proposé un cadre de convention collective pour l’ensemble des habitants et projets.

Mais le gouvernement ne pouvait pas simplement admettre que le projet d’aéroport était inutile, il fallait absolument qu’il se venge de ceux qui l’avaient forcé à cet abandon. La terre se meurt, les formes économiques les plus brutales atrophient nos vies, et partout des personnes aspirent à sortir cet état de fait. Elles étaient 30 000 le 10 février à s’engager à soutenir l’avenir de la zad. Mais Le message politique du gouvernement est ce matin très clair : il ne devra être laissé aucune possibilité à des espaces d’expérimentation.

Notre colère est ce matin profonde face au lamentable gâchis que représente la destruction engagée des maisons et espaces de vie que nous avons construits ici. Notre émotion est grande à l’idée que l’expérience collective de la zad soit mise en danger par le déferlement policier. La zad ne disparaîtra pas pour autant. Nous habitons ici, nous sommes enraciné.e. s à ce bocage, nous ne partirons pas. Nous saluons le courage des personnes qui nous ont déjà rejoint.e.s sur le terrain et ont répondu aux appels. En 2012, l’arrogance écrasante de l’Etat a fini par se retourner contre lui. Dans un contexte de montée des grèves, manifestations, occupations dans tout le pays, gageons que l’expulsion de Notre Dame des Landes deviendra un nouveau moteur de la révolte qui se diffuse ici et maintenant. Cette opération de destruction se retournera de nouveau contre ses auteurs.

Nous appelons toutes celles et ceux qui peuvent nous rejoindre dès maintenant ou dans les prochains jours à venir sur la zad. Plus de 80 rassemblements sont d’ores et déjà prévus partout en france ce soir, à Nantes et Rennes à 18h entre autres. La réponse face à ces expulsions se trouvera aussi dans la durée. Une manifestation est appelée à Nantes ce samedi et une convergence sur la zad ce week-end.

Risque d’explusions imminentes à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Suite à de nombreuses informations concordantes et en raison de la forte présence policière dans la zone, les habitant·es de la ZAD déclenchent une alerte expulsions. Deux textes circulent qui appellent à soutenir la ZAD, sur place comme localement dans toute la (...)

8 avril

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « ZAD de NDDL » :

> Tous les articles "ZAD de NDDL"

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Nouveau site internet de lutte à Bure

Après l’arrêt de vmc.camp, un nouveau site lié à la lutte contre CIGEO et pour parler de luttes antinucléaires vient de se monter. Ca y est il est prêt : https://bureburebure.info/

> Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"
}