Avec TCL-Sytral-Keolis, « une France bien gardée » c’est des sous-sous dans la po-poche des actionnaires mais jamais dans la nôtre !

2217 visites

Alors comme ça, il n’y a pas d’autres solutions pour financer le Sytral et augmenter le chiffre d’affaire de Keolis. C’est aux usagers de payer, et on présente une note encore plus sévère en PV pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens de payer. Le réseau des transports urbains est une belle chasse gardée pour des sociétés privées qui construisent, investissent et s’enrichissent grassement sur le dos du service public (et des salarié(e)s bien évidement).

Dans l’usager comme dans le cochon, tout est bon pour faire ripaille

Les recettes se portent bien, de mieux en mieux même. Mais pour construire tout ce qu’il reste à construire comme on veut, et investir là où on peut s’en mettre plein les fouilles... C’est pour qui l’addition ?! C’est pour bibi !

Gérard Collomb l’a bien dit (nov 20012) « l’Etat est ruiné et les collectivités locales serrent les boulons. Leur part dans les ressources du Sytral est passée de 28,9% à 24,1% (comme par hasard). Reste donc les usagers »(Comme par hasard !).

Faire payer l’Etat et les collectivités locales ?!

Mais non, on a encore du beau mouton à tondre, l’élevage se porte bien d’ailleurs. On le tond régulièrement et on le surveille de près. En plus, il fait là où on lui dit de faire. Il n’a pas le choix.
Les recettes TCL sont passées de 26,6% des ressources du Sytral en 2003 à 33,2% (le tiers) fin 2012.
Mais les charges et les coûts d’exploitation augmentent trop vite, attisés certainement par une faim de loup des grands projets et une soif des nouveaux contrats financiers à venir.

JPEG - 10.5 ko


Moi je vous le dis, augmenter les tarifs, intimider les usagers, punir les personnes pour qui c’est trop cher de vivre, avec autant d’acharnements et de mépris, dans un contexte de dépression, de paupérisation et de crise...
C’est bien joué pour « lutter contre la fraude ». La fraude ça rapporte en PV, la crise ça rapporte en fraudes, et la guerre contre les fraudeurs, ça maintient l’ambiance !

C’est pas les entreprises qui mettront la main à la pâte

La principale ressource, le versement transport acquitté par les entreprises représente 42,7% contre 44,5% en 2003 ». Alors qu’elle « progressait de 4,3% en moyenne par an jusqu’en 2008, contre 0,8% en 2012. Sans croissance économique, on l’imagine stagner... voire baisser si les plans sociaux venaient à se multiplier, ce prélèvement reposant en effet sur la masse salariale. Faute de voir la base s’élargir, Bernard Rivalta pourrait accroitre les taux, restés stables depuis 2003 (1,75%). Mais il s’y refuse, compte tenu de la situation économique. » (Nov. 2012)

PNG - 3.2 ko

« Le réseau lyonnais est la plus importante délégation de service public en Europe... A travers une convention, le SYTRAL délègue l’exploitation du réseau TCL et du réseau OPTIBUS à un opérateur privé, KEOLIS. »

« Sur proposition de Bernard Rivalta, président du SYTRAL, les membres du Comité Syndical se sont prononcés sur le choix du délégataire qui assure la gestion du réseau TCL dans le cadre d’un contrat (renouvelé) débuté au 1er janvier 2011 pour une durée de 6 ans. » « Nouveau contrat d’une valeur de 1,995 milliard d’euros. »

« La réduction du déficit d’exploitation a été l’un des critères retenus par le Sytral. Kéolis était le mieux disant dans ce domaine avec une subvention totale limitée à 771,3 millions d’euros sur 6 ans. En échange, la société prévoit de supprimer 5 des 9 points de vente actuels. »

De plus en plus, le malaise s’installe auprès des conducteurs de bus, ouvriers et autres agents d’opérations, l’absentéisme en hausse, baisse des revenus, chute de motivation. Le projet de réorganisation du travail Edifis, imposé aux salarié(e)s de manière unilatérale, entraine des nouveaux rythmes, une perte de souplesse dans le choix des périodes repos et travail, temps de conduite augmentée avec des heures sup non rémunérées.

En septembre 2010, « l’inspection du travail sermonne sévèrement la direction des TCL sur la dégradation des conditions de travail du personnel depuis le début de l’année. L’inspecteur met en garde la direction sur les « risques d’explosion sociale », le « risque financier et d’image ». Et insiste sur « l’urgence à prendre les mesures concrètes nécessaires » pour améliorer « la sécurité des salariés » et « la qualité du service ».
« L’inspection du travail s’est également émue des courriers adressés par les cadres des TCL aux salariés en arrêt maladie, leur rappelant les «  difficultés d’organisation  » de leur service. Une «  forme de pression  » selon l’Inspection ».
Aux dernières grèves de décembre 2012 des TCL : selon l’UGICT-CGT « Nous savions que la mise en œuvre d’un mouvement de grève d’une heure quotidienne n’était pas évident à mettre en place, car de par son efficacité la Direction de Keolis Lyon a joué de toutes ses tentacules pour faire pressions sur les salariés et les empêcher d’exercer convenablement leur droit de grève : intox, intimidations, menaces, pressions ont été le lot de l’ensemble du personnel de conduite avant même le commencement du mouvement. »

Keolis a l’appétit féroce et l’ambition de conquérir le monde !

« Keolis, la filiale de la SNCF, a enregistré en 2010 une croissance record. Le chiffre d’affaires progresse de plus de 20% pour atteindre 4,113 milliards. Keolis vise la barre de 4,4 milliards de chiffre d’affaires en 2011. ». (4,4 M€ en 2011).

JPEG - 4.7 ko

« Le secteur international pèse désormais 45% de l’activité (contre 41% en 2009) et voit son chiffre d’affaires augmenter d’un tiers, alors que celui réalisé en France se « contente » d’une progression de 11 %. « Nous suivons le chemin que nous nous sommes fixé, et qui doit nous permettre d’avoir un chiffre d’affaire équitablement réparti entre la France et l’international », se réjouit Michel Bleitrach ». (président sortant du directoire de Keolis en 2012).

Ben ça promet !

« Une France bien gardée »

« Keolis considère cependant l’Hexagone comme son socle, une base indispensable pour orienter sa progression. « Ce sont les succès nationaux qui nous ont permis d’aller en Europe, puis la réussite continentale nous a ouvert les portes de l’international », rappelle Michel Bleitrach. Autant dire que pour l’opérateur, les affaires françaises se doivent d’être bien gardées. »
« Si Keolis s’en sort plutôt mieux que la moyenne, l’opérateur doit également composer avec une augmentation de la fraude. « En réponse, nous devons augmenter nos dépenses en matière de sécurité ».

FRAUDE=INSÉCURITÉ FINANCIÈRE=MANQUE À GAGNER

L’explosion sociale n’est pas loin. Si TCL a récemment permis l’aller-retour sur la récente augmentation du ticket en janvier, ce n’est pas un hasard et SURTOUT PAS une bonté d’âme. Tous les indicateurs du "j’n’en peux plus !" sont au rouge.
Tout est trop cher, tout augmente aussi vite que la misère.
Bientôt, il faudra s’arracher une dent pour pouvoir payer quelque chose !
La guerre du profit dévaste tout ! C’est la crise pour nous, mais jamais pour eux ! C’est pas eux qui doivent attendre la fin du mois pour pouvoir manger, ou attendre la saint-Glinglin pour un autre besoin essentiel ! C’est pas eux qui souffrent, et qui regardent les autres souffrir !

MANQUE À GAGNER=CONTRÔLE=POUVOIR=ARGENT

D’un coté le mépris, l’arrogance, la haine du pauvre, la méchanceté et la violence... et toujours de maigres cacahuètes balancées (aller-retour maintenant autorisé).

De l’autre coté, un monde où l’on trouve 93 000 € à OFFRIR à l’OL pour un "partenariat" offrant gratuitement l’arrière des bus lyonnais pour y faire de la publicité.
Et ces "frais de bouche" remboursés à sieur Rivalta pour des voyages à l’autre bout du monde (Buenos Aires, Shangai), pour y faire "rayonner Lyon et ses entreprises de transports dans le monde". Il remarque : "Sur place, j’ai dû avancer les frais avec ma carte bleue personnelle".

ARGENT =VIOLENCE=MISÈRE =SOUFFRANCE=RÉVOLTE

Le scandale du racket des TCL ! Les fraudeurs étaient les boucs émissaires qui cachaient la forêt d’actionnaires !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>[Nantes] Perquisition puis garde-à-vue pour une médic

Une medic de Street Medic Nantes a été perquisitionnée et placée en garde-à-vue ce mercredi 19 juin, elle découvre alors être ciblée par une enquête préliminaire pour des faits d’exercice illégal de la médecine, ainsi que de participation à un groupement en vue de commettre des violences sur personnes...

>En grève pour l’avenir de la fonction publique le jeudi 27 juin !

Les organisations syndicales CGT, Santé, État, Éducation et Services Publics de la Fonction Publique affirment de nouveau leur attachement aux valeurs du service public, à une Fonction Publique et au statut général au service de toutes et tous, porteurs de l’intérêt général. Elles appellent, ensemble,...

>27e édition de l’« Appel du 18 joint »

Le Collectif d’information et de recherche cannabique (CIRC) de Lyon organise son rassemblement festif annuel pour réclamer une réforme de la politique en matière de cannabis. Le mardi 18 juin 2019 de 18 h à minuit, Parc des berges, Lyon 7e. (Entrée : rue Jonas Salk, métro B Stade de Gerland, tram T1...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"