Causerie des Clameurs :En 1870-1871, le mouvement communaliste à la guille

357 visites

La Commune à la Guille ! remettre à jour le passé pour se ressaisir du présent ? Matthieu Rabbe viendra parler de cette époque avec son livre « Les communards à Lyon ; les insurgés, la répression, la surveillance » ..... présence d’une table de presse de la librairie La Gryffe"

Alors que la gentrification prend une forme de plus en plus violente, à la Guillotière avec une présence policière permanente, contrôles, patrouilles, pression sur la population la plus pauvre, stigmatisation du quartier dans la presse, venue du front national, de Darmanin etc.... il est peut être important de se souvenir que la Guille a toujours été un quartier de lutte et les épisodes communalistes à Lyon se sont déroulés en grande partie à la Guille. Revenir à l’histoire passée pour se ressaisir du présent ? et si les habitant(e)s s’unissaient.......

La gryffe sera présente avec une table de presse. on ouvre vers 18h 15, pour se laisser le temps de boire un verre ensemble avant, la causerie démarre à 19h.

Mathieu Rabbe est l’auteur d’un livre sur ce sujet « Les communards à Lyon - Les insurgés, la répression, la surveillance » (Atelier de création libertaire)

La répression de l’insurrection de la Guillotière, le 30 avril 1871, enterre définitivement les espoirs de révolution sociale des communards lyonnais qui, depuis la chute du Second Empire et la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, essaient de soulever la ville. Pourtant, l’anarchiste et révolutionnaire russe Michel Bakounine lui-même pensait que l’esprit historique de révolte de Lyon en faisait une des villes les plus propices pour lancer le mouvement qui affranchirait tous les peuples.
Et si celui-ci a marqué de sa présence les mouvements communalistes lyonnais, il ne fut pas isolé dans son combat et ne représente pas à lui seul un mouvement riche et complexe. Bien loin d’être une simple copie de la Commune de Paris, la Commune de Lyon a une histoire et un retentissement propre, sa répression aussi. Les communards étaient bien souvent considérés par ceux qui les combattaient comme un ramassis d’exaltés, de voleurs, d’ivrognes, de criminels " excitant à la guerre civile ", et, contre eux, on mobilise toutes les instances répressives de l’Etat.
Une vision, une réaction dictées par la peur et le mépris pour des hommes et des femmes dont les parcours forment une nébuleuse de vies multiples.

mardi 11 octobre 2022

Causerie des Clameurs :En 1870-1871, le mouvement communaliste à la guille

19h00 - 21h30
Bar Fédératif Les Clameurs

213 rue d’ Aguesseau lyon 7

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Causerie aux clameurs » :

>Causerie des Clameurs : Femmes en informatique, lundi 21 novembre

Ada Lovelace, Grace Hopper, Margaret Hamilton, Joan Clarke... Les femmes étaient majoritaires dans l’informatique quand elle a démarré, et elles ont eu une place importante dans son développement. Ce lundi 21 novembre à 19h au Bar Fédératif des Clameurs (23 rue d’Aguesseau, Lyon 7e), on en parlera avec...

› Tous les articles "Causerie aux clameurs"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

>Causerie des Clameurs : Femmes en informatique, lundi 21 novembre

Ada Lovelace, Grace Hopper, Margaret Hamilton, Joan Clarke... Les femmes étaient majoritaires dans l’informatique quand elle a démarré, et elles ont eu une place importante dans son développement. Ce lundi 21 novembre à 19h au Bar Fédératif des Clameurs (23 rue d’Aguesseau, Lyon 7e), on en parlera avec...

› Tous les articles "Partage des savoirs"