Ce n’était qu’un début, continuons le combat !

1518 visites
1 complément

CE N’ETAIT QUUN DEBUT CONTINUONS LE COMBAT !!!
Le recul de Darcos sur la réforme des lycées n’était qu’un leurre pour ralentir le mouvement lycéen qui prend de plus en plus d’ampleur. Nous ne sommes pas dupes, nous voulons bien plus qu’un report…

Notre éducation n’est pas à vendre !

Le gouvernement veut nous faire gober que les réformes sont pour les lycéens alors qu’ils privent l’éducation de ses moyens. A qui profitent réellement ces réformes ?!

- 80 000 postes d’enseignants supprimés en 5 ans
- suppression de la carte scolaire
- suppression des RASED ( aides individualisées)
- privatisation des facs et prochainement des lycées

Nous refusons toutes ces initiatives et ne voulons pas d’une » réforme du lycée » tant que le gouvernement s’acharnera à faire des économies sur l’éducation, à creuser les inégalités, à nous priver de nos libertés.

La jeunesse devient le cobaye de leur délire sécuritaire !

Nous subissons de plein fouet leur paranoïa répressive :
- fichage généralisé dès 13 ans : EDVIRSP, CRISTINA, FNAEG
- videosurveillance et biométrie dans nos bahuts, dans nos rues, dans nos quartiers…
- omniprésence policière
- majorité pénale abaissée à 12 ans
- création de nouveaux centres d’emprisonnement pour mineurs
- « veille de l’opinion » ( contrôle d’internet )

C’est dans la rue que tout se jouera !!

Avant les vacances, à Lyon, une trentaine de lycées publics et privés ont été bloqués . Le 18 décembre, c’est 10 000 lycéens ( 80 000 en France) qui répondaient avec rage aux provocations de l’ Etat. Des feux s’allument en Grèce, en Italie, en Allemagne, aux USA… Partout le capitalisme veut soumettre l’éducation à la loi du marché. Nous ne voulons pas de cette école qui nous apprend la soumission, pas de celle au service du commerce qui cherche à rendre les élèves rentables. Nous luttons pour une éducation publique et égalitaire, basé sur le partage et la diversité des savoirs , etc…

JEUDIJANVIER : MANIFESTATION 11H PLACE DES TERREAUX APPEL AU BLOCUS

LA REPRESSION NE NOUS ARRETERA PAS !!

Les lycéen-ne-s se font matraquer, les journalistes se font censurer… Où est cette fameuse démocratie dont ils nous parlent tant ?!

Jeudi 18 décembre, à la suite de la manifestation lycéenne, les CRS ont usé a outrance de flash-balls, lacrymos et matraques. 38 personnes ont été interpellées et une vingtaine sont poursuivis. Soyons solidaires pour éviter que tant d’arrestations se reproduisent. Contacter TEMOINS si vous avez une info des jeunes inculpés.

Certains médias, de paire avec le gouvernement, tentent de diviser les contestataires entre les pseudo « casseurs » et les « gentils manifestants », ainsi espèrent ils qu’en plus des centaines de flics encadrant les manifs, chacun surveillera son-sa voisine pour éviter un débordement qui pourrait peut-être enfin changer les choses !

Nous sommes tous des casseurs de ces réformes, de ces gouvernements, de ce système !

Pendant la manifestation : Avoir de préférence : Des vêtements discrets pour éviter les arrestation ciblées Du sérum physiologique ( ou de l’eau ) à appliquer dans les yeux ou sur la peau en cas de contact avec du gaz lacrymogène Un foulard, un keffieh…de quoi te couvrir le visage pour ne pas être reconnu par les flics, et l’humidifier pour te protéger du gaz. Une bouteille d’eau et de quelque chose à grignoter pour te redonner des forces

Penser à : Rester groupé et mobile, ne jamais partir seul-e de la manif Ne pas paniquer en cas de charge, rester dans le cortège Surveiller, sans en devenir paranoïaque, les policiers aux abords de la manifestation mais aussi ceux en civil infiltrés dans le cortège Éviter de courir pour rien, cela te fatigue et peut créer un mouvement de panique

En cas d’arrestation : Quand tu te fais arrêter, cris ton nom aux manifestants, évite les insultes ou les coups à l’égard des flics En garde à vue, tu as le droit de voir un médecin et un avocat, et surtout de ne rien déclarer. Cela peut t’aider à ne rien dire qui ensuite pourrait jouer contre toi ou contre un autre inculpé On peut refuser le fichage ADN, c’est un délit puni par la loi, mais pas toujours sanctionner et des caisses de solidarité peuvent t’aider à payer l’amende si amende il y a.

si tu es témoin d’une arrestation contact le numéro Témoins : 06 43 08 50 32

Coordination Lycéenne Lyonnaise

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 janvier 2009 à 16:52

    apparemment 5 arrestations aujourd’hui.
    Rassemblement à Marius Berliet (info reçue à 16h) pour la libération des arrêtés.

    Ce soir, réunion de la caisse de solidarité à 19h à la luttine !
    Si vous avez des infos complémentaires, merci de contacter la caisse de solidarité/témoins au 06.43.08.50.32

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info