Chantier d’été des Tanneries à Dijon du 16 au 24 juillet 2010

924 visites

L’avenir des Tanneries est de nouveau compromis
par les mégalomanies de la Mairie. Retour à la lutte !
On ne sait pas de quoi demain sera fait...
mais on sait qu’on ne se laissera pas faire.

On vous invite à venir parer au danger et
donner des coups de pieds aux fatalités.
Ensemble on reste en chantier, on planche sur les options, et on hausse le ton !

On aime trop les petits et grands bonheurs collectifs des chantiers d’été et cette opportunité de croiser plein de gens en continuant la construction, en renouvelant et transformant les Tanneries.

Cette année c’est particulier parce qu’on se prépare à lutter de nouveau pour l’avenir de l’espace autogéré (des appels là-dessus d’ici peu sur squat.net/tanneries). Après avoir construit les Tanneries, c’est pas vraiment « range tes outils », mais « finis ou démolis ». Alors on a tout spécialement envie de soutien, besoin de se sentir renforcé et inspiré par plein de gens qui ont croisé les Tanneries et pour qui ce lieu a du sens. On voudrait aussi que ce soit l’occasion pour plein d’autres d’y passer pour la première fois.

Si ce chantier s’annonce donc d’humeur plus offensive que d’habitude, ça n’empêchera pas les concerts (du hiphop-dub-ska-crust le 15 juillet pour ceux qui arrivent en avance, de la surf music prof de skids ou des violons revengers en sauvage ou encore de la pop synthétique le 27 juillet pour ceux qui resteront fignoler le rangement - voir les annonces complètes sur brassicanigra.org).

Ca n’empêchera pas non plus les danses, ni les balades dans les combes et le tournoi de Ping Pong, les soirées lectures et films, les journées potagères, les étirements après le travail, les gestes pour se défendre ou grimper, les blind tests...

Alors on vous attend nombreux-ses, ravivé-e-s par la chaleur de l’été, boosté-e-s par la lutte qui s’annonce !

Venez avec des tentes si vous voulez, parce que les sleepin’ sont à reconstruire, et plutôt sans vos animaux de compagnie.

Pour les Dijonnais-es qui ne seraient pas hébergés sur place, il sera possible de rejoindre les chantiers tous les jours ou de passer après le boulot.

Au programme :

  • Préparations de manifs, actions, interventions
  • Edification de la navette spatiale de la cuisine et du salon de l’espace collectif
  • Ajout d’un pan d’escalade
  • Exploration, vide-grenier et rangement des Hangars Qui Puent
  • Déco, éclairages et graphismes en grand
  • Création d’une piste de roller derby
  • Château en papier mâché
  • Archivage de tracts, affiches, journaux, photos pour cultiver la mémoire
  • des luttes
  • Mécanique pour un pool de vélos collectifs
  • Journée au potager collectif des Lentillères
  • Tournoi international de ping pong 5e édition
  • Visite guidée de l’histoire des squats à dijon
  • Lecture de "tôt ou tard, politique de l’auto-stop" sur un péage
  • ...

—Tremplin vers d’autres aventures —

Se rendre aux chantier d’été des Tanneries, ça peut :

- être une étape vers le Val de Suza où les chantiers du train à grande vitesse reliant Lyon-Turin sont empêchés par les habitants. Pour donner une idée, la dernière fois qu’un convoi militaire a tenté de venir dans la vallée, il est resté coincé dans un tunnel. Mais les camarades des montagnes appellent à être rejoints cet été pour stopper les prochaines tentatives.

- constituer une transition vers Freiburg où le Kommando Rhino, regroupement d’habitats et espaces autonomes, est menacé d’expulsion le 30 juillet. Les camarades de là-bas appellent à venir occuper la ville et à défendre les lieux face aux assauts policiers dès le 28. (voir supersquat.org)

Contacts :


Espace autogéré des Tanneries
17 bvd. de Chicago
21 000 Dijon
Tel : 03 80 666 481 - mail : tanneries(arobase)squat.net - http://squat.net/tanneries
Arrivée en stop et voiture : sortie « Dijon centre » en arrivant d’un peu partout - « rue d’auxonne » quand on arrive depuis Paris.
Depuis la ville : ligne 12 -arrêt « Chicago »

samedi 16 juillet 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info