Commémoration de la loi sur les signes religieux : La production d’un racisme respectable

557 visites

Tout comme à Lyon où est appelé ce samedi 15 mars un appel à rassemblement, émanant d’ une trentaine associations pour l’abrogation de la loi du 15 mars 2004 dite « sur les signes religieux dans les écoles publiques ».

Cet article paru dans le site "Les mots sont importants.net" nous propose une reflexion qui interroge les différentes notions liées à l’islamophobie, au racisme mais aussi au comunautarisme, à l’ethnicité et à certains de leurs dangers :

PNG - 8.6 ko

Un rassemblement commémorera, samedi 15 mars 2014 à 15H00, Fontaine des Innocents à Paris (Châtelet), le sinistre anniversaire des dix ans de la loi sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À l’occasion de ce sinistre anniversaire, nous avons republié le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les élèves - les voilées, les dévoilées et les autres... ? Bien d’autres réflexions doivent y être ajoutées pour que le bilan soit complet, notamment sur les effets de division et de diversion de la campagne anti-voile et sur le dramatique dévoiement du féminisme qui lui sert d’argumentaire, mais aussi et surtout sur les suites innombrables qu’a eue cette loi sur le terrain idéologique, politique et social pendant la décennie qui a suivi, que ce soit la loi anti-niqab de 2010, les interdictions de sortie scolaire aux mamans voilées, l’affaire Ilham Moussaïd et plus largement la production et la diffusion massive d’une voilophobie et d’une islamophobie « respectables ». C’est sur ce dernier point que revient ce texte de Saïd Bouamama, initialement paru en 2004.

C’est de manière artificielle que le débat sur " le foulard à l’école " a été relancé au cours de l’hiver et du printemps 2003. Nous disons artificielle car la réalité sociale attestait alors, au contraire, d’une baisse notable des situations " problématiques " : Selon Hanifa Chérifi ( médiatrice de l’éducation nationale), le nombre de conflits dans les établissements scolaires était passé de 300 à 150 depuis 10 ans. Ce qui est à questionner n’est donc pas un " retour du foulard " qui n’existe pas mais les raisons, les motivations, les enjeux et les conséquences du discours alarmiste sur le foulard à l’école.

JPEG - 87.1 ko

La suite à lire sur : http://lmsi.net/La-production-d-un-racisme

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info