Site collaboratif d’infos alternatives

Comment payer de manière anonyme sur le net ?

Tutoriels Sécurité Informatique 4 compléments

Quand on fait ses achats sur le net, en général on ne se pose pas trop de questions, on sort sa CB ou on utilise son compte paypal pour payer et hop c’est fait !

Pourtant, il existe un certain nombre de situations où on aimerait éviter d’être tracé sur l’historique de nos achats par notre banque (et donc par les flics & Co) comme lorsque on achète des produit illégaux en France (brouilleur d’onde, aimant surpuissant...) ou encore lorsqu’on achète des bouquins tels que "anarchiste cook book" ou quand on commande des stickers appelant à l’émeute. Enfin quand on achète un nom de domaine internet (tuetonpatron.com par exemple) et qu’on a pas trop envie de se retrouver dans la situation du jura lib (voir ici).

Dans le monde physique, on utilise du cash pour faire tout ça de manière anonyme.

Mais comment faire dans le monde virtuel du web ?

Examinons ensemble plusieurs solutions :

Les tickets prépayés :

PNG - 10.8 ko

La méthode la plus simple mais qui n’est pas encore acceptée par beaucoup de sites.

Comment sa marche ?

Super simple, on se rend dans un bureau de tabac, et on demande un ticket de payement prépayé, on paye en cash (si on paye en CB on perd tout l’intérêt), le/la buraliste nous donne un ticket de caisse avec un numéro (comme pour les recharges de téléphone), il n’y a plus qu’à l’utiliser sur un site qui l’accepte

Exemple de ticket prépayé :
http://www.neosurf.info
https://www.paysafecard.com

Le paiement par Audiotel

PNG - 10.5 ko

Très populaire dans les années 90/2000 le payement par téléphone est de moins en moins accepté et surtout pour les petites sommes de moins de 10€, mais bon c’est un moyen de paiement anonyme assez simple alors on vous le présente en quelques lignes.

Le principe : envoyer un sms ou appeler un numéro de téléphone surtaxé qui va vous donner un code de payement comme pour les tickets.

Pour que ça soit anonyme par contre, il faut utiliser un téléphone jetable c’est-à-dire un téléphone neuf avec une carte sim anonyme (on reviendra plus en détails ensuite sur comment utiliser un téléphone jetable).

Le paiement avec une carte bleue prépayée

PNG - 10.1 ko

Bon on rentre dans du un peu plus difficile à utiliser mais qui contrairement aux 2 premières solutions fonctionne quasiment partout et pour toutes les sommes.

C’est quoi une carte bleue prépayée ?

C’est une carte bleue qui physiquement ressemble à une carte bancaire classique sauf qu’elle n’est pas reliée à votre compte en banque. On la recharge avec du cash dans les bureaux de tabac, sur internet ou par téléphone, et suivant les modèles on peut ensuite payer sur le net avec, retirer l’argent dans un distributeur classique et même recevoir des virements bancaires. (Voir la fiche wikipedia pour plus d’info sur le fonctionnement).

Quel modèle choisir ?

Pas mal de sites proposent des comparateurs de cartes prépayées car il faut savoir que plus d’une 30taine de marques existent. On peut trouver un comparatif ici par exemple : http://www.compare-cartes-bancaires-rechargeables.fr/choisir-sa-carte.html.

Dans les faits ?

Bon, en réalité on a beau comparer dans tous les sens, quand on a réussi à trouver un buraliste qui vend des cartes bleue prépayées (et qui en a encore en stock), on n’a pas trop le choix du modèle.

Ce qu’il faut retenir c’est que le premier rechargement est bien souvent le plus facile à faire car ensuite il faut en général envoyer une photocopie de sa carte d’identité/passeport pour pouvoir recharger une seconde fois. Globalement on ne peut de toute manière pas dépasser 5000€ et 5 rechargements sans carte d’identité pour les fournisseurs de cartes les moins regardants. Du coup on vous conseille de faire un seul rechargement de la somme dont vous avez besoin (prévoir un peu plus large pour des éventuels frais bancaire dont on parlera ensuite) et pour une sécurité optimum ne se servir de cette carte qu’une seule fois et la changer pour un nouvel achat.

(On ne va pas faire de pub pour telle ou telle marque, mais sachez qu’à titre personnel avant de faire ce tuto on a testé une carte de marque PCS (à des fins de test uniquement) et elle a très bien fonctionné)

Ok mais comment on active/recharge cette carte concrètement ?

Suivant les cas, ou le buraliste peut vous activer directement la carte ou alors bien souvent (pour les cartes PCS par exemple) il faut envoyer un sms avec le numéro de la carte suivi du numéro du ticket de rechargement acheté dans le bureau de tabac afin d’activer la carte. Du coup, pour rester anonyme, il faut acheter un téléphone jetable (du coup ça revient un peu cher d’utilisation, mais bon la sécurité à un prix)

Ok, mais c’est quoi ces téléphones jetables ?

Popularisé par la série "The Wire", les téléphones jetables sont des téléphones que l’on achète en boutique spécialisée mobile qui fleurissent un peu partout ou en bureau de tabac. Un peu comme pour les cartes bleue prépayées, la première activation et le premier rechargement sont assez simples et anonymes (ça peut être fait directement par le vendeur, ou simplement en appelant un numéro de téléphone ensuite . Il peut aussi s’ activer automatiquement (Orange par exemple) ou pour d’autres (Lycamobile par exemple) vous êtes mis en relation avec un opérateur qui vous demande vos nom, prénom, numéro de carte d’identité mais qui en réalité ne vérifie rien du tout) par contre bien souvent au bout d’un certain nombre de rechargements ou d’une trop grosse somme, vous serez obligé d’envoyer une photocopie de votre carte d’identité.

On vous conseille donc de prendre un téléphone avec une recharge minimum de 5€ activée en magasin, et après votre activité avec votre carte bleue prépayée, vous allez vous débarrasser de ce téléphone.

Conseils de sécurité :

1# Pour plus de sécurité, quand vous effectuez l’achat du téléphone, et de la carte prépayée, et quand vous utilisez le téléphone jetable, ne portez pas avec vous votre téléphone normal. L’astuce ici est de ne pas éteindre l’autre mais de le laisser chez soi par exemple. De cette manière votre opérateur téléphonique ne sera pas en mesure de savoir et puis prouver une relation avec vous et le téléphone jetable.

2# Pour vos achats respectez des habitudes sécurisées qui consistent à éviter l’utilisation des cartes técély, de vérifier un peu l’entourage des magasins que vous allez fréquenter avec http://lyon.sous-surveillance.net/ et de payer toujours en cash. Il est aussi suggéré d’aller dans des endroits où le vendeur ne vous connait pas forcement et de changer de temps en temps de bureau de tabac.

Ok cool j’ai une carte bleue avec plein de pépettes dessus, maintenant je fais quoi ?

Bien il faut savoir qu’un certain nombre des sites internet refuseront l’utilisation de cette carte bleue car les formulaires des sites demandent un titulaire de la carte bleue, or justement il n’y en a pas !

On fait comment alors ?

- Premier choix on trouve des sites pas trop regardants.
- Deuxième choix, on ouvre un compte Paypal avec une adresse mail anonyme et on transfère l’argent de la carte bleue sur le compte Paypal ensuite on peut payer directement avec ce compte paypal anonyme.

Par contre attention, quand on paye avec un compte Paypal, celui-ci prend une commission de 4% donc si on a rechargé 100€ on aura que 96€ d’utilisable.

Et si le site n’accepte pas Paypal ?

Bien il reste le payement par monnaie virtuelle, on vous explique le fonctionnement ensuite.

La monnaie virtuelle

PNG - 28.2 ko

Les BitCoin

Pour faire bref c’est le cash sur internet. Un nom qui vient de l’anglais Coin (monnaie) et bit (le bit informatique - binaire). C’est un mode de paiement en ligne décentralisé et cryptographique. D’un point de vue technique, ce mode de paiement utilise un registre public des transactions dont tout monde peut vérifier son existence et sa véracité. Quelques avantages sont le manque du contrôle de cette monnaie par une entité - organisation, la possibilité que tout monde a de vérifier le registre, et il n’entraine pas d’autres frais. Et quelques désavantages sont le niveau d’acceptation dans le monde aujourd’hui et le fait que leur valeur change constamment et de manière imprévisible.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bitcoin
https://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_%C3%A9lectronique

Pourquoi vous parlez que de Bitcoin ?

Ici, on va vous parler uniquement de l’utilisation de la monnaie virtuele Bitcoin qui est la monnaie la plus populaire et la plus largement utilisée, il en existe d’autres (Terracoin, Litecoin, ...) mais elles sont acceptées sur beaucoup moins de sites et surtout on a jamais testé, alors si des personnes connaissent n’hésitez pas à améliorer ce tutoriel en envoyant le votre !

Petit conseil pour ceux/celles qui n’ont jamais utilisé Bitcoin :

Tout d’abord, le cours élevé du Bitcoin n’est pas un problème si on achète que la quantité dont on a besoin et que l’on fait ses achats sans tarder. Dans les faits, les vendeurs sont obligés d’adapter leurs prix au cours du jour du Bitcoin, si ils veulent encore vendre quelque chose (avec une inflation de plus de 100% en moins d’un mois, leurs prix ne seraient plus réalistes du tout). Il ne faut pas acheter plus de Bitcoins que ce qu’on va dépenser en achat immédiat, justement à cause de la volatilité du cours et donc le risque de perdre gros si on garde ses Bitcoins trop longtemps.

Comment on fait concrètement ?

Pour l’Europe, le site www.localbitcoins.com est ce qu’il y a de mieux pour acheter ou vendre des Bitcoins(BTC), parce qu’il y a moyen de le faire anonymement si on s’y prend bien (communiquer une adresse email créée uniquement à cet effet. Encore une fois pensez à TOR pour votre anonymat). Il ne faut en aucun cas communiquer son vrai nom en créant et en utilisant ce compte mail, sinon pour l’anonymat c’est fichu.

Donc on crée un compte sur www.localbitcoins.com avec un e-wallet (portefeuille électronique à Bitcoins) correspondant. Le seul moyen d’acheter des Bitcoins anonymement, est d’échanger les Bitcoins nécessaires contre du cash. Le site va vous donner les vendeurs de BTC contre du cash le(s) plus proche(s) de chez vous et le prix qu’il(s) demande(nt) par BTC, vous notez le nombre de BTC demandés et rentrez en contact avec celui qui vous convient. Cette quantité va être bloquée (escrow) tant que vous n’indiquerez pas au site que tout s’est bien passé. Prenez un vendeur qui a déjà plusieurs ventes à son actif et aucun problème, c’est le pourcentage qui figure à côté de son alias entre parenthèses à côté du nombre de BTC qu’il a à vendre.

Une fois que les BTC sont dans votre e-wallet de localbitcoins, il ne vous reste plus qu’à les transférer vers l’e-wallet rattaché à votre alias sur le site de vente (SR ou autre). Vous trouverez la séquence alphanumérique qui correspond à votre alias en allant voir les données rattachées à votre compte(account) sur le site de vente. Pour aller plus vite, lors de l’achat vous pouvez demander au vendeur de verser les BTC directement sur votre e-wallet SR en lui communiquant la séquence alphanumérique. Normalement, cela ne pose aucun problème, mais vous ne serez plus protégés par le système de garantie(escrow) localbitcoins, c’est à vous de peser le pour et le contre.

Sécurité informatique

L’idéal est de créer et utiliser le compte email de confiance et le compte www.localbitcoins.com/fr/ à partir de TOR. Vérifiez que votre adresse IP n’est pas en France par hasard. Une autre solution serait de passer par un VPN de confiance (par exemple autistici, ou riseup / tuto bientôt)

Le fait que le registre de transactions soit public entraine des problèmes de sécurité. Cela veut dire que tout monde peut voir l’historique des transactions et donc voir à quel moment une entité avait dans sa possession un BitCoin spécifique. Il est donc très important de faire gaffe à ne pas faire des liens entre vous et la personne qui fait la transaction. C’est pour cette raison qu’il faut utiliser des adresses email jetables et aussi d’utiliser un outil pour anonymiser votre achat.

Encore des petits conseils sécu :

Voilà, maintenant vos BTC sont sur l’e-wallet du site de vente et vous pouvez commander ce que votre petit coeur désire. Essayez de toujours commander dans l’espace Schengen pour minimiser le plus possible le risque de fouille par les douanes. Et envoyez votre nom et l’adresse de livraison en utilisant le cryptage PGP de votre vendeur, vous trouverez la clé de cryptage publique (public PGP encryption key) de votre vendeur dans la zone prévue à cet effet de son compte (account). Vous trouverez le programme de cryptage et décryptage en suivant ce lien : http://gpg4usb.cpunk.de/download.html

Un tuto pour utiliser PGP ce trouve ici :

Tutoriel : sécuriser un compte messagerie sur PC

Conseil sécurité pour l’achat final !

Bon voila vous avez d’une manière ou d’une autre de l’argent anonyme à dépenser sur le net, reste quelques petits conseils pour ne pas que tous vos effort d’anonymisation n’aient été vains :

Alors on vous a dit plusieurs fois d’utiliser TOR, pourquoi ?

Parce que TOR est le moyen le plus de confiance aujourd’hui pour gagner de l’anonymat. Suite aux révélations de Snowden nous savons que la NSA n’est pas capable de casser cet anonymat pour le moment. Il faut bien sûr penser à quelques astuces comme de ne se pas connecter via TOR sur notre adresse personnelle mail type gmail ou notre facebook ou de ne pas se tromper d’un coup de navigateur.

Un super tuto existe déjà ici : L’anonymat sur Internet grâce à la technique du routage en oignon.

En plus Tails embarque maintenant "Electrum Bitcoin Wallet" ! C’est donc certainement la meilleure façon (et la plus simple) d’être sûr.e que nos transactions passent par le réseau Tor.

Quelle adresse donner et pourquoi ?

Pour l’achat de services sur internet (nom de domaine par exemple) on peut se créer facilement une fausse identité crédible grâce au site : www.fakenamegenerator.com

Pour les noms de domaine, numéro de téléphone, etc ... le risque en donnant une fausse adresse est qu’en cas de procédure judiciaire vous ne pourrez pas vous défendre (mais du coup en même temps on ne vous trouvera pas) du coup les services risquent d’être désactivés, c’est un risque à prendre en compte.

Pour recevoir des produits réels, l’astuce est d’installer une boîte aux lettres aux normes PTT (les facteurs peuvent les ouvrir) devant une des multiples maisons abandonnées qui composent la ville et d’y apposer le faux nom (attention les flics/voisins peuvent alors croire que vous vous apprêtez à ouvrir un squat et que vous surveillez la maison).

That’s All Folk !

The_Invisible_Wire_Squad

P.-S.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à envoyer vos commentaire pour amélioré l’article !!

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 juillet 2016 à 10:32, par David

    kiko, l’interet d’acheter des bitcoins anonymements c’est que justement a l’achat tu ne soit pas tracable...
    Car une fois que tu as acheté tes bitcoin avec ton identité tu peux changer de Wallet c’est repérable... Et pas seulement par les autorités mais par tout le monde...
    Si tu veux acheter des bitcoin anonymement avec des PCS Paysafecard Transcash et autres moyens de paiement en espèces tu as http://bitcoin-central.com avec des frais de moins de 2% qui diminuent en fonction des recommande que tu fait !
    Et pour la mastercard PCS tu es limité a 2500 euros de maniere anonyme pour une carte a 20euros çava hein ?! :D

  • Le 25 mai 2016 à 10:55, par kiko

    L’achat de bitcoins étant légal, en quoi est-il nécessaire de se les procurer anonymement ?
    N’est-il pas possible de transférer ensuite ces bitcoins dans un portefeuille qui assurerait l’anonymat et à partir duquel on effectuerait la transaction ?

  • Le 14 mai 2015 à 16:03, par

    sur les Cartes PCS, on ne peut désormais mettre qu’une seule recharge (moins de 250€) sur la carte sans donner d’identité.
    Après le premier rechargement, il faut décliner une identité sur un formulaire web ou par téléphone. Il n’y a cependant pas de vérifications, et ils ne demandent pas de justificatif.
    On ne peut pas accéder au formulaire web avec le navigateur Tor :(
    Par contre cela fonctionne avec un VPN.

     ! Ne surtout pas se connecter à ce genre de services sans Tor ou sans VPN !

  • Le 18 mars 2015 à 19:34, par

    Tails embarque maintenant "Electrum Bitcoin Wallet" ! C’est donc certainement la meilleure façon (et la plus simple) d’être sûr.e que nos transactions passent par le réseau Tor -qui reforce significativement la possibilité d’anonymat sur les internets-.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Informatique - Sécurité » :

EZLN : Un autre internet est-il possible ?

Les Zapatistes du Chiapas invitent à l’édition Cybernétique du Festival pARTage pour début aout, avec pour principale question : "un autre internet est-il possible", et invitent tous les groupes, collectifs, et organisations qui construisent un "autre" espace, de (dé)construire des réponses, et de...

> Tous les articles "Informatique - Sécurité"