Communiqué de l’Espace Communal de la Guillotière suite au rendu du procès

1568 visites
Lyon 7e

Le 24 février dernier, l’huissier du justice est venu remettre un commandement de quitter les lieux aux habitants de l’Espace Communal de la Guillotière. 2 mois ont été accordés, 2 mois pour continuer à faire vivre cet espace et renforcer la solidarité sur le quartier.

Le 25 novembre dernier, un collectif de demandeurs d’asile et leurs soutien ont réquisitionné un bâtiment appartenant à la famille DESCOURS au 45 rue Béchevelin. Cette réquisition a pour objet de mettre à l’abri les demandeurs d’asile laissés à la rue par les services de la Métropole, de la Préfecture et utiliser une partie du bâtiment pour organiser l’entraide et la solidarité sur le quartier de la Guillotière. Ainsi est né l’Espace Communal de la Guillotière !

Ce bâtiment inoccupé depuis 2015, est l’objet d’un compromis de vente avec le promoteur UTEI qui comme tout le monde le sait, a pour projet de démolir une grande partie de l’îlot Mazagran. C’était sans compter sur le collectif Habitons Mazagran et des habitant.es du quartier, qui après plusieurs années de lutte ont réussi à imposer un moratoire sur ce projet immobilier. Après un cycle de concertation mené par la mairie, vaste enfumage destiné à noyer le poisson et épuiser les opposants, l’avenir de l’îlot est plus flou que jamais.

C’est dans ce contexte que la famille Descours, pour préserver ses intérêts et la vente de son bâtiment (1 millions d’euros environs), et alors que les habitants voulaient négocier, a lancé une procédure judiciaire pour l’expulsion immédiate des occupants sans solution de relogement.

Ce lundi 24 février, l’huissier du justice mandaté par les fils Descours est venu transmettre en main propre le compte rendu de la décision de justice. Grâce au soutien et à la détermination des habitants, l’expulsion immédiate n’a pas été retenue. Les habitants du 45 rue Béchevelin ont obtenu un délai de 2 mois à compter de cette date. Une première victoire pour l’Espace Communal !

Malheureusement, c’était sans compter sur l’avidité des frères Descours. Alors que les habitants ont reçu l’ordre de quitter les lieux le 24 avril avec le risque de se retrouver à nouveau à la rue, les propriétaires, qui s’apprêtent pourtant à encaisser un chèque d’1 millions d’euros si la vente de leur bâtiment est actée, se sont empressés de leur transmettre un ordre de paiement de plus de 950 euros correspondant à leurs frais de justice en les menaçant de saisir « leurs biens » en cas d’impayé ! Loin des valeurs de solidarité et de charité portées par leur père, les frères Descours refusant tout dialogue avec les occupants et de trouver une solution à l’amiable, frustrés par leur défaite lors du procès, viennent aujourd’hui jouer les charognards sur le dos de personnes vulnérables. Honte à eux !

Par ce communiqué, les habitants et collectifs de soutien à l’Espace communal de la Guillotière souhaitent rappeler leurs revendications.

Au vue du moratoire mis en place sur le projet immobilier de l’îlot Mazagran, au vue du désir des habitants de continuer à habiter en ces lieux et faire vivre des liens de solidarité avec le reste du quartier, et au vue des nombreux soutiens qui se sont manifestés ces 3 derniers mois pour cette occupation, nous réaffirmons l’évidence qu’il n’y a aucune urgence à expulser ce bâtiment, qui dans tout les cas restera vide jusqu’à la signature du prochain Plan Local de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Dans ce contexte les habitants et soutiens à l’Espace Communal de la Guillotière estiment que l’ouverture d’un dialogue avec les propriétaires ainsi que les élus d’arrondissement ou de la Métropole est un préalable à toute intervention. Dans la situation actuelle aucune garantie de relogement ne permet d’assurer aux habitants un futur digne et désirable.

Nous invitons tous.tes les habitant.es, collectifs, associations du quartier ou de la ville de Lyon à venir nous rencontrer et découvrir les initiatives partant de ce lieu et pourquoi pas d’y participer.

Nous appelons également toutes les personnes qui souhaitent afficher leur soutien à signer la pétition.

P.-S.

Pour continuer à faire vivre le lieu vous pouvez adhérer sur place à l’association de l’Espace Communal de la Guillotière.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Espace communal de la Guillotière » :

>Deux jours pour résister ensemble les 10 et 11 juillet

Nous vous invitons au 45 rue Béchevelin vendredi 10 juillet à 19H30 pour une discussion autour de l’ouvrage « Quartiers vivants », et samedi 11 juillet à partir de 11H pour un repas partagé. Contre l’expulsion de l’Espace Communal de la Guillotière et celles des habitant·es du...

>Des nouvelles de l’Espace Communal de la Guillotière

Pas besoin de se le rappeler, la situation de confinement liée à l’épidémie de coronavirus n’a fait qu’accroître les inégalités qui existaient déjà. De plus en plus de personnes se retrouvent dans la galère. Plus de taf, plus d’argent qui rentre. Plus de quoi payer les loyers, plus de quoi se nourrir...

› Tous les articles "Espace communal de la Guillotière"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>Nid de Coucous ! un documentaire sur les Squats à Lyon

A Lyon comme ailleurs, pour les jeunes squatteurs et pour les familles sans papiers, il faut lutter pour habiter et habiter pour lutter. « Nid de Coucous », documentaire de 2012, raconte l’histoire de ces indésirables et de ces sans voix, qui à l’échelle d’un immeuble ou à l’échelle d’un pays, occupent...

› Tous les articles "Logement / Squat"