Communiqué de l’Union Départementale CGT suite à la manifestation du 12 septembre

1058 visites

Mardi 12 septembre 2017, la journée d’action intersyndicale contre les projets d’ordonnances « Loi travail » a été réussie. A Lyon, cette journée a été tristement perturbée par les provocations policières.

A Lyon, ça gaze….

Provocations policières

Mardi 12 septembre 2017, la journée d’action intersyndicale contre les projets d’ordonnances « Loi travail » a été réussie par l’ampleur des arrêts de travail et des manifestations, 10 000 manifestants à Lyon et plus de 400 000 dans tout le pays.

A Lyon, ville où était élu le Ministre de l’intérieur Gérard Collomb, cette journée a été tristement perturbée par les provocations policières. Dès le premier pas du cortège de tête, celui ci s’est retrouvé bloqué par les « forces de l’ordre » alors que la manifestation démarrait dans des conditions normales grâce à la présence du service d’ordre de la CGT.

Les forces de police sont responsables des blessures de plusieurs manifestants dont un membre du service d’ordre de la CGT.
Ce blocage, décidé par le pouvoir politique, a fait monter la pression. La police a délibérément chargé sans raison une partie des manifestants les mettant dans une nasse leur interdisant l’accès à la manifestation. Le droit constitutionnel de manifester n’a pas à être entravé.

La tentative de mise en garde à vue d’une centaine de manifestants a été un échec grâce au sang froid et la solidarité des manifestants.
La direction de l’Union Départementale CGT du Rhône et de la métropole de Lyon, avec son secrétaire général João Pereira Afonso, a permis après de difficiles pourparlers avec la police, qui manifestement avait l’ordre de ne pas discuter avec les représentants syndicaux, de débloquer la situation et de libérer les gardés à vue.

Pendant plus de 2 heures, la manifestation n’a pu démarrer tant que la libération des gardés à vue n’a pas été effective.
Une partie importante des manifestants n’ont pu effectuer le parcours.

Comme le fait remarquer un article de Libération, le dispositif policier allégé à Paris a permis une manifestation sans incidents contrairement à Lyon.
Il est temps que nous revenions à Lyon à un déroulement des manifestations laissant leurs gestions aux organisateurs, ce qui était le cas il y a encore peu de temps.

Les violences ne doivent pas atteindre leur but qui est la démobilisation des salariés, des privés d’emploi et des retraités. Au contraire la CGT 69 appelle à se mobiliser sur les lieux de travail, à décider collectivement de faire grève et de participer aux manifestations à venir, à commencer par le 21 septembre.

Lyon le 13 Septembre 2017,
Commission Exécutive de l’UD CGT69

P.-S.

Le but de la demande de cette publication est non pas de donner raison à la CGT mais d’équilibrer les débats. A aucun moment dans les articles lus sur le site n’apparaît la tentative du SO de la CGT de forcer la ligne de flics au moment de la 1re nasse (avant la 2e rue Pierre Robin). Il y a eu le même traitement de la part des flics (gazage et matraquage) et des blessés.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

› Tous les articles "Salariat - précariat"