Communiqué suite à l’occupation des bâtiments de la présidence par le Collectif des étudiant-es sans papiers

571 visites

Pour l’inscription immédiate de tous et toutes nos camarades demandeurs d’asile et sans papiers !

Ce jeudi 11 février, le collectif des étudiant-es étrangers de Lyon, sans papiers et solidaires - qui se bat notamment depuis le début de l’année pour faire inscrire les camarades sans papiers qui le souhaitent à l’université - a occupé les bâtiments de la présidence de Lyon 2 pour rencontrer le Président Jean Luc Mayaud. Nous exigions l’inscription immédiate d’une quinzaine de nos camarades demandeurs d’asile et sans papiers.

En cette rentrée 2015, grâce aux actions du collectif nous avons ainsi pu faire inscrire une vingtaine de sans papiers. Une première victoire !

- Victoire contre les injonctions du préfet du Rhône Michel DelPuech*, qui ordonnait en déjeuner avec le Président de l’Université Lyon 2 – Jean Luc Mayaud - de cesser d’inscrire les sans-papiers (!)
- Victoire contre la Présidence de Lyon 2 et le Président lui-même, qui acceptant cette collaboration avec la préfecture, relayait ces consignes pour justifier des refus d’inscription !

Malgré tout cela, la détermination du collectif a permis de les faire plier et de remporter une première bataille.

Depuis le début de ce second semestre, nous nous battons encore pour faire inscrire près d’une quinzaine de nos camarades demandeurs d’asile et sans papiers, pour nombre d’entre eux/elle arrivés très récemment sur le territoire.

Dans cette situation d’extrême précarité et d’incertitude administrative, pouvoir étudier dès aujourd’hui, c’est déjà un peu moins d’isolement et de danger. C’est l’espoir de commencer une nouvelle vie.

Lors de l’occupation des bâtiments de la Présidence, les Vice-présidents Landon, Péguy et Baumstark ont clairement reconnus que la préfecture bloquait les inscriptions, et en bonne entente avec celle-ci, la présidence faisait le choix de relayer... et de collaborer !

Ainsi, la seule réponse concrète qu’aura finalement apporté la présidence de Lyon 2 c’est de faire intervenir les forces de l’ordre sur le campus après 2h d’occupation.

Alors que les CRS encerclaient l’Université et commençaient à pénétrer les bâtiments, les occupant-es, dont nombre de sans papiers ont été contraint de lever l’occupation à quitter les lieux !

JPEG - 99 ko

La réponse des étudiant-es et enseignant-es, rapidement prévenu-es de la situation par des débrayages immédiats d’amphis pour informer de la situation qui nous avait été réservée n’aura pas tardé. Rapidement, un appel à manifestation pour la fin d’après-midi au départ de l’Université est décidé.

Plus de 350 personnes étudiant-es ou non, personnels et enseignant-es de Lyon 2, de l’ENS, Science po ou d’ailleurs- ont répondu présent-es et exprimeront leur solidarité avec les sans-papiers et exigeaient avec courage et détermination l’inscription immédiate de tous nos camarades sans papiers.

Alors que l’état d’urgence vient d’être constitutionnalisé, que les contrôles au faciès et la répression s’intensifient encore, nos camarades sans papiers sont parmi les premières cibles de cette traque.
Sans inscription, la situation de nos camarades est plus fragile que jamais !

Dans cette situation, nous ne pouvons plus rester passifs et silencieux !

Alors que l’État veut chasser nos camarades, nous n’avons d’autre choix que de renforcer notre solidarité concrète et immédiate, de nous mobiliser et de nous opposer avec détermination !

Nous lançons un appel large aux étudiant-es, personnels, enseignant-es, aux syndicats et aux associations à nous soutenir concrètement dans notre démarche.

Nous restons déterminé-es et mobilisé-es !

La défaite n’est pas pour nous une option ! Jusqu’au bout, nous resterons déterminé-es !

C’est pas la préfecture qui fera sa loi à l’Université, inscription immédiate de tous nos camarades sans papiers

Halte à la collaboration des instances dirigeantes de l’université avec la préfecture !

C’est pas les sans papiers qu’il faut virer, c’est le Préfet, et la Présidence de l’Université !

Tenez vous informé via la page facebook : « Collectif des étudiant-es étrangers de Lyon, sans papiers et solidaires »
https://www.facebook.com/Collectif-des-%C3%A9tudiant-e-s-%C3%A9trangers-de-Lyon-sans-papiers-et-solidaires-161228107544728/?fref=ts
Téléphone : 07 68 25 59 86

P.-S.

en ce début de rentrée universitaire, la préfecture du rhône a en outre transmis une circulaire à Forum Réfugiés, afin de les informer de ne plus orienter les demandeurs d’asile vers les universités, qu’ils n’avaient plus droit de s’y inscrire.. (!)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Collectif des étudiant-e-s étrangers de Lyon, sans papiers et solidaires » :

>Pétition contre l’expulsion de Fernando, demandeur d’asile

La préfecture du Rhône s’acharne contre et les demandeurs d’asile dont Fernando fait partie et veut les renvoyer en Hongrie, malgré les maltraitances subies par les migrants et l’absence d’accès effectif au droit d’asile là-bas, une situation reconnue par les autorités européennes...

>Rassemblement immediat pour exiger la libération de Amine

Amine, un de nos camarades du collectif des étudiant.e.s étrangers sans-papiers et solidaires s’est fait interpeller par la Police Aux Frontières, il risque l’expulsion. Rendez-vous immédiatement devant les locaux de la PAF (92 rue de la Part-Dieu, 69003 Lyon, métro Place Guichard) pour exiger sa...

› Tous les articles "Collectif des étudiant-e-s étrangers de Lyon, sans papiers et solidaires"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Lettre aux voisin.es du 47 rue Béchevelin

Face au froid et à la crise sanitaire, les occupations solidaires se multiplient. Un nouveau bâtiment est occupé sur l’ilôt Mazagran pour intensifier la lutte et organiser concrètement la solidarité.

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"