Contrôleurs TCL : comment augmenter son capital grâce à la justice.

2995 visites
1 complément

Chronique d’un procès inique entre les milichiens TCL et un citoyen lambda.

Il y a quelques années de cela, j’ai fait un article succinct sur un litige entre moi et un contrôleur des TCL. Trois ans plus tard, épilogue du procès qui m’oppose à ce milicien... Oups ! désolé, cet agent de ligne.

Et là, c’est le choc ! Je m’attendais, si ce n’est à ne pas être condamné, à une véritable justice de la part des tribunaux... Je viens de tomber de haut, surtout que lors de la dernière comparution, le juge semblait en ma faveur !

Voici la copie du jugement de la 4e Chambre du Tribunal de Grande Instance ou je devrais dire, de Grande Partialité. Pour éviter un autre procès pour révélation d’identité, j’ai noirci les noms des protagonistes ainsi que le mien et remplacé celui-ci par mon pseudo :

JPEG - 300.8 ko
JPEG - 67.2 ko
JPEG - 779.7 ko
JPEG - 747.7 ko
JPEG - 461.6 ko

J’avais déjà donné une version concise de la chose dans l’article sus-cité mais je vais refaire un petit résumé en reprenant certaines parties de ce jugement.

JPEG - 34.2 ko

Alors oui, je n’avais pas de ticket de transport, il est vrai. Oui j’avais fraudé car j’étais dans une période noire au niveau financier.

Oui, je suis tombé sur une demi-douzaine d’agents de ligne mais ce qu’il n’est pas précisé, c’est que j’ai essayé d’expliquer ma situation économique de l’époque, que je bossais comme un malade pour remonter la pente mais ces messieurs n’en ont eu cure (ce n’est pas leur problème après tout) et je leur ai demandé de me faire vite l’amende pour éviter un retard à mon boulot.

Mais ces messieurs, tout boursouflés de leur petit pouvoir se sont surtout fichu de moi.

Il est clair que j’ai craqué et que j’ai fait un bras d’honneur. Erreur de ma part, j’en suis conscient et je ne le nie pas.

Mais ce bras d’honneur ne s’adressait pas à un membre en particulier (en l’occurrence, Mr Stéphane J.) mais au groupe et je me suis tourné pour souffler un grand coup et non pas tenter de m’enfuir comme dit plus haut.

JE me suis fait rentrer dedans par le plaignant sans avoir cherché un quelconque affrontement physique ni même cherché à m’enfuir.

JPEG - 44.7 ko

J’ai reconnu le bras d’honneur devant le délégué du procureur car cela devait, pour moi, en rester là. J’ai donc eu mes 500€ d’amende.

Pour ce qui est de la suite, je me répète mais je n’ai JAMAIS tenté de me substituer au contrôle d’identité, de violenter qui que ce soit. La chute est consécutive à la propre violence de Stéphane J. De plus, il est bizarre que ne soit pas mentionné l’étranglement dont je fus la victime et les menaces de mort qui suivirent.

Il y avait une demi-douzaine de molosses, la bave sécuritaire aux lèvres, en face de moi, et je ne me serait pas risqué à une quelconque action de bravache au risque de me retrouver dans un état physique lamentable.

Je ne suis pas inconscient à ce point.

Alors non, je ne suis pas responsable de cette soi-disante chute.

JPEG - 65.7 ko

STOP ! STOP ! STOP ! Ne m’en jetez plus ! Personnellement sans être un expert médical mais étant un peu du milieu et ayant travaillé en service de neurochirurgie (et ce qui est cocasse, c’est que ce môssieur s’est fait opérer dans un service où j’exerçais), il faut savoir qu’il y a souvent une récidive quand une hygiène de vie n’est pas au top. Comme par exemple un embonpoint (tiens ? Le gars faisait pratiquement 25kg de plus que moi !) ou faire de la moto, qui n’est pas vraiment indiquée car les vibrations sont très mauvaises et fatigante pour le dos (mais... mais... le sieur faisait de la moto sportive ! Comme de par hasard !) De plus, si on considère qu’il avait un état antérieur à risque (comme dit ci-dessus), on peut dire qu’il pouvait largement en avoir une nouvelle sous peu !

Alors je pense que la chute qu’il a provoquée l’a sûrement fait ressortir mais n’oublions pas une chose, c’est qu’il a chuté en m’agressant moi !

D’ailleurs, le préjudice d’agrément à été refusé car il s’agissait bien de pouvoir conduire une moto ! On voit ce qu’il voulait faire... Se payer une nouvelle bécane pour compenser son manque de... Bref, je pars dans l’insulte gratuite par colère, évitons... évitons...

En résumé, je suis accusé et condamné pour une chose dont je ne me considère pas responsable et que j’espère, cher lecteur, que tu penses la même chose.

Tu me diras, tu n’as que ma version donc tu ne peux être que partial mais si on compare le nombre de personnes qui ont eu ce genre de soucis avec les auxiliaires de justice, tu verras que beaucoup aiment à se faire des fins de mois plus grasses grâce à ce système.

Et personnellement, je n’ai pas vraiment l’habitude de ne pas assumer mes erreurs mais je n’ai pas l’envie non plus de me faire accuser à tort.

Au bas mot, je vais devoir débourser en tout 35 953,57€ pour les différentes parties.

Je vous fait grâce de ce que me coûte mon avocat et de ce que vont demander ceux des autres.

On va aller entre 50 et 60 000€.

Vous vous doutez bien que mon pauvre petit salaire ne me permet pas de payer cette somme pharaonique et que surtout, je ne veux pas la payer (à part mon baveux, ne soyons pas chien il a bossé comme il a pu).

Donc, je ne paierai pas. Tout simplement. Je n’ai pas les moyens de faire appel. Je vais donc entamer dans peu de temps une grève de la faim.

De la résistance passive en plein cœur du tribunal (faudra peut-être que je m’enchaine pour éviter de me faire éjecter de suite).

En gros, je préfère crever lentement, devant les yeux des juges, avocats, flics et racailles judiciaires que de devoir payer pour une chose dont je ne suis pas responsable.

Peut-être que ce n’est pas une bonne solution, peut-être que c’est ridicule pour certains, courageux pour d’autres, crétin pour beaucoup mais je n’ai trouvé que ça dans un pays dont le simple citoyen ne peut plus se défendre contre une machine qui le broie de plus en plus.

Le temps de mettre certaines choses au point et vous serez informés de mon action qui devrait débuter sous peu.

A bientôt.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 24 juin 2010 à 11:40

    Plus un conseil qu’un complément... dans la mesure ou la blessure n’est pas volontaire ( que ce soit leur version ou la tienne) ne peux tu pas voir avec ton assurance civil pour qu’elle prenne en charge cette indemnisation ? Ce n’est pas une amende mais bien une indemnisation, et si ça fonctionnait, ça serait plus facile pour toi :/

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport » :

>[Val de Suse] Emilio arrêté : appel à la solidarité !

Hier, le 15 septembre les carabinieri de Turin ont arrêté l’un de nos copain. Emilio Scalzo, 66 ans, militant historique du mouvement No Tav, est impliqué depuis le début dans la lutte à la frontière entre la Valsusa et le Briançonnais. Il a toujours été en première ligne pour apporter une solidarité...

>[RN88] Nous ne dévierons pas

Après plusieurs temps de mobilisation contre le projet de déviation de la RN 88 entre le Pertuis et Saint-Hostien [1] et alors que se prépare pour le 14 juillet prochain un nouveau rassemblement (avec une marche à pied entre le Pertuis et St Étienne-Lardeyrol), Couac rend compte de ses implications...

› Tous les articles "Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport"