Des bisous pour les un-es, des pavés pour les autres

518 visites

En soutien à tou-te-s nos camarades qui subissent la répression, policière et/ou judiciaire, le collectif brestois contre la loi travail vous envoie des bisous et des brouettes de pavés ! On pense à vous, et à nos propres copain-es brestois-e-s qui luttent à nos côtés ! FACE A LAPRESSION, SOLIDARITÉ ET AUTODÉFENSE !

Le collectif brestois contre la loi travail dénonce la répression et les violences policières qui prennent place avant, pendant et après toutes les actions liées au mouvement social en cours : présence policière anxiogène, fouilles et contrôles d’identité au faciès, confiscations d’objets de protection hautement dangereux tels que du sérum physiologique ou des lunettes et masques servant à se prémunir des gaz, fichage des militant-e-s, perquisitions abusives, interdictions de manifester, assignations à résidence – le tout rendu possible grâce à l’état d’urgence – et bien sûr violences physiques : gazages, matraquages, éborgnements et autres joyeusetés. Aujourd’hui les manifestant-e-s simplement en lutte pour leur droits comme le prévoit notre merveilleuse constitution sont assimilé-e-s aux auteur-e-s des différents attentats survenus récemment et cet état « d’exception » sert de prétexte au gouvernement pour légitimer ses dérives sécuritaires.

Lors de notre tentative de randonnée bon-enfant et de cantine festive et détendue à Pont-de-Buis, mercredi 18 mai, organisée en opposition à l’appel du syndicat policier, nous avons pu constater que l’équipe bleue d’en face, non conviée à notre petite sauterie mais pourtant venue en grand nombre, était pour le moins crispée : « si ça s’énerve, on leur tape sur la gueule et puis c’est réglé » a déclaré aimablement l’un des flics à son coéquipier. Le dispositif policier, un hélicoptère, quelques 200 gendarmes mobiles et des dizaines de véhicules dont un « OEIL », (nouveau véhicule assurant la sécurité des « événement à hauts risques » selon le fabriquant) valait bien une visite au musée de l’armement, ça fait chaud au cœur de voir que Le Drian, pense toujours à la sécurité des pique-niques de sa Bretagne natale.

Lire la suite sur Brest Médias Libres

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"