En Inde, le gouvernement démonétise l’économie pour généraliser le payement par empreinte digitale

1928 visites

Après avoir fiché biométriquement la quasi-totalité de sa population tout en en profitant pour leur ouvrir un compte bancaire, le gouvernement indien a lancé un grand mouvement de démonétisation. Cela se traduit par la suppression de l’équivalent de nos billets de 10 et 20 € et par la promotion d’une application étatique Aadhaar Payment généralisant le paiement par empreinte digitale reliée à cette même base.

Alors que le milliard d’Indiens se démène depuis début novembre pour rendre à la banque l’équivalents de ses billets de 10 € et 20 €, le gouvernement de Narendra Modi leur a fait pour Noël le cadeau d’une application mobile : Aadhaar Payment, qui vise à terme à ce que chacun règle ses achats ni en liquide, ni en carte, mais grâce à son doigt.

Ce système de paiement n’est possible que grâce une base de donnée biométrique géante que le gouvernement s’efforce de crée depuis plusieurs année.

Ce qui se joue derrière ce sont des marchés gigantesques des services informatiques.

Il n’existe que 1,5 million de lecteurs de carte pour 50 millions de commerçants. En effet, les entreprise de cartes bleues telles que Mastercard ou Visa prélèvent des commissions qui dissuadent les petits commerces, notamment dans les villages reculés.

En dehors des questions de contrôle de la population, la question de la sécurité d’un tel fichier se pose très vite. Concentrer le moyen de paiement de toute une population dans une seule base est extrêmement dangereux et en fait une cible idéale pour tous les pirates de la planète.

Pour l’instant, l’application est réservée à Android, hégémonique parmi les smartphones indiens. Bien que le logo Apple soit montré sans gêne dans le cinéma Bollywood comme marqueur de haute classe sociale, iOS peine à dépasser les 2 % de parts de marché dans le pays. Reste à savoir quelle sera la sécurité d’un tel dispositif : un fichier contenant des millions d’empreintes digitales permettant de faire des paiements serait une cible de choix pour des pirates. À l’heure où ces lignes sont écrites, le site web d’Aadhaar est tombé.

Lire l’intégralité de l’article sur Numerama.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

>La police en hélicoptère, ou la surveillance militaire des citoyens

Depuis plusieurs années, les hélicoptères de la gendarmerie sont régulièrement déployés pour des missions de surveillance de l’espace public, et ce en toute illégalité. Dotés d’un matériel d’abord développé dans un contexte militaire, la police se vante de leur capacité d’espionnage bien supérieure à celles...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Tribune pour une morale de l’écriture

Le monde éditorial français n’est pas moral. Auteur·ices, il est grand temps de proposer nos textes à des groupes éditoriaux éthiques et respectueux de nos identités.

>Nous ne sommes pas des fablabs !

Bricolage, informatique, sérigraphie, vélo, mécanique, nous sommes un rassemblement hétéroclite d’ateliers associatifs des alentours de Grenoble. Dans ces ateliers, que nous animons au quotidien, on imprime des affiches, répare des vélos, fabrique des étagères… et 1000 autres choses. Ouverts au public,...

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"