Fachos dans les manifs : ripostons !

3193 visites
Mouvement sur les retraites 9 compléments

Après avoir passé une semaine à hurler derrière leurs écrans contre les hordes-de-méchants-immigrés-qui-culbutent-leur-voiture-et-leur-ville, les fachos, nazillons, petits militants d’extrême-droite et autres identitaires ras du bulbe sont de sortie depuis quelques jours.

Les petits groupes de fachos rodent aux alentours des cortèges en rêvant que, tels des croisés, ils attaqueraient ces vagues de -probablement- immigrés. En attendant il n’ose bien sûr pas s’en prendre aux cortèges mais tentent parfois d’attaquer des individus isolés en extérieur de manif, ciblant soit les militant reconnus, soit les lycéens les plus basanés. Quelques échauffourées sans gravité sont déjà à déplorer.

Bien sûr ces derniers ne sont pas toujours reconnaissable. Toutefois des types avec des drapeaux bleu blanc rouge en écusson, ou quelques crâne rasés à écharpes de l’OL en vadrouille, sont un indice récurrent. Des rumeurs font état de venue de fachos en groupe dans les jours à venir.

Comme face aux flics, la meilleur technique reste toujours de rester groupés, et de riposter collectivement. Si 800 CRS n’arrivent pas à repousser les manifestants, ce ne sont pas 10 fachos qui vont le faire !

Pas de Fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les Fachos.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 24 octobre 2010 à 10:35, par morpain

    Comment se fait-il que nous ayons été si peu vendredi pour accueillir les fafs ? Alors que nous avons été si nombreux toutes la semaine, nous nous sommes retrouvés à peine aussi nombreux que ces dégénérés pour les contrés.

    Dommages qu’il ne soient pas passés en pleine semaine, je pense qu’ils auraient été bien accueillis à Bellecour.

  • Le 24 octobre 2010 à 10:06

    Les fafs (identitaires, FN, hools, skins, casuals...) qui ont organisé la manif de samedi s’étaient donné rdv à 15h au « bar de chez mado » à Perrache.
    Le nom exact du bar est « La Tornade Blonde » au 4 quai Rambaud 69002 Lyon (à côté du surplus militaire de Perrache). Juridiquement ce bar porte aussi le nom commercial « bar des mariniers ».
    Le gérant de cette SARL, créée le 10-08-1990, est M. QUAGHEBEUR Pascal (né le 21.10.1962).
    Ces info sont publiques et en ligne sur www.societe.com par exemple.

  • Le 24 octobre 2010 à 02:24, par yok

    Bonsoir à tous
    J’écris ce petit texte car j’étais vendredi à ampère, là où cette bande de fachos s’était rassemblée pour ouvrir, encore une fois, leur gueule.
    Bref récit (de ce que je me souviens, et comme je l’ai vécu) :
    Apparemment ils devaient arriver de Perrache en direction de la place Bellecour. Charge des CRS qui les repoussent jusqu’à Ampère et les encerclent (ou protègent peut-être...?). Ils devaient être à mon avis environ 100 (et c’est déjà bien trop).
    Il y avait du monde autour, d’abord pour voir ce qu’ils se passait, mais très vite le mot était donné, et il n’était pas difficile de voir que ces enfoirés étaient bien des fafs, chantant des vieux slogans xénophobes, racistes, nazillards.
    Bien entendu, lorsque nous avons commencé à répondre à leurs saloperies en jetant nous aussi des slogans antifascistes, les CRS ont bien montrés l’image que j’avais déjà d’eux, ils nous ont fait reculé de 20 m, donnant coups de matraque et brandissant le flash ball.
    Affligés par cette scène et voyant que nous ne pouvions rien faire d’autre (car vraiment trop peu nombreux) la situation s’est peu à peu calmée et vers 18h je crois des cars sont venus emmenés les fafs.
    Ça fait vraiment mal de voir en plus que les crs ont bien plus de pitié envers des salauds qui chantent « pas de karchers, des charters » que devant des manifestants ou tout simplement devant des gens outrés par ce genre de provocation.
    C’est inadmissible que des fafs puissent se réunir comme ça, aussi nombreux, et colportant leurs idées nauséabondes (qui pourrissent le crâne de bien assez de monde) sans être accueillis comme il se doit.
    Il faut leur faire comprendre qu’ils n’ont pas de place ici. Et surtout faire comprendre à ceux qui ne s’intéresse pas plus que ça à ce genre de problème, que le fascisme et tout ce qui tournoie autour (bloc identitaire...rebeyne par exemple présent sur lyon) est un réel danger qui affecte tout le monde, et que la haine raciale est intolérable et inacceptable .

    Pas de quartier pour les fachos !
    Pas de fachos dans nos quartiers !

  • Le 23 octobre 2010 à 20:33, par @#%&*

    courage aux antifas lyonnais , c est vrai qu c est tendu depuis 2 ans avec les nazillons et leur allies identitaires ...
    La faiblesse des fafs c est aussi leur force : ils n ont pas de local ou d’adresse « officielle » ou on peut facilement les trouver ,en dehors des virages du stade .
    par contre ils se rassemblent regulierement dans certains bars de Saint Jean ou d ’aisnay avec au moins la complicite passive des gerants.
    Hors il y a de nombreuses personnes ,pas seulement issues du cercle militant traditionnel a Lyon, qui seraient contents d’attrapper les nazillons et autres zids depuis qu ils se permettent d agresser des gens..
    Je suis sur que les bars qui accueillent les fafs seraient tres mecontents de la publicite ,si le nom de leur bar venait a etre cité dans des sites internets ,tracts affiches etc etc
    une piste a mediter donc..les patrons de bars et de restos ,meme quand ils sont fachos , aiment l’ argent avant tout et detestent la publicite autour de leurs clients "turbulents.Ils veulent bien leur vendre de la biere ,mais seraient surement mecontents si ca s ebruitait que leur commerce est devenu un repaire de nazillons violents..
    autrefois les fachos se reunisaient dans des bars de la rue saint helene (le « corse » notamment) ,est ce toujours le cas ? et quels pubs/restos les accueillent a Saint Jean aujourd hui ?

  • Le 23 octobre 2010 à 15:20, par Traboule

    Bonjour à vous.
    Marre de ses nazillons et désolé pour ton ami Sarah.G, j’étais aussi présent dans les manifs du lundi à jeudi 19H car prit au piège dans la souricière..., j’en ai un très mauvais souvenir evidement...
    Au fait quelques chose est prévu pour les prochaines journées de mobilisation qui viennent.
    Amitiés et Résistance
    Traboule

  • Le 22 octobre 2010 à 21:50, par Sarah G

    Samedi soir, à 18h, mon ami traversait le pont entre le Palais de Justice et les Cordeliers. Nous étions au telephone quand j’ai entendu des cris avant que cela raccroche. Dix fachos, habillés discrètement, l’ont littéralement lynchés, pour la simple et seule raison qu’il portait un blouson orné d’une étoile rouge (il s’est, bien sur, fait traité de « gauchiste »). Les coups de pieds n’ont été portés que sur la tête, le cou et le haut du dos. Résultat, 2 semaines d’ITT, des hématomes sur le visage et de violentes douleurs au niveau du cou, des épaules et du torse.
    Il a eu de la chance.
    Et c’est terrible de devoir dire ça. Apparement, la volonté était clairement de blesser gravement.
    Heureusement que des personnes se sont interposées et lui ont permis de s’enfuir et de me réjoindre.
    Il n’a put voir aucun visage, puisque ces lâches l’ont attaqué par derrière.

    Ce message a pour seul but de prévenir les gens. Faites attention, surtout si vous êtes seul et que vous revendiquez vos opinions.

    Ce qui se passe à Lyon me révolte. Cette surpopulation policière, cette discrimination raciale me font gerber.
    Les CRS se promènent dans la rue, flash-ball à la main et font peur.

    J’arrête là, je pourrai écrire des pages.

  • Le 22 octobre 2010 à 10:38, par smash_babylon_shitstem !

    Rhhoooo, le veil amalgame ! attention avec ce genre de raccourcis ... ( sans remettre pour autant en cause la présence des ces groupes de fafs aux abords des manifs ).

  • Le 21 octobre 2010 à 11:01, par passant

    Bon, tous les porteurs d’écharpes de l’OL ne sont pas des fachos, hein ! Mais c’est sûr que par groupe de 5 ou 10, crânes rasés, bombers, jean et rangers... on peut commencer à se méfier. Pas de parano, mais restons attentif.

  • Le 20 octobre 2010 à 23:24, par max

    Tout à fait d’accord avec cet article ! Vigilance constante contre l’oppression qu’elle soit policière ou fasciste (y a-t-il une différence ?).
    Toutefois, attention de ne pas s’aveugler : une écharpe OL n’est pas forcément un signe fasciste. Beaucoup de jeunes manifestant-e-s sont susceptibles d’en porter une sans revendiquer un quelconque nationalisme.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

>Megacombi sur Radio Canut : retour sur la prison Bellecour

C’était il y a pile poil 5 ans. À l’apogée de la rébellion contre la réforme des retraites en 2010, à Lyon, le 21 octobre, la police a enfermé 500 personnes pendant 6 heures sur la plus grande place de France tout en usant de leurs armes de dispersion sur les manifestants qui ne pouvaient pas partir....

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>12 septembre 1948 : tentative d’attentat aérien contre Franco

Le 12 septembre 1948, une tentative d’attentat aérien contre Franco est entreprise par un petit groupe d’exilés anarchistes à Paris. Les audacieux choisissent la voie des airs pour tenter de bombarder la tribune officielle d’une course de bateaux depuis un petit avion de tourisme qui décolle du pays...

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

› Tous les articles "Extrêmes droites"