Fin de l’auto-école autogérée à Lyon (sauf si...)

612 visites
1 complément

Les personnes s’occupant actuellement de l’auto-école auto-gérée de Lyon cesseront d’en assurer le fonctionnement à partir du 1er février 2023. Si un groupe de personnes déterminées à Lyon souhaite reprendre le flambeau, cela restera possible jusqu’au 1er décembre 2022...

Les personnes s’occupant actuellement de l’auto-école auto-gérée de Lyon cesseront d’en assurer le fonctionnement à partir du 1er février.

Les raisons de cet arrêt et les problèmes rencontrés sont récapitulées dans ce texte : https://rebellyon.info/Quel-avenir-pour-l-auto-ecole-autogeree-24157.

A partir du premier décembre, des démarches débuteront pour la vente de la voiture et/ou le transfert de la structure associative, probablement à un autre collectif ami en France.

Toutefois, si jamais un groupe de personnes débrouillardes et décidées se présentait d’ici là, prêt à reprendre l’association, cela reste possible jusqu’au 1er décembre 2022. Une des conditions serait qu’elles en assurent la reprise complète d’ici le 1er février 2023 et qu’elles trouvent un moyen de rembourser l’ensemble des dettes avant cette échéance (nous contacter pour plus de detail). Il faudra alors présenter un projet crédible de reprise et des garanties pour que les personnes qui ne souhaitent plus continuer à s’occuper du fonctionnement de l’association puissent s’en délester avant le 1er février.

En cas de reprise par un nouveau collectif lyonnais, celui-ci devra traiter les problèmes immédiats de l’association : mis à part les dettes, la nécessité de trouver 100 euros par mois pour l’assurance et de quoi payer d’éventuelles réparations. Pour ce faire, il existe déjà un Helloasso et plusieurs lieux qui ont accueilli des soirées de soutien à l’auto-école pourraient le refaire à l’avenir, mais cela nécessite de s’en soucier et de s’organiser. Il faut également mentionner les réunions, la liste mail à consulter régulièrement et l’accueil des nouvelles personnes. Évidemment, un autre collectif serait libre d’adopter d’autres modalités, mais il est important d’avoir en tête le fonctionnement présent et les démarches et les coûts qu’il impliquait.
Si elle exige un certain investissement, du sérieux et de la régularité, cette tâche est loin d’être insurmontable et ne demande finalement pas tant de temps pour un collectif motivé.

Malheureusement, un tel mouton à cinq pattes ne s’est pas présenté depuis que nous avons annoncé les problèmes rencontrés. S’il fait toujours défaut le 1er décembre 2022, la voiture sera revendue et l’association transférée.

A toutes celles et ceux pour qui l’association mérite de continuer à exister à Lyon, n’hésitez pas à diffuser ce message aux personnes ou groupes susceptibles d’être intéressés par la reprise de l’association, qui pourront écrire à : zerodeconduite@riseup.net.

Cette association a permis à un grand nombre de personnes d’apprendre à conduire sans passer par le système des auto-écoles ordinaires et leurs prix pouvant s’élever à cinquante euros de l’heure. Rappelons qu’il s’agit notamment de permettre à chacune et chacun d’avoir l’usage d’une voiture à double pédale à la seule condition de trouver un ou une accompagnante (qui a le permis depuis plus de cinq ans) et de payer l’essence consommée. Mis à part sa signification et sa portée politiques évidentes, cette expérience a permis de nombreuses belles rencontres. Elle a inspiré une série d’associations semblables dans d’autres villes, et nous espérons qu’elle fera encore des émules. Elle s’est également heurtée à des problèmes de fond, en partie évoquées dans le lien ci-dessus, et qui ont conduit à décider son arrêt. Quelque soit l’issue d’ici le 1er février, ces problèmes méritent être médités et des leçons peuvent en être tirées pour les collectifs qui souhaitent se lancer dans une aventure semblable et plus généralement pour toutes celles et ceux qui se posent concrètement la question de l’autogestion. (Certaines personnes de l’association peuvent être disponibles pour en parler plus précisément avec celles et ceux qui le souhaitent : zerodeconduite@riseup.net)

Dans tous les cas, cette expérience restera instructive et riche sous plusieurs aspects, pour la plupart des personnes qui en ont pris part, de diverses manières. Nous espérons qu’elle en inspirera d’autres, différentes, mais tout aussi audacieuses.
Cette expérience a pu durer aussi longtemps notamment grâce aux lieux et collectifs qui ont accueilli nos innombrables soirées de soutien et aux personnes qui sont venues goûter nos recettes approximatives ou jouer à Mario Kart toute la soirée. On vous remercie fort !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 novembre à 02:14, par A

    Je ne suis jamais passé chez vous mais est suivi de loin votre activité, c’est très honorable et courageux d’avoir maintenu cette auto école autogérée depuis tant d’années, bravo à vous et bon courage pour la suite !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

>Causerie des Clameurs : Femmes en informatique, lundi 21 novembre

Ada Lovelace, Grace Hopper, Margaret Hamilton, Joan Clarke... Les femmes étaient majoritaires dans l’informatique quand elle a démarré, et elles ont eu une place importante dans son développement. Ce lundi 21 novembre à 19h au Bar Fédératif des Clameurs (23 rue d’Aguesseau, Lyon 7e), on en parlera avec...

› Tous les articles "Partage des savoirs"