Fralib : c’est presque gagné ! Aidons-les à récupérer la marque, boycottons Lipton !

1418 visites

Fralib : 3 ans de lutte !
Avant-hier, mardi 4 juin 2013, le Tribunal Correctionnel de Nanterre a relâché Gérard Cazorla, secrétaire CGT du Comité d’Entreprise de Fralib. Cazorla était poursuivi pour diffamation par le groupe Unilever, propriétaire de nombreuses marques comme Lipton, Maille, Amora, Carte d’Or, Cornetto, Signal, Dove, Axe, etc.

Unilever, quatrième acteur mondial en volume des ventes pour l’agroalimentaire, est propriétaire depuis 1972 des usines Fralib qui produisent en France le thé et les infusions de la marque « Éléphant ».

Les salarié-e-s se battent depuis trois ans pour le maintien de l’activité et de leurs emplois à Gémenos, près d’Aubagne. C’est en 2010 que Unilever a annoncé la fermeture de ce site industriel pas assez profitable au regard du marché européen – mais dont des expertises ultérieures prouveraient qu’il est largement rentable. Certains ouvrier-e-s de Gémenos ont déjà fait les frais de la politique de réduction de coûts d’Unilever : c’est parce que le groupe a décidé de fermer l’usine du Havre qu’elles et ils ont dû déménager avec leurs familles en Provence. Mais en 2010, la seule alternative réelle au chômage qui leur ait été proposée, c’est la Pologne, pour 450 euros par mois avec, ultime générosité, des cours de polonais gratuit ! On croit rêver...

Depuis, les ouvrier-e-s n’ont rien lâché, se sont organisé-e-s en SCOP (nommée « T.I. »), ont récupéré les locaux et les machines grâce notamment au concours de la Communauté Urbaine de Marseille. Et ont obtenu que deux plans de licenciement conçus par Unilever soient cassés par la justice.

Après 980 jours de lutte, les ouvrier-e-s continuent d’occuper non-stop leur usine et maintiennent les machines en état de marche. Il ne leur manque que la marque « Eléphant » pour que la production reprenne. C’est elle, la marque, qui leur garantira l’écoulement des 1000 tonnes que l’usine nécessite pour être rentable. Lancer une nouvelle marque demande plusieurs années, entre trois et cinq ans, avant de parvenir à se faire connaître, et Lipton écrase le marché... Candidat à la présidentielle de 2012, F. Hollande avait d’ailleurs promis qu’il réquisitionnerait la marque. Aujourd’hui, A. Montebourg, ministre du Redressement productif, ne négocie même plus.

Soutenons la lutte des ouvrier-es de chez Fralib, relayons leur appel au boycott ! Les Fralib ont besoin d’un rapport de force pour faire plier Unilever !

Boycottons Lipton et toutes les marques d’Unilever !!!

Plus d’infos sur : http://cgt.fralibvivra.over-blog.com/

La suite à lire sur : http://cgt.fralibvivra.over-blog.com

P.-S.

En PJ, un tract DIY à télécharger et diffuser

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>23 novembre 1831 : le peuple de Lyon maître de la ville depuis 3h du matin

Le 2 frimaire de l’an 40, l’Hôtel de ville de Lyon est aux mains des canuts, des ouvriers et de tout le peuple insurgé. Durant plus d’une semaine, Lyon est une cité libre, une cité ouvrière. Mais le 3 décembre la réaction s’abbat sur la ville faisant plus de 600 morts. La devise « Vivre en travaillant ou...

>21 novembre 1831 : début de la révolte des canuts

Les ouvriers en soierie de Lyon se soulèvent en novembre 1831 en prenant pour devise « Vivre en travaillant ou mourir en combattant ». La révolte des canuts est devenue légendaire dans le monde entier. Nouvel épisode, jour par jour, de cette révolte des canuts (il y en a eu une deuxième en 1834) au...

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"