Grèce : Nouveau plan d’austérité – Grève générale de 48 heures

1558 visites
4 compléments

Les présidents des parties qui forme le gouvernement de coalition (socialiste, droite et extrême droite) se sont mis d’accord pour l’application des exigences de la Troika (FMI,Union Européenne,Banque Centrale Européenne). Un nouveau plan d’austérité est prêt à être voté au parlement grec le Dimanche 12 février.
Un appel à la grève générale a circulé pour les 10 et 11 février.


Mise à jour, nuit du 12/02 (issu du site Occupied London) :

- 00:06 Le plan d’austérité vient d’être votée au parlement.

Vous pouvez suivre les événements en Grèce sur le site contra-infos,
sur Okeanews, et Nouvelles hors les murs va également faire l’effort de passer des infos en français.

Les présidents des parties qui forme le gouvernement de coalition (socialiste, droite et extrême droite) se sont mis d’accord pour l’application des exigences de la Troika (FMI,Union Européenne,Banque Centrale Européenne). Un nouveau plan d’austérité est prêt à être voté au parlement grec le Dimanche 12 février.

Une partie des mesures que la Troïka veut imposer pour l’aboutissement du PSI (le dit “haircut”/”la coupe” de la dette) :

-22% pour le SMIC, à savoir 480 euro par mois net (586€ brut de 751€ brut actuellement)

Pour les jeunes de 18-25 ans, la réduction s’élève à -32% donnant environ 430€ brut ( 510€ brut de 592€ brut actuellement).

Les réductions vont s’appliquer, de manière rétroactive à partir de janvier 2012, dans tous les salaires, retraites et allocations chômage (allocation de chômage : 359€ euro de 461€ actuellement, touchable uniquement lors d’un an).

La retraite minimum chute à 392€ de 503€ euro aujourd’hui.

Abolition des conventions collectives (par branche/métier), remplacement par des conventions individuelles au niveau de l’entreprise.

Suppression de 150.000 postes de fonctionnaires lors de 2012-2015.

Levage de permanence dans le secteur public “large” comme l’énergie.

Les pertes de salaires – s’étendant aux primes de pénibilité, à ceux pour les enfants, aux retraites, et aux allocations chômage – peuvent arriver jusqu’à -40% par rapport aux revenus actuels ayant déjà subi de réductions entre 20% et 30%.

La liste est longue…
Ce nouveau plan d’austérité à évidement provoqué des réactions…

Le ministre adjoint de Travail, Yannis Koutsoukos, a présenté sa démission en annonçant qu’il ne peut pas se charger de mettre en œuvre les mesures décidées par les dirigeants politiques. Un peu hypocrite vu qu’il a rejoint ce gouvernement il y a trois mois…

D’autres députés de la coalition gouvernementale ont aussi annoncé qu’ils ne vont pas voté le plan proposé (ce nombre n’est pas encore claire).

Une grève générale a été réalisé le mardi 07 février en vue des discussions des chefs des parties et des mesures proposées. La participation n’a pas été très grande, en partie à cause du mauvais temps.

JPEG - 63.9 ko

Néanmoins, il y a eu des petits affrontements avec la police quand une partie des manifestants a essayé de se rapprocher du parlement. D’autres manifestants ont brûlé le drapeau allemand et le drapeau nazi.

Une nouvelle grève générale de 48h est proclamée pour le vendredi 10 et le samedi 11 février. Des manifestations sont aussi appelé pour le jeudi soir et le dimanche (jour du vote).

Aujourd’hui (jeudi 9/2/2012) le ministère de Travail ainsi que le ministère de la Santé ont été occupé par leurs travailleurs, en s’opposant aux nouvelles mesures.

L’école polytechnique de Crète a été aussi occupé suite à la décision des ses étudiants, qui appelle à la participation aux manifestations de la grève générale.

Enfin, la faculté de Droit qui se trouve au centre d’Athènes a été occupé par des militants dans le but de créer un endroit d’organisation d’actions en vue des mobilisations/manifestations/grèves des prochains jours. (Petit rappel : pendant les événements du Décembre 2008 les 3 universités du centre d’Athènes ont été occupé par des militants et ont servi d’endroit d’organisation).

Vu qu’on a fait le tour des nouvelles de la journée, un supermarché Carrefour a été exproprié dans le quartier d’Imitos (Athènes). Les produits ont ensuite été distribués a un marché en proximité.

Vous pouvez suivre les événements des jours suivants en Grèce sur le site Occupied London (en anglais), qui d’habitude passe plein d’infos en temps réelle.

Des infos en plusieurs langues seront aussi diffusées sur Twitter :

#rbnews , #Syntagma

Le site suivant fourni d’habitude des vidéos en live streaming :

stopcartel.info

Nouvelles hors les murs va également faire l’effort de passer des infos en français.

JPEG - 16.5 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 février 2012 à 23:41, par abc

    Photos et vidéos sur Nouvelles hors les Murs

  • Le 13 février 2012 à 11:28

    A quand des manifs de soutiens au peuple grec sur Lyon et ailleurs ? Notre silence est insupportable et deviens complice.
    solidarité en acte avec le peuple grec !

  • Le 12 février 2012 à 20:26, par ral66
  • Le 12 février 2012 à 14:41, par jehes

    Après avoir reçu des nouvelles de personnes vivant en Grèce et après avoir lu cet article je voudrais ajouter quelques informations complémentaires.
    Outre les chiffres réels des montant des salaires minimums qui varient de quelques vingtaines d’euros je me demande s’il n’y a pas coquille dans cette phrase :

    Pour les jeunes de 18-25 ans, la réduc­tion s’élève à -32% don­nant envi­ron 430€ brut ( 510€ brut de 592€ brut actuel­le­ment)

    Ne faut -il pas lire 430 euro net ? En comparant avec mon information : je cite “10% de baisse en plus pour les - de 25 ans (donc salaire de base à 527 euros bruts pour eux, moins de 400 euros net, à condition bien sûr de travailler à plein temps).”

    Voici quelques autres exemples de mesures misent en place :
    -Gel du salaire minimum pour 3 ans (jusqu’en 2015)

    - Gel des primes à l’ancienneté tant que le chômage ne sera pas à moins de 10% (les calendes grecques, quoi)

    - Baisse de 2% des cotisations sociales en 2012, et de 13% en 2013

    - Baisse des grilles des salaires dans la fonction publique (et bien sûr ce n’est pas la première)

    - Baisse de 15% des retraites complémentaires (pour toutes les retraites complémentaires, quel que soit le montant total perçu par les retraités)

    La question des retraites principales reste ouverte...

    - Baisse de 15% des retraites principales à DEI (équivalent d’EDF), OTE (le téléphone) et dans les banques nationalisées ou semi

    Suppression de 150.000 postes de fonc­tion­nai­res lors de 2012-2015.

    avec une suppression direct de 15.000 postes et le reste par non reconduction après retraite d’ici 2015.

    Enfin une parti de témoignage issu de cette lettre d’où je tire mes informations non pas pour rentrer dans le pathos mais pour ce rendre compte d’un quotidien qui s’installe et qui s’institutionnalise.
    La solidarité est plus que de rigueur (sans mauvais jeux de mots). Car on parle de baisse de budget, de baise de salaires, de baisse d’effectif aux services public. Il faut entendre par là une hausse de la rage, une hausse de la précarité, et la réaction, solution la plus logique sera la solidarité tant à l’intérieur des frontières qu’à l’international.
     

    “Les enfants font cours dans des écoles sans chauffage, on attend toujours les livres (mais ça ça paraît franchement anodin comparé à tout le reste), pour faire des examens à l’hôpital, il faut avancer les frais (et être remboursé à 70%, si la caisse de Sécurité sociale existe encore à la date du remboursement...) et comme on ne paie pas nos impôts divers (on est imposable à partir de 5.000 euros par an..., plus impôt sur la propriété, et bon nombre de Grecs, pauvres par ailleurs, sont propriétaires, etc etc.),... on nous fait une ponction à la source sur nos salaires.”
     

    “Mon dernier salaire (janvier, sans la ponction automatique d’environ 30euros pour impôts, et avant les baisses annoncées aujourd’hui) était de 758 euros. Byzance, quoi.
    Mon loyer est de 320 euros, le fuel est à 1,06 euros le litre, l’essence à 1.69 (dans le meilleur des cas), le pain à 1.60 le kg, les patates à 0.8, le lait à 1.2 ...”
     

    “Dans les médias, on subit une offensive de propagande incroyable (« c’est dur, mais il faut ça pour se sauver », « c’est l’occasion de mettre de l’ordre avec tous ces tricheurs » etc...) !
    Et ceux, pas nombreux, et seulement dans les médias alternatifs (boycottés et censurés systématiquement) qui affirment qu’il faut dire non, refuser ce prêt et tout ce qui va avec, et retourner à la drachme qui nous permettrait enfin de nous remettre debout sont accusés de folie, communisme, enfin bref de tous les maux de l’humanité. Parce que tant qu’on est ficelés par la monnaie commune, on ne peut rien faire, sinon être plongés encore un peu plus dans la récession.”
     

    “Le gouvernement NON ELU et placé là au mépris de la constitution, signe un arrêt condamnant la Grèce pour les 50 prochaines années (ce n’est pas une exagération). C’est systématique, organisé, délibéré, et ça fonctionne.
    Les Allemands, après avoir retiré leur demande de placer un proconsul en Grèce (ça a provoqué un tollé, même chez les Allemands !), insistent pour que soit créé un compte spécial, destiné au service de la dette, et géré... par eux (les créanciers). On ne précise nulle part qu’ils veulent, c’est un fait, que ce compte soit alimenté non seulement par le prêt à venir, mais aussi par les recettes de l’Etat, si besoin est.
    Cela porte un nom : La Colonisation.”
     

    “On va monter à Athènes, on ne sait franchement pas trop pour quoi faire, encore, je vous tiendrai informés. Je sais que vous faites tout ce que vous pouvez pour faire passer les infos, continuez, c’est la première chose à faire, on a vraiment besoin de votre soutien.”

    Solidarité à tous les peuples en luttes !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

>Halte à l’agression turque ! Défendons le Rojava !

Contre l’agression turque et pour la défense du Rojava, des organisations lyonnaises appellent à manifester ce samedi à 15h30 à Bellecour pour dénoncer cette offensive militaire et impérialiste prenant pour cible les civils et les combattant.e.s révolutionnaires et progressistes dans cette région du...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"