Importante mobilisation contre la réforme des retraites (et tout le reste)

1974 visites
Mouvement sur les retraites 9 compléments

Ce sont plus de 45 000 personnes qui ont battu le pavé à Lyon pour protester contre la réforme des retraites, mobilisation rendue plus importante encore par les appels à une grève reconductible et la participation des lycéens et étudiants. Petit récit en photos.

Le rdv était fixé à 10h30 à la sortie du métro Monplaisir-Lumière, mais dès l’heure dite les différents cortèges s’étendaient sur la distance de trois arrêts de métro différents. Outre les cortèges des syndicats, on a pu apercevoir après le départ en direction de la place Bellecour quelques partis politiques, PCF, NPA ou PS (sic), en faible effectifs installés autour de stands sur les trottoirs. Les cortèges syndicaux représentent bien les participations des syndicats (cortège massif pour la CGT, cheminots mis en avant, faible participation de la CFDT, cortèges non négligeables pour la CNT et SUD).

On a aussi pu assister à un belle tentative de récupération des lycéens venus manifester par l’UNEF et la FSE, le tout au milieu d’un cortège CGT bien content de gonfler ainsi ses effectifs. Les lycéens et étudiants formaient tout de même un cortège important dans la manifestation, malgré l’infantilisation qui leur est faite par le pouvoir dans les médias depuis quelques jours (lycéens « inconscients » « manipulés » « qui n’ont rien à faire dans la rue » etc, etc).

Manifestation toutefois bien calme et cadrée, donc bien éloignée de la rage qui gronde face à la politique actuelle. Il est sûr qu’il faudra plus d’une journée de lutte, et plus que des manifestations, pour faire plier ce gouvernement.

Une AG interprofessionnelle, prévue à la Bourse du travail à la suite de la manifestation, dresse dans la foulée et démocratiquement les suites du mouvements.

Pour les prochains RDV de la mobilisation et les textes d’analyse, voir la manchette dédiée au mouvement sur rebellyon.info

JPEG - 369.1 ko
JPEG - 362.1 ko
JPEG - 180 ko
JPEG - 270 ko
JPEG - 252.6 ko
JPEG - 184 ko
JPEG - 219.8 ko
JPEG - 300 ko
JPEG - 243.5 ko
JPEG - 389.7 ko
JPEG - 385.5 ko
JPEG - 343.7 ko
JPEG - 241 ko
JPEG - 302.6 ko
JPEG - 323.6 ko

P.-S.

photos de Fle-ur

Notons au passage que, hasard du calendrier, pendant que les manifestants battaient le pavé et que les sénateurs votaient la réforme des retraites, les députés ont accepté la loi besson sur l’immigration, fer de lance de la politique raciste du gouvernement.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 16 octobre 2010 à 19:24, par banane

    Je ne peux plus écouter ces infos... Je suis allée à la manif, ce matin, samedi, à Toulouse... Les journalistes nous disent « 24000 » ? On ne voyait pas le début et la fin du cortège...130 000 me parait un chiffre plus raisonnable ! Contrairement aux dires des journalistes, il y avait beaucoup de familles, et tout âge confondu...
    Mais le plus choquant est à venir, et j’aurais dû filmer la scène... Après la manif, nous sommes allées manger un morceau avec une de mes amie. Dans une petite rue étaient planqué un bataillon de crs. Qui aurait pu dire qu’ils étaient là ? Personne. Nous ressortons du resto, et nous voyons la fin de la manif... Quelques manifestants sont là, en train de discuter, et des badauds attendant leur tour au snack du coin. Rien de particulier, atmosphère calme... Tout à coup, je vois les crs mettre leurs casques et armer leur flash ball, et bombe lacrymogène. Ils foncent vers les passants, et une quinzaine de crs se dispersent en courant à travers la foule. Les gens se demandent pourquoi d’ailleurs et j’entends des personnes âgées dire « c’est quoi ces cowboys ? »... Ils cherchent la confrontation. J’ai vite couru vers une bouche de métro...
    L’intervention des crs ne me semblait pas justifiée, et je me suis demandée dans quel pays étions-nous... Triste de cette fin de manif qui avait bien commencée, sans violence, juste des revendications... « Liberté... »

  • Le 13 octobre 2010 à 22:25, par coca55@aliceadsl.fr

    Voici une petite idée pour augmenter la pression sur le gouvernement. Plutôt que défiler dans les rues (ce qui gêne peu l’état), organiser pendant une journée des petits groupes de manifestant postés devant chaque radar automatique de toute la France, pas de violence, pas de dégradation, mais un manque à gagner pour l’état et une action forcément très populaire :) Prenons les radars automatiques en otage !! :))))

  • Le 13 octobre 2010 à 17:18, par renault-rouen

    Vu de Normandie ça le fait !
    Pour ce qui concerne les chômeurs l’idée est de faire une marche avec pelles et rateaux pour converger vers des points symboliques dans chaque région : Medef, sociétés du cac40... Si on avait de la thune on pourrait tous participer à la convergence des luttes et des grèves dans la marche sur Neuilly. A suivre en tous cas.
    Bon courage à vous tous. L’union fait la force !

  • Le 13 octobre 2010 à 01:54, par Radical

    Les grèves et les manifs deviennent inutiles lorsque le gouvernement ne veut changer ses positions, il faut par la suite aller plus loin, boycotter les services publiques, par ceci je veux dire qu’il faudrait que tous le monde se mobilise pour stoper tous paiments d’impot, bloquer les ministères, empecher toute entrer ou sorti des batiments du gouvernement, et si cela ne suffi point exigée la démission du gouverment, y compris du président ou mettre un terme a cette mascarade qu’est devenu la CINQUIEME REPUBLIQUE !!!}

  • Le 12 octobre 2010 à 22:28, par krvt69

    C’est clair que c’etait une manif planplan...toujours le meme parcours, pas de débordemant...crions pas trop fort...pourquoi a la tete du cortege il ne decide pas de modifié le parcours en cours de route..ca prometrais un gros bordel....

  • Le 12 octobre 2010 à 20:37, par un syndiqué

    Franchement, c’est pas que ça m’intéresse, mais j’aimerais bien savoir sur quels faits exacts même extrêmement mineurs l’auteur peut s’appuyer pour affirmer une tentative de récupération des lycéens par la FSE ... qui manifestait bien loin devant, les lycéens étant derrière le cortège de l’UNEF/UNL et aucunement avec la FSE.
    Tout aussi stupide, on pourrait dire qu’il y a eu une « tentative de récupération par des individu-e-s » sous prétexte que certains ont proposé aux lycéens comme aux autres de manger de la salade et d’écouter de la musique à la fac.
    On pourrait aussi considérer que les lycéens sont assez intelligents pour savoir ce qu’ils font et quelles organisations ils ont envie - ou pas - de suivre, sur la base de leur orientation, mots d’ordre, etc. Voir même éviter de se tirer dessus stupidement dans une période où il apparaît comme plutôt vital de se serrer les coudes, si on veut mettre à genoux l’Etat et le patronat.

  • Le 12 octobre 2010 à 20:23

    « Pourquoi la CFDT mobilise si peux ?!? »
    La mobilisation est à la hauteur de ce que la CFDT est capable de faire, ni plus ni moins, ce n’est pas la structure qui regroupe les travailleuses et les travailleurs les plus combattifs, et elle a déjà entériné une stratégie défaitiste

    « Très peux de volonté de sortir du cadrage planplan des manifs syndicales. » Le problème de ce genre de phrase, qui fait sans doute sens dans un mouvement étudiant qui n’a pas d’impact sur la production, c’est qu’elle est à côté de la plaque dans un mouvement interprofessionnel : il y a une chose qui n’a rien de « plan plan » dans ces manifs, c’est qu’elle regroupent des grévistes, qui étant en grève perturbent donc directement la production, et qui par ailleurs s’exposent à la répression patronale.
    Après la question du blocage elle se posera en terme concrets sur les localités, dans les AG de grèvistes, et pas sur du slogan...

    Alors ce serait bien d’arrêter avec ce qualificatif méprisant de « plan plan » pour désigner ces manifs... qui ne sont qu’un aspect de la mobilisation (avec les piquets de grève, etc...)

  • Le 12 octobre 2010 à 19:38, par herope

    ailleurs
    A Guéret Creuse plus de 6500 manifestants : en hausse ! Présence lycéenne
    Manifestation calme, bref comment faire bouger les lignes dans ces conditions ?
    Bannière noire du collectif anar creusois et drapeaux noirs.

  • Le 12 octobre 2010 à 19:22

    Les points forts de cette manif :
    L’arrivée des lycéen-nes, des étudiant-es. (2000 non ?)
    La très forte mobilisation du secteur privé.

    Les points faibles :
    Très peux de volonté de sortir du cadrage planplan des manifs syndicales.
    Peux de slogans révolutionnaires.

    Les points d’incertitudes :
    Pourquoi la CFDT mobilise si peux ?!?
    Les lycéen-es et étudiant-es débrayeront illes cette semaine pour faire le lien avec samedi et la semaine prochaine ?
    Les enseignant-es vont illes enfin se mettre massivement en grève ?

    Construisons la grève générale reconductible !
    Bloquons tout !
    Sabotage et insurrection !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

>Travail / chômage / retraite : la guerre aux précaires est déclarée !

Réunie lors d’une première AG de lutte le vendredi 14 décembre, la Brigade des fauché.e.s - collectif de chômeur.euse.s et précaires - appelle à rejoindre la lutte contre la réforme des retraites et à s’unir contre les réformes de l’assurance-chômage. Manifestation du Jeudi 20 février : RDV du cortège à...

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"