L’opération luxe ’Up in Lyon’ vire à la débâcle

2544 visites
2 compléments

Plusieurs années après la pitoyable opération immobilière du PS lyonnais sur le quartier Grolée aux dépents de ses habitant-e-s et de ses commerçant-e-s, la débâcle continue : le magasin d’hyper luxe Zilli (dont le logo de très bon goût est un lingot d’or…) ferme boutique fin mars.

PNG - 10.3 ko

En s’implantant dans le quartier fin 2005, Zilli croyait investir l’une des adresses les plus prestigieuses de Lyon. Mais après six ans d’attente et le départ de dizaines de commerçants, cette luxueuse enseigne de prêt à porter a finalement décidé de quitter Grolée (2e) fin mars. «  C’est une déception, nous avons cru en ce projet. Mais nous ne pouvons que constater la désertion du quartier, déplore la directrice de Zilli Régine Arthaud, qui a vu la fréquentation du magasin s’étioler au fils des ans. La clientèle habituelle ne suffit pas. Le commerce c’est aussi la rue. Mais ici, il n’y a plus de passage  ».

Source : 20 minutes.

Cette opération Up in Lyon, qui visait à faire du quartier Grolée une place Vendôme lyonnaise, faisait suite au bradage de l’ensemble du quartier par la mairie socialiste à un groupe céréalier américain. Elle avait notamment été à l’origine de la fermeture de la plus ancienne salle de cinéma de l’agglomération, le CNP Odéon. Ironie de l’histoire, très révélatrice de la politique lyonnaise, les rideaux du cinéma tombaient au moment même du lancement du festival Lumière, dédié au patrimoine du cinéma et largement financé par le Grand Lyon de Collomb ! (voir notamment l’article "CNP Odéon : « Up in Lyon » l’a tué). Une fois de plus, la mairie lyonnaise avait préféré le clinquant au durable, et les cars de touristes aux habitant-e-s.

Pour 20 Minutes, le départ de Zilli "semble aussi marquer la fin du prestigieux projet «  Up in Lyon  »", au grand désespoir de l’adjointe au commerce PS. Peut-être peut-on y voir une conséquence des braquages à répétition dans le centre-ville ces dernières années, ou encore la peur d’une réédition probable des émeutes de 2010 (qui étaient d’ailleurs passés à côté des vestes en croco à 40 000 ou même 100 000 euros sans s’arrêter).

Ou alors peut-être le luxe s’essouffle-t-il à Lyon, ce qui n’augurerait rien de bon pour les nombreuses initiatives de la mairie en direction des assujettis à l’ISF, comme la transformation de l’Hôtel Dieu en lieu de villégiature pour riches, après celle de l’Antiquaille dans le même esprit, ou encore le soutien inconditionnel au projet du multi-millionnaire Aulas qui réserve 5400 des 20 000 places supplémentaires de son futur stade aux VIP, tout en le faisant financer en grande partie par la collectivité. Manants, à Lyon, faites de la place aux riches !

Toujours est-il qu’une boutique de bourge qui ferme, c’est un peu d’air respirable en plus… Et si des personnes cherchent des coins où s’abriter ou se réchauffer, des dizaines de magasins du quartier Grolée sont vides depuis des années (et certainement autant de logements inoccupés).

JPEG - 259.9 ko
L’une des dizaines de devantures vides d’Up in Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 février 2012 à 23:59, par jbv

    Mairie de gauche ? Où ça ?

  • Le 16 février 2012 à 18:49, par lazzare

    Bonne nouvelle. C’est par contre vraiment triste qu’une mairie de ’gauche’ puisse donner son aval à ce genre de merde.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info